Phénopèple luisant

Phainopepla nitens - Phainopepla

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Ptiliogonatidés

  • Genre
    :

    Phainopepla

  • Espèce
    :

    nitens

Descripteur

Swainson, 1838

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : 29 cm.
  • Poids
    : 18 à 28 g
Distribution

Distribution

Description identification

Phénopèple luisant
♂ adulte
Phénopèple luisant
♀ adulte

Cet oiseau à la sihouette longiligne possède une huppe proéminente et une très longue queue. Le mâle a un plumage noir luisant avec des taches blanches sur les ailes. Ces dernières ne sont visibles qu'en vol ou quand les ailes sont déployées. Les iris sont écarlates, le bec et les pattes sont noirs.
La femelle a une livrée grise, les ailes sont légèrement plus gris pâle. Les juvéniles ressemblent à leur mère, mais leur plumage est plus brunâtre et leurs iris sont bruns. Les immatures mâles varient du presque entièrement gris comme la femelle au noir comme le mâle. Certains ont un plumage intermédiaire avec un mélange de mouchetures grises et noires. La race lepida se distingue de la nominale par ses ailes et par sa queue plus brèves.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Phainopepla nitens nitens (s Texas. s USA. to nc Mexico)
  • Phainopepla nitens lepida (sw USA and nw Mexico)

Noms étrangers

  • Phainopepla,
  • Capulinero Negro,
  • Papa-moscas-brilhante,
  • Trauerseidenschnäpper,
  • nevadai selymesmadár,
  • Zwarte Zijdevliegenvanger,
  • Fainopepla,
  • Svart silkesflugsnappare,
  • Svartsilkefugl,
  • hodvábnik čierny,
  • palmovník tmavý,
  • Silkemonark,
  • mustatilhi,
  • sedoset negre,
  • atłasowiec czarny,
  • samtaste,
  • Чёрный (шелковистый) свиристель,
  • レンジャクモドキ,
  • 黑丝鹟,
  • 亮絲鶲,

Voix chant et cris

Phénopèple luisant
♀ adulte

Le cri de contact est un "wurp" moelleux, le cri de dissuasion est un "churr" rude émis au cours de poursuite ou de rencontre agressive. Le chant multisyllabique comprend au minimum 14 éléments dont un "wheedle-ah" qui est un puissant sifflement. Il existe un chant plus calme et plus décousu formé d'un mélange de gazouillements, de cris et de sifflements aigus. Quand ils sont menacés au nid, les phénopèples imitent les cris d'autres espèces, notamment ceux des buses à queue rousse (Buteo jamaicensis), ceux des moqueurs polyglottes ou ceux des pics flamboyants. En cas de détresse, ils sont capables d'imiter au moins une douzaine d'autres oiseaux.

Habitat

Phénopèple luisant
♂ adulte

Dans le sud-ouest des Etats-Unis, les phénopèples luisants occupent les zones désertiques d'octobre à avril. De mai à septembre, ils fréquentent les zones boisées qui longent les cours d'eau. Pendant la période hivernale, les plus grandes concentrations d'oiseaux peuvent être aperçues dans le désert de Sonora (Arizona). Ces oiseaux apprécient particulièrement les lits plus ou moins asséchés des petit cours d'eau près desquels poussent des arbres légumineux ou des petits arbustes tels que les palos verdes, les mesquites et les acacias. Ces arbres sont souvent parasités par des touffes de gui (Phoradendron californicum) dont les baies constituent un menu de choix. Les zones boisées estivales sont formées de chênes, de sycomores et de petits arbustes fruitiers comme les nerpruns (rhamnus) et les sureaux (malosma).
Au Mexique, les phénopèples luisants résident dans les habitats arides ou semi-arides avec des arbres et des buissons clairsemés. On les trouve près de petits ruisseaux à moitié taris et pourvus d'une végétation très éparse.

Comportement traits de caractère

Phénopèple luisant
♂ adulte

Les phénopèples luisants chassent parfois les insectes en groupe. Au cours de la poursuite, ils procèdent parfois par petits battements d'ailes et il leur arrive de changer de direction de façon imprévisible. On peut rarement voir ces oiseaux se désaltérer, même en plein désert.
Aux États-Unis, les phénopèples sont des migrateurs de courte distance, ils quittent les zones désertiques entre fin mars et début mai et ils arrivent jusqu'à 1 200 kilomètres plus loin. Ils ne reviennent qu'en octobre. Les populations du centre du Mexique sont sédentaires.

