Petit-duc de Manado

Otus manadensis - Sulawesi Scops Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Otus

  • Espèce
    :

    manadensis

Descripteur

Quoy Gaimard, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 83 à 93 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce hibou de petite taille a un plumage extrêmement variable, des aigrettes moyennes, des yeux jaunes, un net sourcil blanc qui se recourbe au-dessus du bec et des joues brun sombre qui sont mises en valeur par un environnement plus pâle. Cet oiseau se rencontre sous des formes différentes : la forme brune et la forme rousse.
Les sus-caudales et les tertiaires ont une vague bande très caractéristique. Les tarses sont généralement complètement emplumés. Les orteils et les serres sont de faible constitution.
Le petit-duc de Manado peut être confondu avec le Petit-duc mystérieux (voir cette fiche). Cependant, ce dernier est plus puissant dans l'archipel des Moluques. La bande de sa queue est plus proéminente et ses joues sont plus pâles. Les 2 espèces diffèrent vocalement.
Les juvéniles sont assez semblables aux adultes, excepté les plumes du capuchon et de la nuque qui ont des motifs en forme de barres.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Otus manadensis manadensis (Sulawesi)
  • Otus manadensis mendeni (Banggai and Sula Is.. e of Sulawesi.)
  • Otus manadensis kalidupae (Kaledupa I.. off se Sulawesi.)

Noms étrangers

  • Sulawesi Scops Owl,
  • Autillo de Célebes,
  • Manadoeule,
  • celebeszi füleskuvik,
  • Sulawesi-dwergooruil,
  • Assiolo di Sulawesi,
  • Sulawesidvärguv,
  • Sulawesiugle,
  • výrik svetlobruchý,
  • výreček celebeský,
  • Sulawesidværghornugle,
  • celebesinpöllönen,
  • xot de Sulawesi,
  • syczek jasnobrzuchy,
  • Индонезийская совка,
  • Celepuk sulawesi,
  • セレベスコノハズク,
  • 苏拉角鸮,
  • 蘇拉威西角鴞,

Voix chant et cris

Chez les individus de la race nominale, le cri principal est une série de notes claires, montantes et lugubres, des "ploo-ek" qui sont répétés à intervalle régulier de toutes les 6 secondes. On peut également entendre des "kik-kok-kok-kok" ou des "ooek-ooek-ooek" qui alternent avec des sifflements. Les cris des femelles sont semblables à ceux de leurs partenaires. Les vocalisations des petits-ducs mystérieux (Otus magicus) sont totalement différentes.

Habitat

Les petits-ducs de Manado fréquentent principalement les forêts humides des plaines et des collines qui bordent le littoral jusqu'à 2 500 mètres d'altitude. On peut également les apercevoir dans les zones pourvues d'arbres épars et cultivées selon un mode extensif. On les trouve aussi dans les broussailles et dans toutes sortes d'endroits ouverts qui offrent une grande visibilité sur les abords immédiats notamment les clairières.

Comportement traits de caractère

Le petit duc de Manado a des mœurs nocturnes, il commence à être actif à la tombée de la nuit. Pendant la période diurne de la journée, il se repose dans les arbres à partir de deux mètres au-dessus du sol jusqu'au sommet de la canopée. Cette position surélevée lui permet habituellement de surveiller les zones ouvertes environnantes, telles que les clairières, les étangs et les cours d'eau qui longent son territoire. Ce perchoir est le point de départ de ses expéditions de chasse en vue de capturer des papillons de nuit et des insectes.
Les petits-ducs de Manado sont probablement sédentaires.

Alimentation mode et régime

Le petit-duc de Manado consomme principalement des insectes et d'autres sortes d'arthropodes. Il capture également, quoiqu'en moindre quantité, des petits animaux à squelette et sans doute des reptiles (geckos).

Reproduction nidification

La saison de nidification commence juste avant les premières pluies qui annoncent le début de la mousson. Les petits-ducs de Manado installent leur nid dans des cavités naturelles d'arbres, parfois, ils utilisent d'anciennes loges creusées et abandonnées par des pics. Les espèces du genre Otus sont habituellement monogames et les liens conjugaux sont établis pour de longues années. Ils sont régulièrement renforcés par des chants et des offrandes rituelles de nourriture.
La taille moyenne de la ponte est généralement comprise entre 2 et 7 œufs blancs qui sont couvés entre 25 et 35 jours. Les oisillons sont précoces et quittent parfois le nid alors qu'ils ne sont pas encore aptes à voler et qu'ils sont encore dépendants de leurs parents pour leur subsistance alimentaire.

Distribution

Ces hiboux de moyenne taille sont endémiques de l'Indonésie. Leur aire de distribution s'étend plus particulièrement sur la grande île de Sulawesi, mais on les trouve également dans certaines îlettes avoisinantes telles que Peleng et Labobo situées dans le groupe des îles Banggai. D'après Konig, on reconnaît officiellement 2 sous-espèces :

O. m. manadensis - petit-duc de Sulawesi (Sulawesi, Kabaena, Muna, Buton (Butung), Wowoni et Salayar).
O. m. kalidupae - petit-duc de Kaledupa (Kaledupa (dans les îles Tukangbesi, au large de Sulawesi).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le petit-duc de Manado est localement commun à Sulawsi, il est cependant menacé par la destruction de la forêt. Son aire de distribution est assez réduite (178 000 kilomètres carrés) et en dépit de son statut d'oiseau insulaire, il est classé comme de préoccupation moindre.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 03/01/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net