Paradisier de Victoria

Ptiloris victoriae - Victoria's Riflebird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Ptiloris

  • Espèce
    :

    victoriae

Descripteur

Gould, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 23 à 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 86 à 119 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette espèce ressemble très étroitement au Paradisier festonné mais elle a une taille légèrement inférieure. Ce n'est pas la seule différence : les plumes vert-olive qui bordent la partie basse du bouclier pectoral du mâle et qui sont présentes dans les deux espèces sont plus larges chez le paradisier de Victoria et cachent totalement la base noire des plumes du ventre. La femelle affiche un dessous plus brun-cannelle. Les chevrons noirs qui le marquent sont moins abondants. Par ailleurs, le plumage du mâle présente des reflets irisés violets qui deviennent bleu-vert sur le capuchon et bronze sur le bas de la poitrine. La femelle possède un large sourcil pâle qui part de la base du bec et aboutit à la base du cou.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Victoria's Riflebird,
  • Ave-del-paraíso de Victoria,
  • Ave-do-paraíso-de-vitória,
  • Victoriaparadiesvogel,
  • Viktória-paradicsommadár,
  • Victoria's Geweervogel,
  • Uccello fucile di Victoria,
  • Brunbukad sköldparadisfågel,
  • Asurstrupeparadisfugl,
  • rajka ozdobná,
  • rajka queenslandská,
  • Cardwell-riffelfugl,
  • samettiviuhkasiipi,
  • ocell del paradís de Victòria,
  • ozdobnik mały,
  • Щитоносная райская птица Виктории,
  • コウロコフウチョウ,
  • 小掩鼻风鸟,
  • 小裙天堂鳥,

Habitat

Tout comme les trois autres espèces 'd'oiseaux-fusils' (en anglais, riflebirds), les paradisiers de Victoria vivent en Australie. Leur aire de distribution est extrêmement réduite et se localise uniquement dans l'extrême partie nord du Queensland. C'est une fine bande côtière d'une longueur inférieure à 100 km située dans le district de Cairns et des monts Atherton. Les paradisiers de Victoria fréquentent exclusivement les forêts pluviales subtropicales du niveau de la mer jusqu'à 1200 mètres.

Comportement traits de caractère

Les paradisers de Victoria sont connus par les populations aborigènes sous le nom de 'duwuduwu'. Une fois que le mâle et la femelle se sont accouplés, ils se séparent. La femelle construit seule le nid et élève sa progéniture sans l'aide du mâle. Les mâles sont résolument sédentaires et peuvent être observés au mêmes endroits pendant toute l'année alors que les femelles ont tendance à être erratiques hors de la saison de reproduction.
Le vol : Les paradisiers de Victoria ont un vol rapide et direct.

Alimentation mode et régime

Les paradisiers de Victoria sont des oiseaux très agiles qui recherchent des insectes sous les écorces à l'aide de leur long bec à la manière des grimpereaux. Ils consomment également au sol des fruits et des graines, parfois en association avec d'autres espèces frugivores telles que les oiseaux à berceaux.

Reproduction nidification

C'est un espèce monogame. La période de reproduction intervient du mois d'octobre au mois de janvier. Son nid est semblable à celui du Paradisier festonné et comme lui, il est décoré avec de la peau de serpent. La femelle pond deux oeufs de couleur chair avec des rayures et des salissures rouges, brunes et violettes. Les mâles défendent agressivement leur territoire et ont des perchoirs traditionnels à partir desquels ils se livrent aux rituels de la parade : branches nues, exposées ou souches importantes. Les oiseaux visitent le perchoir à tour de rôle, émettant un cri puissant et rauque 'ya-a-arr' avant d'entreprendre un rituel complet. Certains couples réalisent des parades extraordinaires au cours desquelles les deux partenaires se font face, les poitrines se touchant presque. Chaque partenaire à son tour s'étire vers le haut, lève les ailes horizontalement et les agite dans un mouvement circulaire vers l'avant. Le tempo augmente jusqu'à ce que leur tête soit rejetée de plus en plus en arrière et que leur bec béant soit ouvert de plus en plus largement. A leur paroxysme, lorsque les deux partenaires frémissent, leurs queues se déploient en éventail et leurs ailes sont projetées devant la poitrine et agitées latéralement et d'avant en arrière.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier de VictoriaFiche créée le 10/02/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net