Alimentationmode et régime

Phénopèple luisant
♂ adulte

Les phénopèples luisants consomment des petites baies et des insectes volants. Le menu des oisillons est semblable à celui des adultes. Ces oiseaux sont arboricoles et recherchent leur pitance dans des arbustes qui produisent des petits fruits (moins de 5 millimètres). Les fruits qu'on trouve dans les touffes de gui du désert (Phoradendron californicum) constituent la principale ressource alimentaire entre avril et la fin octobre. Ces oiseaux sont morphologiquement adaptés pour consommer ce genre de fruits collants qui sont avalés en entier. Après la consommation de 12 à 24 éléments, la peau de ces fruits est enlevée à l'intérieur du gésier puis rejetée. Dans les régions proches du littoral, les phénopèples consomment principalement des nespruns, du sureau et du sumac. Les insectes sont capturés après une période d'affût sur un perchoir et une poursuite aérienne qui dure parfois assez longtemps.

Reproduction nidification

Phénopèple luisant
♂ adulte

Aux États-Unis, les saisons de nidification sont plutôt brèves, coïncidant avec la période ou les fruits et les insectes sont disponibles. La reproduction se déroule de février à avril dans les zones désertiques et de mai à juillet dans les boisements qui bordent les rivières. Au Mexique, les phénopèples luisants nichent du mois d'avril au mois d'août.
Ces passereaux de taille moyenne sont monogames, mais les liens conjugaux sont provisoires et ne sont pas forcément renouvelés année après année. Les mœurs reproductives sont différentes selon les endroits : dans les déserts du sud-ouest des États-Unis, ils ont un comportement territorial, les touffes de gui et les sites de nidification étant défendus à la fois. Dans les boisements qui longent les cours d'eau, ils établissent des colonies lâches et les défenses des lieux de nourrissage et de nidification sont séparées.
Durant la parade, le mâle effectue des offrandes rituelles de nourriture et présente des fruits ainsi que des insectes à sa compagne. C'est lui qui donne le signal de la construction du nid en indiquant l'endroit grâce à des petits battement d'ailes. Durant la construction du nid, les 2 partenaires s'encouragent mutuellement en donnant de rapides claquements de bec.
Le nid a la forme d'une coupe ouverte construite avec des tiges, des petites brindilles, des fibres végétales et de la soie d'araignée. Il est placé entre 2 et 5 mètres au-dessus du sol sur une fourche de branche, une branche horizontale ou une touffe de gui. L'arbre choisi est indifféremment un paloverde, un mesquite, un acacia, un saule, un chêne, un sycomore mais rarement un cactus. La ponte contient 2 ou 3 œufs (4 en cas d'excellentes conditions, 2 dans les déserts, 3 dans les zones boisées humides). La taille de la ponte est généralement plus importante dans les bois que dans les déserts, mais dans tous les cas, il y a des nichées de substitution en cas d'échec. Les deux parents couvent pendant 14 jours, ils unissent également leurs efforts pour nourrir les oisillons même si la contribution du mâle est variable.
Les petits quittent le lieu de naissance 20 jours après l'éclosion mais ils peuvent retourner occasionnellement au nid. Le succès des nichées est très variable, les couples nichant dans le désert ne se reproduisant pas les années de sècheresse ou quand il n'y a pas de gui. Les jeunes atteignent la maturité sexuelle dès l'âge de 9 mois. Uniquement 25% des oiseaux bagués réutilisent le même site de nidification l'année suivante.

Distribution

Les phénopèples luisants sont originaires du sud-ouest du continent nord-américain et du nord de l'Amérique Centrale jusqu'à l'isthme de Tehuantepec. Aux États-Unis, leur aire de distribution couvre le sud de la Californie, de l'Arizona, du Nevada et du Nouveau-Mexique ainsi que l'ouest du Texas. Au Mexique, elle s'étend sur le plateau central, principalement dans les états de Chihuahua, Durango, Zacatecas, San Luis Potosi et jusqu'au district de Mexico. Ces oiseaux sont également présents dans la Baja californienne. Il y a officiellement 2 sous-espèces : P. n. lepida (sud-ouest des États-Unis et nord-ouest du Mexique). - P. n. nitens, la race nominale (sud du Texas et plateau central mexicain).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même plutôt commune. L'estimation des effectifs conclut cependant à un certain déclin, du moins au États-Unis, en raison de la détérioration de l'habitat et du développement des zones agricoles. La destruction des parcelles de mesquite qui constituent un des endroits privilégiés pour la nidification et l'hivernage explique en grande partie cette légère régression. Au Mexique, le phénopèple luisant est présent dans 32 zones pour oiseaux dont 7 sont protégées.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Phénopèple luisantFiche créée le 11/01/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-05-15 15:26:13 © 1996-2019 Oiseaux.net