Moqueur des Galapagos

Mimus parvulus - Galapagos Mockingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Mimus

  • Espèce
    :

    parvulus

Descripteur

Gould, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Moqueur des Galapagos
adulte

Chez les adultes, le capuchon est brun noirâtre foncé. La nuque est gris-brun, contrastant avec la calotte, le dos et les épaules brun foncé. La partie basse du dos est brun sombre, devenant plus pâle sur le croupion. Les plumes brun foncé terne des grandes et des petites couvertures ont des terminaisons blanchâtres qui forment une double barre claire sur l'aile fermée. Les plumes brun foncé des primaires et des secondaires ont des liserés pâles sur les filets extérieurs et des pointes plus claires sur les secondaires. Les rectrices sont brun foncé avec des extrémités blanchâtres sur les paires extérieures. Les lores, la zone en-dessous de l'oeil et les couvertures auriculaires sont brun-chocolat foncé, contrastant avec le menton, le sourcil plus pâle et la zone chamois clair en devant des épaules. Le menton et la gorge sont blanchâtres, la poitrine grisâtre, le ventre blanc avec de fines stries brun terne sur les flancs. La zone anale est blanchâtre. Le dessous des ailes affiche une teinte blanchâtre avec quelques marques sombres. L'iris est jaunâtre, le bec et les pattes noires.
Les juvéniles ont des taches et des stries sur la poitrine.

Indications subspécifiques 6 sous-espèces

  • Mimus parvulus parvulus (Isabela, Fernandina, Daphne, Santa Cruz and nearby islets)
  • Mimus parvulus barringtoni (Santa Fe I.)
  • Mimus parvulus personatus (Pinta, Marchena, Santiago and Rabida Is.)
  • Mimus parvulus wenmani (Wolf I.)
  • Mimus parvulus hulli (Darwin I.)
  • Mimus parvulus bauri (Genovesa I.)

Noms étrangers

  • Galapagos Mockingbird,
  • Sinsonte de Galápagos,
  • Galapagosspottdrossel,
  • galápagosi csúfolórigó,
  • Galápagosspotlijster,
  • Mimo delle Galapagos,
  • Galapagoshärmtrast,
  • Galapagosspottefugl,
  • spevák galapágsky,
  • drozdec bělokrký,
  • Galapagosspottedrossel,
  • galapagosinmatkija,
  • mim de les Galápagos,
  • przedrzeźniacz blady,
  • *Галапагосский пересмешник,
  • ガラパゴスマネシツグミ,
  • 加岛嘲鸫,
  • 三斑嘲鶇,

Voix chant et cris

Moqueur des Galapagos
adulte

Habitat

On le trouve sur la plupart des habitats qui couvrent son aire de répartition, mais il est abondant surtout dans les plaines arides où la végétation type est composée d'arbres à feuilles caduques, de cactus du genre opuntia, de différentes sortes de petits arbustes et de plantes grimpantes.

Le moqueur des Galapagos est également présent dans les forêts plus humides et plus élevées en altitude. Il n'est guère absent que dans les zones les plus hautes de l'île de Santa Cruz. Comme son nom l'indique, cette espèce est endémique de quasiment toutes les îles du nord et de l'ouest de l'archipel des Galapagos : Barrington, Santa Cruz, James, Ferdinanda, Genovesa, Marchena, Pinta, Wenman , Culpeper ainsi que de nombreuses petites îles. Elle est absente de Duncan.

Six sous-espèces sont officiellement reconnues :
- N.p. parvulus est la sous-espèce type (Isabella, Ferdinanda, Daphné Island, Baltra, Santa Cruz)
- N.p. hulli (Culpeper Island)
- N.p. bauri (Genovesa)
- N.p. wenmani (Wenman Island)
- N.p. personatus (Pinta, Marchena, James Island, Jervis Island)
- N.p. barringtoni (Santa Fé).

