Paradisier de Loria

Cnemophilus loriae - Loria's Satinbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cnémophilidés

  • Genre
    :

    Cnemophilus

  • Espèce
    :

    loriae

Descripteur

Salvadori, 1894

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 93 à 101 g
Distribution

Distribution

Description identification

Paradisier de Loria

C'est un oiseau à la silhouette relativement massive, aux ailes courtes et au bec trapu. Comme chez 33 des 42 espèces d'oiseaux du paradis, le dimorphisme sexuel est très marqué. Les mâles sont presque uniformément noir velouté avec un front et des lores bleu irisé. Les secondaires sont lustrées de bleu ou de violet. Les fines caroncules situées à la base du bec sont jaune blanchâtre. En contraste, la femelle présente un ensemble jaune-vert, légèrement plus pâle sur les parties inférieures. Le dessus paraît légèrement écailleux en raison de l'extrémité sombre des plumes à peine visible. Les couvertures alaires et la queue sont sensiblement plus brunes

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Loria's Satinbird,
  • Ave-del-paraíso de Loria,
  • Loriaparadiesvogel,
  • Loria-paradicsommadár,
  • Loria's Paradijsvogel,
  • Uccello del paradiso di Loria,
  • Blåbrynad paradisfågel,
  • Turkispanneparadisfugl,
  • saténovec čierny,
  • rajka horská,
  • Blåsort Silkefugl,
  • rastasparatiisilintu,
  • ocell del paradís de Loria,
  • płatkonos czarny,
  • Райская птица-лория,
  • Cendrawasih loria,
  • ルリフウチョウモドキ,
  • 鸦嘴极乐鸟,
  • 羅氏緞天堂鳥,

Habitat

Le paradisier de Loria vit en Nouvelle-Guinée, dans pratiquement toute la chaîne montagneuse qui occupe le centre de l'île, excepté les péninsules de Vokelkop et de Huon. On le trouve habituellement à des altitudes qui varient entre 1800 et 2700 mètres. Il est moins commun en dessous de 1500 m. Il fréquente les forêts tropicales humides.

Comportement traits de caractère

On entend très communément cet oiseau dans les forêts qui recouvrent la chaîne centrale de la Nouvelle-Guinée. Le cri puissant qu'il émet permet d'apprécier sa remarquable qualité de ventriloque, qui est absente chez les autres espèces de paradisiers. Excepté quand il appelle de cette manière (qui fait sans doute partie d'un rituel), le paradisier de Loria se tient à une hauteur qui n'est pas très éloignée du sol.

Alimentation mode et régime

Le paradisier de Loria possède un régime presque exclusivement frugivore (entre 80% et 100% de son alimentation est composé de fruits). Occasionnellement, il se nourrit d'arthropodes, surtout des petits insectes et des araignées. Les jeunes sont alimentés avec des fruits régurgités

Reproduction nidification

Comme c'est le cas pour la plupart des oiseaux de paradis (35 espèces sur 42), le paradisier de Loria est polygame. Contrairement à certaines espèces qui utilisent des 'leks' ou des arènes collectives, il parade solitairement sur une aire qu'il a lui-même aménagé et qu'il défend contre l'intrusion des autres mâles. Le nid est construit au niveau du sol sur un rocher recouvert de mousse. La femelle y dépose 1 ou 2 oeufs. Les jeunes sont nidicoles. Quand ils naissent, ils possèdent peu de duvet, ne peuvent se tenir debout ni marcher. Ils sont totalement impuissants et dépendants de leurs parents en ce qui concerne la nourriture jusqu'à ce qu'ils prennent leur envol.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier de LoriaFiche créée le 19/07/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net