Pétrel à lunettes

Procellaria conspicillata - Spectacled Petrel

Systématique
  • Ordre
    :

    Procellariiformes

  • Famille
    :

    Procellariidés

  • Genre
    :

    Procellaria

  • Espèce
    :

    conspicillata

Descripteur

Gould, 1844

Biométrie
  • Taille
    : 55 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1010 à 1315 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Procellariidés (pétrels et puffins) sont des oiseaux marins de taille moyenne à grande. Tous possèdent des narines tubulaires à la base du bec. Avec leurs ailes longues et étroites en moyenne, ils sont profilés pour des déplacements de longue distance au dessus de l'eau, profitant des ve... lire la suite

Description identification

Ce grand oiseau trapu et puissant est presque entièrement noirâtre excepté quelques ornements blancs qui contrastent particulièrement bien. Les motifs clairs sur la tête varient individuellement en fonction de la largeur des bandes et de la netteté avec laquelle elles ressortent.
Chez les adultes, la couleur du plumage varie du brun fuligineux au brun crépusculaire noir. Un réseau complexe et bien distinct de bandes blanches décore la tête, du bas du menton jusqu'à la nuque, encerclant les couvertures auriculaires et se connectant éventuellement avec l'arrière du cou. Les lores et le devant du front sont particulièrement bian marqués. La face inférieure des primaires peut apparaître comme argentée.
Les iris sont foncés, le bec est couleur corne ou jaunâtre avec des lignes noires sur la partie plane, les narines et la pointe. Les pattes sont noirâtres et se projettent clairement derrière la queue. Les sexes sont semblables, avec des dimensions à peu près équivalentes. Les mâles sont toutefois un peu plus grands dans la plupart des paramètres.
Les juvéniles sont comme les parents. Les pétrels à lunettes cohabitent avec les puffins à menton blanc. Ils peuvent être confondus avec ces derniers bien que les motifs faciaux soient disposés différemment et ne montrent jamais de lunettes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Spectacled Petrel,
  • Pardela Especulada,
  • Painho-de-óculos,
  • Brillesturmvogel,
  • Brilstormvogel,
  • Petrello dagli occhiali,
  • Glasögonpetrell,
  • Brillepetrell,
  • víchrovec okuliarnatý,
  • buřňák tristanský,
  • Brilleskråpe,
  • Brilbassiaan,
  • baldriga d'ulleres,
  • burzyk okularowy,
  • Очковый буревестник,
  • 眼镜风鹱,
  • 鏡斑風鸌,

Voix chant et cris

2 types de cris ont été identifiés par les différentes études. Tous sont produits principalement à l'intérieur des colonies. Apparemment, aucun de ces cris ne sert de réponse aux cris de sollicitation des puffins à menton blanc (Procellaria aequinoctialis).
Les appels de reconnaissance, qui sont des grincements prolongés, ont toutefois une certaine parenté avec ceux de ces derniers. Cependant, ils semblent avoir un pitch plus profond et plus bref.
Les pétrels à lunettes émettent également des grognements harmonieux, complexes et remarquables, ceux-ci sont classés en trois sortes différentes.

Habitat

Les pétrels à lunettes occupent un habitat marin et pélagique. En général, ils sont répartis dans des eaux plus chaudes et plus profondes que les puffins à menton blanc. A l'ouest de leur aire de répartition, ils nichent sur les hauts plateaux à Inaccessible Island entre 300 et 500 mètres d'altitude. Ils se reproduisent aussi dans les étendues marécageuses et le long des berges des cours d'eau dans les vallées.

Comportement traits de caractère

Les pétrels à lunettes se dispersent généralement sur une très grande superficie de l'océan. Désormais, ils se répandent sans doute moins que par le passé. Au XIXème siècle, ces oiseaux descendaient plus au sud jusqu'aux îles Falklands. A cette époque, les pétrels à lunettes nichaient également à l'île d'Amsterdam qui est située à plusieurs centaines de kilomètres plus au sud que la limite méridionale actuelle (le Cap de Bonne Espérance).

Alimentation mode et régime

On possède peu de renseignements sur les détails de leur régime alimentaire. Il ya cependant des différences notables avec celui du Puffin à menton blanc. Le pétrel à Lunettes consomme des calmars, des poulpes, des encornets et toutes sortes de petits poissons. Il aime vagabonder près des filets et des chalutiers pour se saisir des déchets qu'l y trouve. Au total, ce grand palmipède ingurgite 121 types d'aliments (5 sortes de céphalopodes et 116 de poissons).
Son comportement en mer est assez identique à celui du pétrel à menton blanc (ou Puffin à menton blanc).

Reproduction nidification

La reproduction commence généralement dans la seconde moitié d'octobre et s'achève au début du mois de novembre, ce qui veut dire qu'elle est décalée de quelques 5 semaines par rapport à celle du Puffin à menton blanc (P. aequinoctilis). L'éclosion a lieu au mois de décembre et l'envol des jeunes intervient en mars.
Ces oiseaux visitent principalement les colonies au crépuscule, mais ils y viennent aussi assez régulièrement pendant la journée, spécialement à partir de la moitié de l'après-midi. Les pétrels à lunettes nichent en colonies dont la densité peut être aussi importante que 36 nids par hectare. Les nids sont relativement profonds, ce sont des terriers creusés artificiellement par le couple, parfois même dans de grosse touffes d'herbes du genre Spartina, dans des prairies ou dans des petits arbres qui en dépendent. Néanmoins, les lieux préférés pour la nidification sont souvent des landes avec de grandes fougères.
La ponte contient un œuf unique de couleur blanche mesurant 80 mm sur 54 et pesant environ 130 grammes. On ne possède aucune information quant à la durée d'incubation et à la longueur du séjour au nid. Les oisillons ont déjà les marques faciales des adultes. Les labbes antarctiques sont des prédateurs naturels des couvées, particulièrement des poussins.

Distribution

Les pétrels à lunettes sont originaires des eaux tièdes et tropicales du sud de l'océan Atlantique. Leur aire de distribution couvre une large bande légèrement en oblique qui s'étend du sud du Brésil (Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul) jusqu'en Namibie et dans la région du Cap. Ils occupent les petites îles comme Inaccessibles Island et Tristan de Cunha par exemple. Sur ce vaste territoire aquatique de plusieurs centaines de milliers de kilomètres carrés, cette espèce est considérée comme monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les pétrels à lunettes sont VULNERABLES. Il y a peu de temps encore, l'espèce était considérée comme EN DANGER CRITIQUE. Dans les années 1949-1950, la population globale regroupait environ 100 couples, certainement guère plus, alors que tout récemment, ces effectifs atteignaient près de 8 600 couples (calcul basé sur 14 400 terriers occupés à 60%).
Le dernier recensement en 2009-2010 propose un chiffre de 37 000 individus matures, les totaux ayant augmenté depuis l'éradication des porcs à Inaccessible Island.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net