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux sont incroyablement familiers et capables de venir chercher leur nourriture dans la main de l'homme. Les moqueurs des Galapagos vivent en groupes qui détiennent une propriété collective de leur territoire. Cette superficie commune est défendue de façon agressive grâce à un rituel caractéristique : les oiseaux dressent et déploient leur queue, donnent des petits coups d'ailes en les écartant du corps tout en émettant des cris puissants. Les liens qui attachent les oiseaux au groupe sont forts. La plupart des individus qui errent sont de jeunes femelles en quête d'un partenaire.

Moqueur des Galapagos
juvénile
Un groupe territorial est une structure complexe formée de tous les oiseaux qui résident sur un territoire bien défini, il peut comprendre jusqu'à quatre femelles nicheuses. Ces dernières composent "l'unité reproductive" qui opère au sein du groupe et qui est plus mobile. Bien que les oiseaux qui appartiennent à un groupe le quittent rarement, il arrive que certains individus jouent le rôle de nicheur dans une unité reproductive et le rôle d'assistant dans une autre. Parfois, ils sont même reproducteurs et assistants dans plus d'une unité. Au sein du groupe, les statuts sont très différents. Certains oiseaux qui ne sont pas eux-même nicheurs, n'aident en aucune façon un couple qui se reproduit. D'autres assistent un couple pour une première nichée mais restent inactifs pour la nichée suivante. Le recrutement dans le but de renouveler le groupe s'effectue dans les rangs des jeunes qui sont nés sur le territoire. Au sein du groupe, il existe une hiérarchie bien établie : les mâles dominants sont généralement les individus les plus âgés, les femelles ont un rang inférieur aux mâles autres que leurs propres fils. Les couples nicheurs semblent avoir un rang égal. Toutefois, les relations incestueuses entre frère et soeur, père et fille, mère et fils ne sont pas rares et débouchent souvent sur des nichées fructueuses.

Alimentationmode et régime

Moqueur des Galapagos
adulte

Le menu est très varié. Les moqueurs des Galapagos consomment principalement des espèces d'invertébrés : criquets, mille-pattes, chenilles et araignées mais ils ingurgitent également des lézards et des matières végétales telles que les fruits et les fleurs de cactus.

Moqueur des Galapagos
adulte
Ils mangent toutes sortes de charognes (iguanes terrestres morts, cadavres d'oiseaux du littoral, poissons régurgités dans les colonies d'oiseaux marins, lions de mer et chèvres) ainsi que les matières fécales des iguanes terrestres. Ils débarassent ces derniers des parasites qui recouvrent leur peau et prélèvent leurs peaux mortes. Ils sucent également le sang qui ruisselle des blessures des iguanes marins. Ils se nourrissent d'oeufs, en particulier ceux des géopspizes cassirostres dont ils sont capables de casser la coquille sans la moindre aide. Ils sont capables de casser ou d'endommager les oeufs des oiseaux marins.

Reproduction nidification

Moqueur des Galapagos
adulte

Les moqueurs des Galapagos nichent avec un mode coopératif et mettent en place un système social particulièrement complexe.

La saison de nidification dépend en grande partie de la chute des précipitations. Elle se déroule généralement de décembre à mai, mais les années où El niño se manifeste, elle peut s'étendre jusqu'au mois de juillet. Pendant les années sèches, elle peut ne pas avoir lieu du tout. Le nid est assez semblable à celui des moqueurs du genre Mimus. C'est une importante structure en forme de coupe placée dans un buisson, un arbre peu élevé ou ou un cactus, entre 1 et 6 mètres au-dessus du sol. La ponte comprend de 3 à 4 oeufs, de couleur bleu-vert avec des marques brunes. L'incubation dure de 12 à 15 jours. Lorsque certains nids contiennent jusqu'à 7 oeufs, cela signifie que plusieurs femelles ont déposé. Leur ponte au même endroit. Les jeunes sont nourris par un nombre variable d'adultes et d'assistants. Au cours des années favorables, il peut y avoir deux nichées.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Moqueur des GalapagosFiche créée le 25/04/2008 par
publiée le - modifiée le 2008-08-17 17:56:49 © 1996-2019 Oiseaux.net