Perdrix à long bec

Rhizothera longirostris - Long-billed Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Rhizothera

  • Espèce
    :

    longirostris

Descripteur

Temminck, 1815

Biométrie
  • Taille
    : 37 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 700 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec noir est relativement long, lourd et légèrement incurvé vers le bas. L'iris est brun pâle. une petite zone de peau nue s'étend en arrière de l'oeil. Les pattes sont jaune pâle, munies de courts éperons tarsiers. Les deux sexes sont différents. Chez le mâle adulte, le sourcil, les côtés de la tête, le cou et la gorge sont rouge-rouille. Le front, le centre du capuchon et la nuque sont châtain-brun foncé. Une ligne sombre borde les côtés du capuchon au-dessus des yeux, une autre ligne sombre traverse la zone oculaire. La poitrine, la partie basse du cou et les côtés du manteau forment une importante zone grise. Le reste des parties inférieures est rouge rouille, devenant plus pâle sur le ventre et les couvertures sous-caudales. Le manteau, le dos, et les scapulaires sont mouchetés de châtain et de noir avec quelques stries claires qui contrastent avec le croupion, les couvertures sus-caudales et la queue vermiculées de chamois-gris. Les couvertures alaires sont vermiculées de chamois-gris et pointillées de chamois jaunâtre. Les rémiges sont barrées de gris et de chamois-gris.
La femelle ressemble au mâle mais le gris de la poitrine est absent . La face, la gorge et les parties inférieures sont uniformément rouge-rouille. Les parties supérieures, du dos jusqu'au dessus de la queue présentent des couleurs plus chaudes et plus chamois brunâtre. Chez les juvéniles, les individus des deux sexes ressemblent à une pâle version de la femelle, mais ils affichent de fines barres sur la gorge, sur la poitrine et sur le manteau, ainsi que de petites taches et de faibles barres sur la poitrine et sur les flancs. Ils ne possèdent pas d'éperon sur les tarses, son bec est plus brun. Le jeune mâle acquière assez précocement sa belle poitrine grise.
Il existe une variation géographique : la sous-espèce dulitensis, qui vit à Bornéo, est plus grise que la race type. La partie basse des parties inférieures est blanc grisâtre et non pas rousse.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Long-billed Partridge,
  • Perdiz Piquilarga,
  • Perdiz-bicuda,
  • Langschnabelwachtel,
  • hosszúcsőrű erdeifogoly,
  • Indische Bospatrijs,
  • Pernice beccolungo,
  • Långnäbbad skogshöna,
  • Langnebbhøne,
  • jarabica dlhozobá,
  • koroptev dlouhozobá,
  • Langnæbbet Skovhøne,
  • pitkänokkapyy,
  • perdiu becllarga,
  • kuropatwa długodzioba,
  • Длинноклювая куропатка,
  • Puyuh siul-selanting,
  • ハシナガシャコ,
  • 长嘴山鹑,
  • ไก่นวล,
  • 長嘴山鶉,

Voix chant et cris

La perdrix à long bec est très active dans le domaine vocal, tôt le matin et en soirée. Mais il lui arrive occasionnellement d'émettre son chant à d'autres moments de le journée, par exemple après les pluies ou même pendant la nuit. Les couples chantent en duo, la première partie étant un appel composé de deux notes aigües qui est immédiatement suivi ou partiellement recouvert par un sifflement disyllabique. La séquence peut être retranscrite de la façon suivante 'ti-oouah- ouii', répété pendant de longues périodes. Elle résonne à la manière d'une cloche ou rappelle une grenouille arboricole. La seconde partie du duo peut être jouée séparément. Le cri de contact est un sifflement doux, le cri d'alarme un 'cleuk-cleuk' bas.

Habitat

Les perdrix à long-bec fréquentent les forêts primaires et les forêts secondaires qui sont parvenues à un bon stade de développement, les zones boisées arides et les massifs de bambous. En Malaisie, on les trouve aussi bien dans les forêts de plaine que dans les forêts de montagne jusqu'à 1500 mètres, alors que que dans les autres régions, elles ne dépassent pas les 1000 mètres. La sous-espèce dulitensis est exclusivement montagnarde et il est rare de pouvoir l'observer au-dessous du palier de 1000 m. Les perdrix à long bec sont endémiques du sud-est asiatique. Leur aire commence dans le Tenasserim, à l'extrême sud du Myanmar, se poursuit dans la péninsule thaïlandaise, dans presque toute la Malaisie, ainsi qu'à Sumatra et Bornéo. A Sumatra, ses apparitions se font de plus en plus rares et à Bornéo elle est considérée comme assez éparse. On peut toutefois l'observer sur les monts Dulit et Batu Song, à Sarawak, à de plus basses altitudes dans le sud-ouest de Sarawak, et dans certaines zones favorables à Kalimantan et à Sabah.

Comportement traits de caractère

Elle reste en couple pendant probablement toute l'année et son comportement est considéré comme territorial. Les deux partenaires se reposent séparément à une hauteur qui varie de 8 à 10 mètres au-dessus du sol. Les couples qui chantent en duo de leur perchoir sont donc distants de quelques mètres. Quand ils sont alarmés, les perdrix à long bec s'envolent précipitamment dans les arbres. On ne possède pas d'autres informations sur ses moeurs, excepté le fait que l'on suppose que la structure de sa mandibule supérieure est particulièrement bien adapté à son mode d'alimentation très spécifique.

Reproduction nidification

Comme elle se déplace généralement en couple, on suppose qu'il s'agit probablement d'une espèce monogame. Seul un nid a été découvert à Bornéo, contenant 2 oeufs. On ne possède pas ou peu de renseignements en ce qui concerne les autres secteurs géographiques, comme la péninsule malaise ou Sumatra. Dans la péninsule, les cris et les appels sont entendus de février à mai, puis en août et en novembre, mais on ne sait pas exactement quelle relation et quelle influence ils ont sur la nidification. En captivité, les perdrix à long bec pondent 2 à 5 oeufs de forme ovale et lisses, de couleur terre avec une apparence lustrée et quelques taches rouge rosé. L'incubation dure 18 à 19 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/01/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net