Pic à tête pâle

Celeus lugubris - Pale-crested Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Celeus

  • Espèce
    :

    lugubris

Descripteur

Malherbe, 1851

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 115 à 130 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez le mâle adulte, les lores, les plumes proches des narines et la base de celles situées en-dessous et en arrière des yeux sont brun sombre. Une large moustache rouge traverse la partie inférieure des joues. Le reste de la tête, la crête ainsi que le menton et la gorge sont blond clair ou chamois, parfois avec des reflets cannelle. Souvent, une petite bande de plumage brun fait la liaison entre l'arrière de la moustache et le haut de la poitrine. L'arrière du cou, le manteau, le haut du dos et les scapulaires forment un ensemble roux-noir. Toute cette région, excepté l'arrière du cou est tapissée de petites barres claires, blanchâtres ou chamois-cannelle. La partie basse du dos et le croupion sont blond clair ou chamois-crème, avec parfois une nuance cannelle. Les sus-caudales sont rousses avec des taches subterminales noires. Les couvertures alaires sont noirâtres, avec des barres et des liserés chamois. Les rémiges et les tertiaires sont brun noirâtre avec des barres rousses. La queue apparaît entièrement noire, mais les rectrices extérieures sont en réalité tapissées de petites taches rousses. Les parties inférieures sont brun-roux sombre avec des liserés roux sur un nombre limité de plumes. A l'endroit où ils entrent en contact avec le croupion, les flancs sont plus clairs. Les cuisses sont couleur crème avec des barres noires. Les sous-caudales sont noires avec des taches ou des barres rousses. Le dessous des ailes présente une couleur brune avec des barres cannelle ou chamois. Les axillaires sont couleur crème. Le dessous de la queue est identique au dessus, mais en plus terne.
La femelle ne possède pas de rouge sur la face. La région de la moustache est barrée ou écaillée de brun. Les juvéniles ressemblent étroitement aux adultes, mais ils ont de nombreuses zones sombres sur la tête et les barres des parties supérieures sont très irrégulières.
Les adultes ont un bec grisâtre ou corne, avec une mandibule inférieure plus claire ou colorée d'ivoire. Les pattes et les pieds sont gris. Les iris sont rouge à brun-rouge, encerclés par un anneau orbital gris bleuâtre.
La sous-espèce kerri est légèrement plus grande et plus sombre que la race nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Celeus lugubris lugubris (e Bolivia and sw Brazil)
  • Celeus lugubris kerri (Paraguay, s Brazil and ne Argentina)

Noms étrangers

  • Pale-crested Woodpecker,
  • Carpintero Lúgubre,
  • Pica-pau-louro,
  • Blaßschopfspecht,
  • Bleekkuifspecht,
  • Picchio crestapallida,
  • Blekhuvad kastanjespett,
  • Fagerspett,
  • vlikáč bledochochlatý,
  • datel světlehlavý,
  • Rødbåndet Jaguarspætte,
  • chacontöyhtötikka,
  • picot lúgubre,
  • dzięcioł jasnoczuby,
  • Бледнохохлый целеус,
  • メガネテンニョゲラ,
  • 白冠啄木鸟,
  • 蒼白冠啄木,

Voix chant et cris

Pic à tête pâle
adulte

Le pic à tête pâle émet un "wee-wee-week " aigu quand il est perché ou quand il est en vol. Cette espèce produit des tambourinages assez faibles quand elle est sur le tronc à proximité du nid.

Habitat

Les pics à tête pâle fréquentent les boisements situés dans des zones semi-arides de "chaco". Ces dernières sont composées généralement de feuillus qui disposent d'un sous-bois assez fourni. On les trouve également dans les forêts semi-caduques et dans le "cerrado" qui est un type particulier de savane que l'on ne rencontre qu'en Amérique du Sud. Ces oiseaux peuvent aussi être observés dans les régions de palmiers. Dans tous les cas, leur habitat requiert des grands arbres compatibles avec leur mode de nidification.

Comportement traits de caractère

Dans sa recherche de nourriture, le pic à tête pâle utilise principalement l'étage moyen de son habitat forestier. Il sonde la végétation, glane sur les feuilles et picore ses proies. Une autre méthode consiste à creuser le bois mort : il atteint ainsi les galeries dans lesquelles circulent les fourmis et il s'en empare grâce à sa longue langue collante. Le pic à tête pâle passe de longs moments dans les arbres, ce qui constitue son activité principale pendant la journée. On suppose que, comme les autres pics sud-américains du genre Celeus, il vit également en couples ou en petits groupes familiaux ne dépassant pas 5 individus.

Alimentation mode et régime

Les pics à tête pâle se nourrissent presque exclusivement de fourmis arboricoles du genre Camponotus, Crematogaster et Dolichoderus. Ils consomment également d'autres sortes de fourmis et leurs larves ainsi que vraisemblablement de nombreuses sortes de chrysalides.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule généralement de septembre à novembre, un peu plus plus tard en ce qui concerne les populations méridionales. Ces oiseaux creusent leur nid dans des troncs d'arbres. Ils utilisent aussi couramment les fourmilières ou les termitières arboricoles. La cavité est installée entre 4 et 10 mètres au-dessus du sol. Leurs mœurs reproductives ne sont pas connues. Toutefois, comme tous les oiseaux qui nichent dans les trous d'arbre, la couleur de leurs oeufs est blanche et la durée d'incubation ne dépasse pas les 2 semaines.

Distribution

Les pics à tête pâle sont originaires du centre-sud de l'Amérique du Sud. Leur aire de distribution s'étend du centre de la Bolivie (province de Beni) jusqu'au nord-est de l'Argentine (provinces du Chaco, Tucumàn et Corrientes). Au passage, elle englobe une partie du Mato Grosso et le sud du Paraguay. Sur ce territoire une fois et demie plus grand que la superficie de la France (842 000 km²), on reconnaît officiellement 2 sous-espèces : C.L. lugubris (est de la Bolivie, ouest du Mato Grosso) - C.L. kerri (Paraguay, sud du Mato Grosso et nord de l'Argentine).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les pics à tête pâle sont des oiseaux plutôt communs sur l'ensemble de leur aire de distribution. D'après Birdlife, on ne peut donner aucune estimation sur les effectifs et la tendance sur l'évolution de l'espèce (progression ou déclin?) n'est pas connue. On estime qu'entre 1972 et 2001, plus de 588 000 hectares de forêts (soit 20% du total) ont été éclaircis ou détruits dans le nord de l'Argentine, ce qui représente une cadence six fois plus importante que dans la plupart des autres pays du monde. Si la pression devait se maintenir, cela constituerait un danger pour les espèces arboricoles dans un délai assez bref. Pour l'instant, le pic à tête pâle est toujours considéré par l'IUCN comme une espèce ne présentant pas de menace immédiate et ne posant pas de problème majeur.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pic à tête pâleFiche créée le 01/03/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net