Noddi gris

Procelsterna albivitta - Grey Noddy

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Procelsterna

  • Espèce
    :

    albivitta

Descripteur

Bonaparte, 1856

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : 46 à 60 cm.
  • Poids
    : 50 à 70 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce noddi a des pattes relativement longues, un dos gris, des ailes et une queue gris plus foncé. La tête et les parties inférieures varient du gris pâle au blanc, les couvertures sous-alaires ont quasiment la même teinte que le dessous. L'œil est surmonté par un étroit demi-cercle noir au niveau du front. Les iris sont bruns, le bec noir. Les pattes et les pieds sont gris-brun avec des palmatures jaune rosâtre. La commissure de la bouche est jaune.
Les noddis gris se distinguent des noddis bleus (Procelsterna caerula) par leur plumage plus pâle, par leur tête et leur dessous beaucoup plus blanc. Les juvéniles ont un dessus nuancé de brunâtre, mais uniforme, c'est à dire sans barres ni écailles. Les différentes races se distinguent principalement par la teinte du plumage, les parties inférieures étant plus claires chez skotts­bergii et imitatrix.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Procelsterna albivitta albivitta (Lord Howe, Norfolk and Kermadec Is., Tonga)
  • Procelsterna albivitta skottsbergii (Henderson, Easter, and Sala y Gómez Is.. west of Chile.)
  • Procelsterna albivitta imitatrix (San Ambrosio and San Félix Is. west of Chile.)

Noms étrangers

  • Grey Noddy,
  • Tiñosa Gris,
  • Grazina-cinzenta,
  • Graunoddi,
  • Grijze Noddy,
  • Noddy grigio,
  • Grå noddy,
  • Grånoddy,
  • nody sivý,
  • nody bělavý,
  • Perlenoddy,
  • vaaleatuhkatiira,
  • nodi argentat,
  • rybitwa szara,
  • Серая крачка,
  • 灰燕鸥,
  • 灰燕鷗,

Voix chant et cris

Lorsque les bandes sont dérangées, on peut entendre des hurlements bruyants quand ces oiseaux sont en vol. Au repos sur les rochers, ils émettent des "cror-r-r-r" ronronnants. Les noddis gris communiquent surtout quand ils sont dans les colonies.

Habitat

Les noddis gris vivent dans les îles subtropicales et tempérées qui sont situées en plein milieu de l'océan. Ces oiseaux se reproduisent autour des côtes des îles rocheuses et installent leur nid sur les corniches des falaises dont certaines peuvent atteindre jusqu'à 600 mètres de hauteur. Certains déposent aussi leur ponte à même le sol.
Les noddis gris recherchent leur nourriture dans les eaux proches des côtes.

Comportement traits de caractère

Bien qu'ils se dispersent autour des colonies nidificatrices, les noddis gris ne sont pas migrateurs. Ils atteignent rarement les eaux continentales. Ce sont des visiteurs rares en Nouvelle-Zélande, où une bande de 1 000 oiseaux a été repérée dans les années 70. Ils sont non-nicheurs dans de nombreuses parties du sud du Pacifique. En Australie, ils sont remarqués pour leur comportement de trainards.

Alimentation mode et régime

Aus îles Desaventuradas (Chili), les noddis gris attrapent de petits crustacés ainsi que des poissons et des calamars. Aux îles Kermadec et à Lord Howe, ils capturent principalement des crevettes. Ces oiseaux pêchent en produisant des petits battements d'ailes ou le vol stationnaire à faible hauteur au-dessus de l'eau et en plongeant à de multiples reprises. Ils ne pataugent pas avec leur pattes. Lorsqu'ils se restaurent, ils effectuent un long cercle à la fin duquel ils retrouvent leur point de départ.

Reproduction nidification

La saison de nidification des noddis gris se déroule du mois d'août au mois de novembre dans le sud-ouest de l'océan Pacifique. Dans l'île de Pâques, ils sont présents en décembre mais ils n'y nichent pas. Ces oiseaux sont réputés pour être passivement coloniaux. Ils installent leur nid dans une falaise, une crevasse de corniche ou sur le sol en dessous de rochers. Les noddis gris déposent la ponte à terre sur des rochers nus ou alors parfois sous des grosses touffes d'herbes, comme c'est le cas aux îles Kermadec. La ponte contient un œuf unique dont on ignore la durée d'incubation.
A leur naissance, les poussins sont uniformément gris fumeux ou brun-chocolat. Leur duvet ne comporte pas de taches mais l'avant du front est feutré de noir. Le ventre, la nuque et la face sont plus pâles. Les premières plumes commencent à pousser à l'âge de 17 jours et les jeunes sont aptes à s'envoler entre 32 et 45 jours après l'éclosion. Au cours de la saison qui dure près de 4 mois, le couple peut mener 2 couvées à terme.

Distribution

Les noddis gris sont originaires du sud de l'océan Pacifique. Ces oiseaux occupent un vaste espace qui s'étend du large des côtes de l'Australie jusqu'au large des côtes du Chili en passant par l'île Nord de la Nouvelle-Zélande et les îles Tonga. La limite nord de leur territoire atteint à peine le tropique du Capricorne. Il y a officiellement 3 sous-espèces dont voici la liste :
P. a. albivitta- Lord Howe Island, Norfolk Island, Nouvelle-Zélande (petites îles situées au nord et au nord-ouest de North Island, Kermadec Island) ainsi que l'archipel des Tongas.
P. a. skottsbergii- Henderson Island (à l'intérieur de Pitcairns), île de Pâques et île Sala y Gómez (au large du Chili).
P. a. imitatrix - San Ambrosio et San Félix ( à l'intérieur des îles Desventuradas ), au Nord du Chili.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce ne semble pas en danger. La population mondiale comprend vraisemblablement moins de 25 000 couples. A Norfolk, il y a plusieurs milliers de couples, peut-être 10 0000. Pour les autres sites, les chiffres sont les suivants : moins de 10 000 couples à Kermadec où l'espèce est considérée comme commune, quelques milliiers d'individus aux îles Herald et moins de 10 000 couples à Lord Howe. Le statut de l'espèce n'est pas bien connu et il est peut-être rare. Les 2 sous-espèces des îles orientales sont sans doute en danger et la population de l'île de Pâques est selon toute probabilité menacée. D'après un récent sondage, il ne reste plus que 40 individus à Desaventuradas. Les falaises constituent des abris assez sûrs même dans les îles où les prédateurs sont abondants.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/06/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net