Perruche à tête d'or

Cyanoramphus auriceps - Yellow-crowned Parakeet

Perruche à tête d'or
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittaculidés

  • Genre
    :

    Cyanoramphus

  • Espèce
    :

    auriceps

Descripteur

Kuhl, 1820

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Perruche à tête d'or
adulte

De loin, la perruche à tête d'or apparaît comme un perroquet entièrement vert, plus clair et brillant dessus que dessous. Posée, on distingue le bleu des rémiges et des couvertures sus-alaires ainsi qu'une tache jaune d'or sur le front au-dessus d'une bande rouge allant du bec aux deux yeux. Elle peut être confondue avec la Perruche de Sparrman (Cyanoramphus novaezelandiae) qui vit dans les mêmes milieux. Chez cette dernière, le jaune est remplacé par du rouge qui, au-dessus du bec, n'atteint pas les yeux.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Yellow-crowned Parakeet,
  • Perico Maorí Cabecigualdo,
  • Kakariki-fronte-amarela,
  • Springsittich,
  • ugráló papagáj,
  • Geelvoorhoofdkarakiri,
  • Parrocchetto frontegialla,
  • Gulpannad parakit,
  • Gulkroneparakitt,
  • kakariki skákavý,
  • kakariki žlutočelý,
  • Springparakit,
  • kruunuviherkaija,
  • cotorra frontgroga,
  • modrolotka żółtoczapkowa,
  • Желтолобый прыгающий попугай,
  • キガシラアオハシインコ,
  • 黄额鹦鹉,
  • 黃額鸚鵡,

Voix chant et cris

Perruche à tête d'or
adulte

En vol, des "ki ki ki ki" aigus et sonores.

Habitat

La perruche à tête d'or fréquente surtout les forêts autochtones d'altitude, le plus souvent au-dessus de 600 m. Lorsque les deux espèces sont proches l'une de l'autre, la Perruche de Sparrman se trouve généralement à plus basse altitude.

Comportement traits de caractère

La perruche à front d'or se rencontre en petits groupes de quelques unités, le plus souvent en couple. Elle descend beaucoup moins souvent au sol que la Perruche de Sparrman, recherchant sa nourriture dans la canopée. Cependant, dans les petites îles débarrassées de leurs prédateurs terrestres, elle descend fréquemment au sol.

Vol

Le vol est direct et rapide, avec des battements d'ailes très rapides.

Alimentationmode et régime

L'alimentation est essentiellement végétale (fruits, graines, fleurs) avec quelques invertébrés.

Reproduction nidification

Espèce cavicole, elle niche dans les arbres creux. Les œufs sont pondus d'octobre à décembre, mais des pontes peuvent intervenir toute l'année, les oiseaux sachant profiter d'une source de nourriture abondante. La femelle pond de 5 à 9 œufs couvés pendant environ 3 semaines. Les poussins, surveillés par la femelle (que le mâle nourrit) restent au nid près de 6 semaines.

Distribution

Espèce endémique de Nouvelle-Zélande qui occupe la partie centrale de l'île du Nord et les zones montagneuses littorales de l'île du Sud. Elle est aussi présente sur les îles Stewart, Auckland et Chatham. Dans ce dernier archipel vit la sous-espèce forbesi.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La perruche à front d'or est classée "presque menacée" par l'IUCN et BirdLife International. Sur les îles Chatham, les effectifs de la sous-espèce forbesi sont descendus en-dessous de la centaine d'oiseaux. Dans cet archipel, elle a souffert des modifications du milieu, mais aussi de l'hybridation avec la perruche de Karrman.
D'autre part, comme nombre d'espèces endémiques de Nouvelle-Zélande, ses populations ont été fortement réduites par l'action des mammifères prédateurs introduits par les colons européens, notamment les chats, hermines et rats.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Perruche à tête d'orFiche créée le 09/12/2012 par
publiée le - modifiée le 2012-12-24 08:13:08 © 1996-2019 Oiseaux.net