Perruche de Geoffroy

Geoffroyus geoffroyi - Red-cheeked Parrot

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittaculidés

  • Genre
    :

    Geoffroyus

  • Espèce
    :

    geoffroyi

Descripteur

Bechstein, 1811

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 135 à 180 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les perruches de Geoffroy ont une face rose-rouge jusqu'à juste au dessus de l'œil. Les couvertures auriculaires sont légèrement plus rosées. Le front et l'avant du capuchon sont également rose-rouge, contrastant avec le reste de la calotte et la nuque qui sont bleu-mauve. Les parties supérieures sont vertes mais ont peut voir une tache rouge sur les filets intérieurs des petites couvertures. Les rémiges ont des filets extérieurs verts et des filets intérieurs sombres. Un très fin liseré jaune parcourt la bordure extérieure des grandes couvertures et celle des secondaires. Les couvertures du dessous des ailes et les axillaires sont bleu brillant, le reste est noir grisâtre sombre. Les parties inférieures forment un ensemble vert clair, un peu plus jaunâtre sur le bas des flancs. Les sus-caudales sont vertes, les rectrices extérieures sont infiltrées de jaune. Les sous-caudales sont vert jaunâtre.
Chez les adultes, la mandibule supérieure est rouge-orange contrastant avec la mandibule inférieure noire. Les iris sont jaunes, les pattes grises. La femelle se distingue de son partenaire par sa tête brune et son maxillaire supérieur noir. Les juvéniles ont une tête verte et un bec pâle. Les jeunes mâles passent par un plumage de transition, ressemblant d'abord aux femelles avant d'acquérir leur plumage définitif. Chez les jeunes oiseaux, la tache rouge des petites couvertures est absente.

Indications subspécifiques 15 Sous-espèces

  • Geoffroyus geoffroyi geoffroyi (e Lesser Sundas)
  • Geoffroyus geoffroyi cyanicollis (n Moluccas)
  • Geoffroyus geoffroyi obiensis (Obi and Bisa Is.. c Moluccas.)
  • Geoffroyus geoffroyi rhodops (s Moluccas)
  • Geoffroyus geoffroyi keyensis (Kai Is.)
  • Geoffroyus geoffroyi floresianus (w Lesser Sundas)
  • Geoffroyus geoffroyi timorlaoensis (Tanimbar Is.)
  • Geoffroyus geoffroyi pucherani (w Papuan islands, Vogelkop. nw New Guinea.)
  • Geoffroyus geoffroyi minor (n New Guinea)
  • Geoffroyus geoffroyi jobiensis (Yapen and Meos Num Is.. off n New Guinea.)
  • Geoffroyus geoffroyi mysorensis (Biak and Numfor Is.. off n New Guinea.)
  • Geoffroyus geoffroyi sudestiensis (Misima and Tagula Is.. Louisiade Arch..)
  • Geoffroyus geoffroyi cyanicarpus (Rossel I.. Louisiade Arch..)
  • Geoffroyus geoffroyi aruensis (Aru Is., s New Guinea)
  • Geoffroyus geoffroyi maclennani (Cape York Pen.. ne Australia.)

Noms étrangers

  • Red-cheeked Parrot,
  • Lorito Carirrojo,
  • Rotkopfpapagei,
  • pirosfejű Geoffroy-papagáj,
  • Roodwangpapegaai,
  • Pappagallo guancerosse,
  • Rödkindad papegoja,
  • Rødkinnpapegøye,
  • ladniak červenolíci,
  • papoušek uzdičkový,
  • Rødkindet Sangpapegøje,
  • punanaamiokaija,
  • lloret cara-roig,
  • śpiewaczka krasnogłowa,
  • Краснощёкий попугай Жоффруа,
  • Nuri pipi-merah,
  • アカガオインコ,
  • 红脸鹦鹉,
  • 紅臉鸚鵡,

Voix chant et cris

A l'intérieur de sa vaste aire de distribution, on peut entendre de nombreux cris assez différents. Dans les montagnes de l'est de la Nouvelle-Guinée, les perruches de Geoffroy produisent une série de notes identiques "kee! kee! kee! kee!" répétées au rythme de 2 ou 3 par seconde pendant un laps de temps qui peut durer de 5 à 10 secondes. Chaque note est à peine articulée. Ces cris sont assez identiques à ceux du Drongo à crinière. Ils peuvent également être confondus avec ceux de la Perruche à collier bleu (Geoffroyus simplex). Chez les oiseaux du sud de la Nouvelle-Guinée, on peut entendre une triple-note faible. Ailleurs, une grande variété d'autres cris ont pu être notés, notamment un "hang" à la sonorité métallique ainsi que des appels perçants "kreek kreek", "aank" ou "aank-aank".

