Pione à tête bleue

Pionus menstruus - Blue-headed Parrot

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittacidés

  • Genre
    :

    Pionus

  • Espèce
    :

    menstruus

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 234 à 295 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le front, les lores, le capuchon, les côtés et l'arrière du cou forment un ensemble bleu-cobalt. Les couvertures auriculaires sont noirâtres. Les parties supérieures tirent sur le vert-gazon, les scapulaires étant infiltrées de brun-olive. Les petites et les moyennes couvertures affichent une couleur qui varie du jaune-cuivre-olive jusqu'au vert. Le reste des couvertures alaires affiche une teinte verte. Les rémiges sont également vertes. Sur le dessous des ailes, les petites couvertures sont jaune-vert cuivré, le reste des couvertures est vert. Les primaires externes sont noirâtres, les autres rémiges sont vertes. Les plumes du menton et de la gorge sont bleu-cobalt avec une base rouge plus ou moins étendue. Le haut de la poitrine est bleu-cobalt, contrastant avec le ventre vert. Le bas-ventre et les sous-caudales sont rouge éclatant. Le dessous de la queue est rouge à la base, vert dans sa partie terminale. Le dessus de la queue présente des rectrices centrales vertes et des rectrices externes bleues.
Le bec est noir avec des taches rouge rosâtre à la base. La cire est gris sombre, l'anneau orbitale gris clair. Les iris sont brun foncé. Les pattes sont grises.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Pionus menstruus rubrigularis (n Costa Rica to w Ecuador)
  • Pionus menstruus menstruus (e Colombia to n Bolivia, the Guianas and ne Brazil)
  • Pionus menstruus reichenowi (e Brazil)

Noms étrangers

  • Blue-headed Parrot,
  • Loro Cabeciazul,
  • Maitaca-de-cabeça-azul,
  • Schwarzohrpapagei,
  • feketefülű papagáj,
  • Zwartoormargrietje,
  • Pappagallo testablu,
  • Blåhuvad papegoja,
  • Blåhodepapegøye,
  • amazoňan čiernosluchý,
  • amazónek černouchý,
  • Blåhovedet Pionus,
  • siniaratti,
  • lloro capblau,
  • piona niebieskogłowa,
  • Синеголовый красногузый попугай,
  • アケボノインコ,
  • 蓝头鹦哥,
  • 藍頭鸚哥,

Voix chant et cris

Pione à tête bleue
adulte

En vol, le pione à tête bleue émet un "tchreeeet" strident qu'il répète à de multiples reprises. Ce cri résonne parfois comme un claquement de fouet. Cet oiseau produit également un sifflement plus doux : "cha-reet". Les oiseaux solitaires lancent des faibles "wick" en vol. Pendant la période de reproduction, les piones à tête bleue sont assez silencieux. Les bandes qui se restaurent produisent un concert de cris bruyants et bavards.

Habitat

Cet oiseau fréquente les forêts tropicales de plaine. On le trouve principalement dans les forêts pluviales, les parcelles de feuillus et les savanes, mais également dans les végétations subtropicales, les terres cultivées, les plantations, les clairières pourvues d'arbres et les parcelles en cours de régénération. Dans la région intérieure du nord-est du Brésil, du moins périodiquement, on le trouve dans les forêts arides de caatinga. Le pione à tête bleue vit à des altitudes assez diverses : jusqu'à 1200 m au Panama, 1000 m au nord de l'Orénoque au Vénézuela et 1500 m dans le sud de la Colombie.

Comportement traits de caractère

Les piones à tête bleue sont des oiseaux grégaires et, en dehors de la période de reproduction, il leur arrive de former de grands rassemblements, surtout quand les ressources alimentaires sont abondantes. Par contre, à la nuit tombée, la taille des dortoirs semble assez modeste. La plupart du temps, les piones à tête bleue recherchent leur nourriture dans l'étage supérieur des arbres mais parfois ils pénètrent dans les champs de maïs et dans les cultures où ils sont capables d'occasionner des dommages considérables. Comme de nombreuses autres espèces de perroquets du sud de l'Amérique, les piones à tête bleue visitent régulièrement les berges argileuses des rivières et ils ingurgitent des minéraux pour neutraliser l'effet toxique de certaines graines qu'ils consomment.
Les piones à tête bleue sont sédentaires dans la quasi-totalité de leur aire de distribution. Toutefois, en Guyane Française, quelques bandes nomadiques errent après la saison de nidification.

Alimentation mode et régime

Les piones à tête bleue ont un menu exclusivement végétarien. Ils consomment surtout des graines, des herbes et des fruits. En plus de cela, ils ingurgitent une grande quantité de verdure : pissenlits, laitues, mouron, épinards branches fraîches. ils complètent leur régime avec des graines cultivées : avoine, millet et tournesol.

Reproduction nidification

La saison de nidification varie selon les régions : février-avril au Panama, février-mars en Colombie, février au Vénézuela, mars et octobre à Trindad, et février-mai en Equateur. Le nid est placé dans une cavité d'arbre, y compris un ancien trou qui a déjà été utilisé par une autre espèce. Il est parfois situé dans un habitat très dégradé. La ponte comprend 3 ou 4 oeufs pointus qui mesurent environ 3O millimètres sur 25 et dont l'incubation dure environ 26 jours Les jeunes quittent le nid entre 8 et 10 semaines après l'éclosion. Au début de la période de reproduction, les mâles réalisent des parades aériennes, poussant des cris, battant des ailes à un rythme plus lent que d'habitude et déployant leur queue.

Distribution

Le pione à tête bleue est endémique du nord de l'Amérique du Sud. Son aire de répartition est découpée en 3 parties distinctes : la partie occidentale couvre le Costa Rica et le Panama, le nord-ouest de la Colombie et une fine bande côtière jusqu'au sud de l'Equateur. La partie centrale s'étend sur la côte nord, du Vénézuela jusqu'aux états du Piaui et du Céara au Brésil. Elle descend en direction du sud jusqu'à la Bolivie en traversant toute l'Amazonie. La partie orientale occupe une bande littorale dans l'est du Brésil, de l'état de Pernambuco jusqu'à celui de Rio de Janeiro. Sur ce vaste territoire morcelé, trois sous-espèces sont officiellement reconnues, correspondant en fait aux trois parties précédemment décrites : P.m. menstruus, la race nominale (est des andes, du Vénézuela et de l'est de la Colombie jusqu'au nord de la Bolivie, également est de l'embouchure de l'Amazone) - P.m. reichenowi (côte est du Brésil, d'Alagoas jusqu'à Rio de Janeiro) - P.m. rubrigularis (Panama, ouest des Andes jusqu'au sud de l'Equateur).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Sur l'ensemble de son territoire, le pione à tête bleue est relativement commun. Dans l'est du Brésil, l'espèce est très clairsemée et peut-être en danger. Dans cette région et également dans la vallée de la Cauca en Colombie, son déclin semble dû à une dégradation dramatique de son habitat. Cet oiseau est assez courant en captivité et le commerce concernant cette espèce est assez actif.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/08/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net