Pintade vulturine

Acryllium vulturinum - Vulturine Guineafowl

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Numididés

  • Genre
    :

    Acryllium

  • Espèce
    :

    vulturinum

Descripteur

Hardwicke, 1834

Biométrie
  • Taille
    : 72 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1100 à 1800 g
Distribution

Distribution

Description identification

Avec son plumage mêlé de bleu-cobalt, de lilas, de noir et de blanc, la pintade vulturine est la plus colorée et la plus grande de toutes les pintades. Elle doit son nom à la ressemblance de sa tête et de son cou avec ceux d'un vautour, bien que la bande de plumes marron sur sa nuque évoque plutôt la tonsure d'un moine. La pintade vulturine a un plumage anormalement coloré pour un oiseau vivant au sol dans les terrains secs. La plupart des espèces qui vivent dans ces milieux ont en effet un plumage terne aux teintes brunes, qui leur confère un camouflage efficace en terrain dégagé.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Vulturine Guineafowl,
  • Pintada Vulturina,
  • Pintada-vulturina,
  • Geierperlhuhn,
  • keselyűfejű gyöngytyúk,
  • Gierparelhoen,
  • Faraona vulturina,
  • Gampärlhöna,
  • Gribbperlehøne,
  • perlička supia,
  • perlička supí,
  • Gribbeperlehøne,
  • viiruhelmikana,
  • pintada vulturina,
  • perlica sępia,
  • Грифовая цесарка,
  • フサホロホロチョウ,
  • 鹫珠鸡,
  • 鷲珠雞,

Habitat

La pintade vulturine vit en troupes dans les habitats semi-désertiques et pousssiéreux d'Afrique de l'Est. L'eau y est rare et la végétation principalement formée de buissons d'acacias épineux. L'espèce fréquente parfois les zones boisées et les forêts de montagne aux cotés d'autres espèces de pintades, mais son domaine habituel est plus sec.
Répartition : est de l'Afrique et plus particulièrement est du Soudan, Ethiopie, Erythrée, Somalie, Kenya, nord de la Tanzanie, Ouganda, extrême pointe nord-est du Congo Démocratique (ancien Zaïre).

Comportement traits de caractère

Comme beaucoup d'oiseaux vivant au sol, la pintade vulturine court rapidement sur ses longues pattes en cas de danger, progressant du couvert d'un buisson à l'autre. Elle s'envole sur 50 à 100 mètres en cas d'extrême nécessité, mais quitte le sol chaque soir, volant dans les arbres pour y passer la nuit. Chaque groupe choisit un grand acacia, souvent entouré de broussailles denses. Sociable la plupart du temps, l'espèce vit en groupes de 20 à 30 individus, parfois jusqu'à 70. Pendant la période de reproduction, chaque groupe se divise en couples nicheurs et en bandes d'oiseaux non appariés. A part quelques cris de contact, l'espèce est plutôt silencieuse, mais émet cependant des cris métalliques lorsqu'elle se perche pour la nuit.

Alimentation mode et régime

Les pintades quittent le dortoir et commencent à manger avant l'aube. Le groupe fourrage activement le sol, toujours à proximité du couvert, jusqu'à ce que le soleil soit au zénith. Les buissons procurent des zones de repos ombragées pour les heures chaudes, mais dès que le soleil descend vers l'horizon, les oiseaux reprennent leur activité. La pintade vulturine trouve à manger parmi les plantes rases ou en grattant le sol avec ses pattes. Elle se nourrit de graines, d'herbes, de feuilles, de pousses et de racines, mais aussi d'insectes, d'araignées et de scorpions. Elle grimpe aussi dans les buissons pour manger des baies et des fruits. L'espèce peut apparemment survivre sans boire. Les parties charnues des plantes et des insectes lui procurent de l'eau, tout comme la rosée qui tombe du feuillage au petit matin. Une partie du tube digestif de l'espèce, l'intestin, est plus longue que chez les autres oiseaux. Ceci permet probablement de réabsorber autant d'eau que possible à partir des déchets alimentaires de l'animal.

Reproduction nidification

Garantissant une nourriture suffisante pour l'élevage des jeunes, les pluies saisonnières déclenchent la reproduction. La période de nidification de la pintade vulturine culmine en juin, mais des accouplements peuvent avoir lieu toute l'année. Le mâle se dresse devant une femelle, la tête abaissée et les ailes en partie ouvertes. Si elle ne répond pads à ses avances, il la suit et recommence. Après avoir été fécondée, la femelle pond jusqu'à 15 oeufs dans une dépression du sol cachée dans la végétation. La femelle assure l'incubation seule. Lorsque les jeunes naissent, ils quittent le nid rapidement et sont couvés et nourris par le mâle pendant quelques jours. Les poussins portent un duvet jaunâtre moucheté de brun. Les jeunes grandissent vite. Leurs ailes sont complètement emplumées à 2 semaines environ et des plumes bleues apparaissent sur la poitrine après encore six semaines. Le plumage adulte complet est acquis à 1 an.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net