Habitat

Les perruches de Geoffroy fréquentent principalement les forêts primaires et les forêts secondaires mais on les trouve également dans les savanes avec arbres, dans les plantations, les zones boisées ouvertes, les mangroves et les terres cultivées jusqu'à 1400 mètres d'altitude. Elles sont remplacées par les perruches à collier bleu à des altitudes plus importantes. Sur le continent australien, elles s'installent presque exclusivement dans les forêts pluviales.

Comportement traits de caractère

Ces oiseaux volent généralement bien au-dessus de la cime des arbres, animant la forêt par leurs cris puissants. En Australie, au petit matin, les perruches, encore regroupés en unités familiales, quittent leurs lieux de repos nocturne situés le long de cours d'eau. En chemin pour rejoindre les lieux de nourrissage, ils font souvent une halte dans des grands arbres, se perchent dans des hautes branches exposées et émettent des appels retentissants tout en agitant leurs ailes pendant quelques minutes avant de repartir. On ignore à quelle saison ce type de comportement peut être observé. On suppose qu'il s'agit d'une façon pour les jeunes en pleine croissance de réclamer leur nourriture. Pendant le reste de la journée, les perruches de Geoffroy sont plus difficiles à repérer, elles peuvent néanmoins attirer l'attention des observateurs à cause des débris alimentaires qui tombent des feuillages lorsqu'elles se restaurent.

Les perruches de Geoffroy vivent habituellement en couples ou en petites bandes. On ne le trouve en plus grands groupes que dans les secteurs où les arbres fruitiers sont abondants.

Alimentation mode et régime

Ces oiseaux possèdent un régime presque exclusivement végétarien : ils consomment des graines, des fruits et des fleurs. Ils peuvent se laisser pendre acrobatiquement s'ils ont besoin d'atteindre leur nourriture.

Reproduction nidification

La plupart du temps, le nid est creusé dans une branche pourrie à une grande hauteur au dessus du sol. Parfois, il est placé dans le nœud d'une branche ou du tronc. La femelle se charge seule des travaux d'excavation. L'entrée a un diamètre qui varie de 80 à 90 millimètres. Le tunnel qui mène jusqu'à la chambre de ponte peut être aussi long que 42 centimètres. La femelle y dépose entre 2 et 4 œufs qu'elle couve seule pendant une période indéterminée. Dans l'ouest de l'aire de distribution, la saison de nidification se déroule du mois d'avril au moins jusqu'au mois de septembre. En Nouvelle-Guinée, elle a lieu pendant la majorité des mois de l'année, c'est à dire en février dans le nord et d'avril à décembre dans les autres régions. En Australie, la reproduction s'étend du mois d'août jusqu'au mois de décembre. L'oiseau ne s'étant jamais reproduit en captivité, on ne possède pratiquement aucun renseignement concernant la durée du cycle de distribution et l'éducation des jeunes.

Distribution

Les perruches de Geoffroy sont originaires de Nouvelle-Guinée où elles occupent principalement les régions côtières, que ce soit dans la partie indonésienne de l'île ou en Papouasie. Elles sont absentes de la partie centrale montagneuse. Leur aire de distribution s'étend également à l'archipel des Molluques, aux îles de la Papouasie Occidentale et aux petites îles de la Sonde. Une population isolée vit même dans le péninsule d'York sur le continent australien. 15 sous-espèces sont officiellement reconnues : G.g. geoffroyi (Timor et Wetar) - G.g. floresianus (Lombok, Sumbawa, Flores et Samba) - G.g. cyanicollis (Morotai, Halmahera et Bacan) - G.g. obiensis (Obi) - G.g. rhodops (Buru, Boano, Ambon,Haruku, Saparua, Seram, Gorong, Manawoka) - G.g. keyensis (îles Kai) - G.g. timorlaoensis (Tanimbar) - G.g. aruensis (îles Aru, sud et sud-est de la Nouvelle-Guinée) - G.g. orientalis (sud de la péninsule de Huon) - G.g. sudestiensis (îles Misima et Tagula) - G.g. cyanicarpus (île Rossel) - G.g. minor (nord de la Nouvelle-Guinée jusqu'à la péninsule de Huon ) - G.g. jobiensis (îles Yapen et Mios num dans la baie de Geelvink) - G.g. mysoriensis (Biak et Numfor) - G.g. pucherani (Waigeo,Batanta, Salawati, Misool et la presqu'île du Vogelkop).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce est relativement répandue sur l'ensemble de son aire de distribution. Dans de nombreuses régions, il s'agit du perroquet le plus courant, même à proximité des habitations. En dépit de cela, il est peut-être éteint à Ambon et ailleurs, il est parfois menacé par le braconnage. La population mondiale est estimée à plus d'1 million d'individus.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Perruche de GeoffroyFiche créée le 08/05/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net