Perruche cornue

Eunymphicus cornutus - Horned Parakeet

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittaculidés

  • Genre
    :

    Eunymphicus

  • Espèce
    :

    cornutus

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 140 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cette perruche d'assez grande taille, le front est rouge éclatant. L'avant du capuchon est formé de plumes rouges ébouriffées avec des bases noires. Deux longues plumes noires avec des terminaisons écarlates émergent du centre de la calotte. Les oreillons sont jaune-orange, contrastant fortement avec les lores et les côtés des joues qui sont noirs. La partie basse des joues présente une couleur noir verdâtre. La nuque et l'arrière du capuchon sont jaune-orange brillant, virant progressivement au vert ou au jaune-vert brillant sur le haut du manteau. Les parties supérieures sont vertes, excepté le croupion qui est orange verdâtre. Les couvertures alaires sont vertes. Les primaires sont bleu-violet sur les filets extérieurs, noirâtres sur les filets intérieurs. Les secondaires sont plus foncées sur la bordure extérieure. Le dessous des ailes est verdâtre. Les parties inférieures affichent une teinte vert jaunâtre clair. Les sous-caudales ont une légère couleur bleuâtre sur les pointes. Le dessus de la queue est vert avec de fortes infiltrations bleues, le dessous est gris sombre. Le bec est gris-bleu avec une pointe noire, les iris sont orange. Les pattes sont noires.
Les deux partenaires sont semblables. Les juvéniles ont des ornements faciaux plus gris et moins développés. Les couvertures auriculaires sont vert pâle, l'arrière du cou vert-olive. Le bec présente une couleur corne et les iris sont bruns.
La perruche d'Ouvéa, distinguée par ses joues vertes et les six plumes dressées de sa crête, est parfois encore traitée comme une sous espèce de la perruche cornue.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Horned Parakeet,
  • Perico Cornudo,
  • Periquito-de-chifres,
  • Hornsittich,
  • agancsos papagáj,
  • Hoornparkiet,
  • Parrocchetto cornuto,
  • Hornparakit,
  • Topparakitt,
  • kakariki uškatý,
  • papoušek chocholatý,
  • Hornparakit,
  • töyhtöviherkaija,
  • cotorra banyuda,
  • modrolotka czubata,
  • Рогатый попугай,
  • ヘイワインコ,
  • 翎冠鹦鹉,
  • 角鸚鵡,

Voix chant et cris

Quand elle est alarmée, la perruche cornue lance des cris stridents et rudes. Quand elle est perchée ou qu'elle se nourrit, elle possède un répertoire assez étendu de notes qui ressemblent à des petits rires étouffés. A l'aube, elle émet des "ca-ca" qui servent sans doute à maintenir le contact. En d'autres circonstances, on peut également entendre des "Ko-kot...ko-kot".

Habitat

Les perruches cornues fréquentent en priorité les forêts humides. On les trouve également dans les parcelles en cours de régénération et dans les savanes arbustives. L'habitat préféré de ces oiseaux est constitué par les peuplements de kauris (Agathis australis) qui sont des grands conifères que l'on rencontre principalement dans le nord de la Nouvelle-Calédonie. Toutefois, ils apprécient aussi les forêts mixtes avec des arbres de la famille des araucariacées. Cette espèce peut grimper jusqu'à 1200 mètres d'altitude. Elle évite les plantations de cocotiers et les zones proches du littoral.
Les perruches cornues sont endémiques de Nouvelle-Calédonie. Leur aire de répartition est très morcelée. Ces oiseaux sont présents dans 57% des massifs du nord de l'île et dans 42% des massifs du sud. Ils sont probablement très courants dans la chaîne centrale.

Comportement traits de caractère

Les perruches cornues sont généralement très prudentes bien que certaines d'entre elles se laissent facilement approcher. La plupart du temps, elles demeurent assez silencieuses. De ce fait, elles sont assez difficiles à repérer. Parfois, un simple cri les trahit juste avant qu'elles ne s'envolent au-dessus de la cime des arbres. Ces perruches vivent en couples ou en petites bandes pouvant compter jusqu'à une dizaine d'individus. Lorsqu'elles sont dérangées, elles volent sur une distance de 100 mètres ou plus avant d'atterrir au sommet d'un arbre. Elles se reposent dans la canopée ou dans une cavité d'arbre, ne commençant leur activité qu'une heure avant l'aube. Pendant les parades, les perruches cornues penchent la tête plusieurs fois, hérissent leurs plumes, secouent leur huppe et crient par intermittence.

Alimentation mode et régime

Les perruches cornues sont presque exclusivement végétariennes. Elles se nourrissent de fleurs, de noix, de fruits, de baies et de graines qu'elles trouvent dans les buissons et dans les arbres. Elles sont également friandes de papayes mûres.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule d'octobre à décembre. Le nid est souvent situé dans une branche creuse ou dans une cavité d'arbre en bonne santé, la plupart du temps un myrtacée du genre Metrosideros. Il peut être également placé à terre, sous un rocher ou sous un arbre tombé. La femelle y dépose 3 ou 4 œufs mais seulement 2 jeunes parviennent généralement à l'envol. En captivité, l'incubation dure environ 21 ou 22 jours. Les jeunes prennent leur envol au bout de 5 à 6 semaines.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La perruche cornue possède une population réduite qui est vraisemblablement en déclin depuis de nombreuses années sans qu'on en connaisse exactement les raisons. Les populations actuelles sont menacées par la dégradation de leur habitat et sans doute par l'introduction de mammifères, en particulier les rats. Heureusement, la capture des oiseaux et le braconnage ne constituent pas une menace significative en ce qui concerne cette espèce. Compte-tenu de ses faibles effectifs et de la taille réduite de son territoire, elle est toutefois classée comme vulnérable.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Perruche cornueFiche créée le 07/03/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net