Pic à cou rouge

Campephilus rubricollis - Red-necked Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Campephilus

  • Espèce
    :

    rubricollis

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 178 à 236 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez le mâle adulte, une petite tache noire et blanche de forme ovale orne la partie postérieure des couvertures auriculaires. Le reste de la tête, la huppe, la totalité du cou et le haut du manteau arborent un beau rouge éclatant. Les plumes du cou et des côtés de la tête ont une base noire ainsi qu'une barre couleur cannelle qui précède juste l'extrémité. Cette barre est particulièrement visible lorsque le plumage est usé. Les parties supérieures sont entièrement noires ou brun noirâtre. Les ailes et les couvertures sont noires mais les primaires affichent une large bordure rouge au niveau des filets intérieurs. Le dessus de la queue est noir. Les parties inférieures à partir de la poitrine présentent une couleur rousse nuancée de cannelle. Les plumes du haut de la poitrine et occasionnellement celles du bas sont infiltrées de rouge. Le dessous des ailes est roux à l'exception des couvertures qui sont plus sombres. Les pointes et le bord de fuite sont noirs. Les sous-caudales et le dessous de la queue sont noir brunâtre.

La femelle diffère de son partenaire par l'absence de tache sur les oreillons. A la place, elle affiche une longue et large moustache blanche qui part de la base de la mandibule inférieure et se poursuit jusqu'à l'arrière des joues. Cette moustache est surmontée d'une ligne noire et soulignée par un menton et un trait malaire de la même couleur. Les juvéniles sont plus ternes que les adultes. Ils sont plus noir brunâtre et plus rouge-orange. Les jeunes mâles ont habituellement une moustache blanche. Les jeunes femelles ont une apparence assez semblable à leur mère. Toutefois, le noir des parties supérieures descend plus vers le capuchon et vers le front.
Les sous-espèces varient légèrement en taille et en couleur de plumage. La race nominale est la plus petite. La race trachelopyrus qui réside au Pérou est plus sombre et plus châtain, avec des infiltrations de rouge sur le ventre et sur les flancs. La race olallae du centre du Brésil est intermédiaire entre les 2 races précédentes.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Campephilus rubricollis rubricollis (e Colombia and e Ecuador through s Venezuela, the Guianas and n Brazil)
  • Campephilus rubricollis trachelopyrus (e Peru, n Bolivia and w Brazil)
  • Campephilus rubricollis olallae (c and sw Brazil to c Bolivia)

Noms étrangers

  • Red-necked Woodpecker,
  • Picamaderos Cuellirrojo,
  • Pica-pau- de-penacho,
  • Rothalsspecht,
  • Roodnekspecht,
  • Picchio collorosso,
  • Rödhalsad jättespett,
  • Rødhalsspett,
  • chochlák červenokrký,
  • datel červenočerný,
  • Rødhalset Spætte,
  • amazoniantulikärki,
  • picot negre coll-roig,
  • dzięcioł czerwonoszyi,
  • Красношейный флеоцеастес,
  • チャバラエボシゲラ,
  • 红颈啄木鸟,
  • 紅頸啄木,

Voix chant et cris

Le pic à cou rouge produit 3 sortes de cris explosifs et nasaux que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "ngkah ngkah", "kikla" ou "querra querra". Quand il est excité, il émet un "chiss-sik" flûté et sentimental avec un entrain qui semble inépuisable. Sa communication est assez semblable à celle du Pic de Malherbe. Cet oiseau produit un tambourinage puissant mais bref constitué uniquement de 2 coups. En cela, il est très différent du pic Ouentou et du Pic de Malherbe qui ont un tambourinage bien plus long et plus étendu.

Habitat

Les pics à cou rouge fréquentent les forêts pluviales, qu'elles soient inondables ou non. On les trouve également dans les forêts de nuage, à la lisière des zones boisées et dans les forêts en cours de régénération. Ils élisent souvent domicile dans les boisements semi-clairsemés qui possèdent un plancher sableux. Ils viennent volontiers dans les allées d'arbres le long des cours d'eau et dans les régions de savanes qui possèdent quelque végétation. Les pics à cou rouge sont principalement des oiseaux des régions basses et ils vivent typiquement jusqu'à 600 mètres d'altitude. Cependant, localement, ils peuvent grimper jusqu'à 1800 m (Sud Venezuela et nord-ouest du Brésil) et même jusqu'à 2400 m (environs de La Paz en Bolivie).

Comportement traits de caractère

Les pics à cou rouge vivent en couples ou en petits groupes familiaux, bien que les individus soient souvent assez séparés les uns des autres. Les territoires couvrent généralement d'assez grandes surfaces. Ces oiseaux recherchent leur nourriture sur les troncs sains ou le long des branches. ils privilégient habituellement l'étage moyen de la végétation. Ils s'aventurent rarement en direction des hautes branches de la canopée. Ils ont même plutôt tendance à se maintenir à un niveau assez bas. Comme la plupart de picidés, ils sont facilement observables car ils se tiennent bien en évidence dans les arbres. Les pics à cou rouge sont néanmoins très prudents et ils gardent un œil attentif à tout ce qui se passe dans leur environnement.

Les pics à cou rouge ont un vol rapide, très ondoyant et assez bruyant à cause du battement des ailes.

Alimentation mode et régime

Les pics à cou rouge ont un régime presque exclusivement insectivore. Ils consomment des larves de grosse taille, des coléoptères et des papillons de nuit de la famille des pyralidés.

Reproduction nidification

Les pics à cou rouge nichent du mois de janvier au mois de mai dans la partie nord de leur aire, en novembre en Equateur et en septembre au Pérou. Ce sont des oiseaux cavernicoles. Le nid est creusé à une assez grande hauteur au-dessus du sol. Il a une entrée de forme ovale. Ce sont tout les renseignements que l'on possède pour l'instant. La durée de l'incubation et de la totalité du cycle de reproduction sont inconnus à ce jour. Un proche parent, le Pic de Malherbe, qui occupe quasiment la même aire de distribution et appartient lui aussi au genre Campephilus délivre une ponte de 2 à 4 œufs. Chez cette dernière espèce, les 2 parents se relaient pour couver et prennent en charge le soin et l'éducation des oisillons.

Distribution

Les pics à cou rouge sont originaires du nord-ouest de l'Amérique du Sud où ils sont confinés à la forêt amazonienne. 3 sous-espèces sont officiellement reconnues : la race nominale rubricollis (Sud Venezuela, Est Colombie, Est Equateur, les Guyanes et le nord du Brésil, le tout au nord du fleuve Amazone) - C.r. trachelopyrus (nord-est du Pérou, ouest du Brésil, centre-ouest de la Bolivie, le tout au sud du fleuve Amazone) - C.r. olallae (Brésil de la rive droite de l'Amazone, du Rio Madeira en direction de l'est jusqu'aux provinces du Para et du Maranhao et en direction du sud jusqu'au Cochabamba en Bolivie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les pics à cou rouge sont répartis sur un vaste territoire de plus de 6 millions de kilomètres carrés. En Amérique du Sud, ce sont des oiseaux très communs et leur avenir n'est nullement menacé. Leurs effectifs n'ont pas été quantifiés et dans toutes les régions on les trouve en faible densité.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 15/07/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net