Ninoxe d'Halmahera

Ninox hypogramma - Halmahera Boobook

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Ninox

  • Espèce
    :

    hypogramma

Descripteur

Gray, GR, 1861

Biométrie
  • Taille
    : 39 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Avec sa taille qui approche les 40 cm, c'est la plus grande ninoxe de tout l'archipel des Moluques. Sa tête est brun grisâtre, sa gorge est blanche, ses parties supérieures brun-roux. Le dessous du corps est fortement barré de brun rougeâtre et de blanc. On peut apercevoir des barres blanches sur les scapulaires et quelques taches claires sur les couvertures alaires. La queue sombre est marquée par au moins 6 barres transversales grises.
Les iris sont jaune irisé, la cire jaune terne. Les pieds sont jaune-orange, le bec est résolument noir. Les juvéniles ne sont pas décrits.
La ninoxe d'Halmahera, aussi appelée boubouk d'Halmahera, peut être confondue avec d'autres espèces avec lesquelles elle était considérée comme congénère il y a peu de temps encore : la Ninoxe des Moluques (N. squamipila), la ninoxe de Buru (N. hantu) et la ninoxe de Tanimbar (N. forbesi). Ces dernières ont une apparence assez similaire mais se distinguent par leur dessous d'une nuance quelque peu différente. La ninoxe de Buru a des ailes moins rayées, un dessous ocre rouilleux et des barres moins prononcées. Celle de Tanimbar a une bande pectorale ocre rousse unie, le reste des parties inférieures est blanchâtre avec des barres rouges régulièrement espacées. Pour la Ninoxe des Moluques, voir la fiche produite à cet effet.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Halmahera Boobook,
  • Ninox de Halmahhera,
  • Halmaherakauz,
  • Halmaherai héjabagoly,
  • Halmaheravalkuil,
  • Civetta sparviero di Halmahera, Gufastore di Halmahera,
  • Halmaheraspökuggla,
  • Halmaherafalkugle,
  • sovka molucká,
  • Owl Molukhøgeugle,
  • nínox de l'illa Halmahera,
  • sowica ciemnogłowa,
  • Pungguk maluku,
  • 哈岛鹰鸮,
  • 哈馬赫拉鷹鴞,

Voix chant et cris

Le chant est composé de phrases de 2 notes qui sont plutôt gutturales et bourrues. Habituellement, ces phrases sont répétées toutes les cinq secondes. Le chant est assez semblable à celui de la ninoxe de Tanimbar (Ninox forbesi) mais il a une tonalité légèrement plus basse. De plus, chez cette dernière, il a un aspect plus rude et les 2 notes paraissent bien plus espacées à l'intérieur de la phrase. Le chant de la ninoxe d'Halmahera diffère singulièrement du chant de la inoxe des Moluques (Ninoxe squamipila) qui émet une série de notes simples et rapides.

Habitat

Les ninoxes d'Halmahera fréquentent les forêts pluviales tropicales de plaine. On les trouve également dans les forêts secondaires avec des grands arbres qui ont atteint leur maturité. Elles vivent a des altitudes qui varient du niveau de la mer jusqu'à 1 200 mètres.

Comportement traits de caractère

Les ninoxes d'Halmahera sont sédentaires. Très peu de choses sont connues sur leur activité. Comme la plupart des autres ninoxes vivant en Australasie et en Wallacée, ces oiseaux sont sans doute crépusculaires et nocturnes. Pendant la période diurne, ils se dissimulent dans les fourrés épais et dans les zones arbustives denses où ils se reposent dans l'étage moyen, en couple ou en solitaire

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire de cet oiseau prédateur n'est pas connu. On suppose que, comme les autres boubouks de l'archipel des Moluques, leur menu est constitué d'insectes volants et terrestres.

Reproduction nidification

Aucun ouvrage ne fournit d'information sur cette partie de son existence. Sans doute monogamme.

Distribution

Ces chouettes de moyenne taille sont endémiques de l'Indonésie. Leur territoire, extrêmement réduit (20 100 kilomètres carrés) comprend exclusivement 3 îles des Moluques du Nord : Halmahera, Ternate et Bacan. Ces strigidés sont considérés comme monotypiques, c'est à dire qu'ils n'ont pas de sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Malgré sa géographie réduite au nord des Moluques, cet oiseau ne semble pas globalement en danger. Comme la plupart des autres membres du groupe assez complexe des ninoxes des Moluques, sa biologie demeure obscure par bien des points. On ne possède aucun chiffre précis sur ses effectifs. Vers la fin des années 90, il était considéré comme "modérément localement commun" sur Halmahera et Bacan. En raison de la dégradation permanent de son habitat, il est considéré comme en déclin.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/12/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net