Pioui de l'Ouest

Contopus sordidulus - Western Wood Pewee

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tyrannidés

  • Genre
    :

    Contopus

  • Espèce
    :

    sordidulus

Descripteur

Sclater, PL, 1859

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : 26 cm.
  • Poids
    : 11 à 14 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

La famille des Tyrannidés est une famille exclusivement américaine, la plus vaste et riche en espèces du continent. Elle groupe des espèces de taille très petite (le plus petit passereau est un Tyrannidé) à moyenne. Ecologiquement, les Tyrannidés sont très divers et occupent des places ten... lire la suite

Description identification

Chez la race nominale, le sommet du capuchon est brun grisâtre foncé, les lores sont légèrement plus clairs. L'œil est entouré par un très fin anneau orbital qui est parfois absent. Les côtés de la tête, la nuque et les parties supérieures sont uniformément gris-brun. Les plumes des ailes sont sombres avec, sur les couvertures, des extrémités grisâtres qui forment 2 imperceptibles bandes alaires.
Des liserés grisâtres sont également visibles sur les secondaires et sur les tertiaires. La queue a un teint mat. La gorge varie du gris clair au blanc, la poitrine et les flancs sont gris terne. Le ventre est plus pâle, avec une légère nuance jaunâtre. Les sous-caudales sont blanchâtres avec des centre gris-brun plus foncé. Le dessous des ailes est gris.
Les iris présentent une teinte brun foncé. La mandibule supérieure est noire, la mandibule inférieure est également noire mais avec une tache orange à la base. Les pattes sont noirâtres.
La distinction est assez difficile à effectuer avec le pioui de l'est (Contopus virens) qui est généralement plus sombre et plus brun, possède des sous-alaires et des sous-caudales plus foncées ainsi qu'une tache plus claire sur la mandibule inférieure.
Les sexes sont identiques mais la femelle paraît un peu plus petite. Les juvéniles ressemblent aux parents. Les différentes races se distinguent par la teinte plus ou moins foncée du dessus et par l'apport plus ou moins important de jaune sur les parties inférieures. La race peninsulae, qui niche au Mexique, est plus pâle, présente une fine bande pectorale grise, des liserés plus larges sur les rémiges. Elle a des ailes plus courtes et un bec plus allongé.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Contopus sordidulus sordidulus (s, sw Mexico to Honduras)
  • Contopus sordidulus saturatus (se Alaska to w Oregon. nw NA.)
  • Contopus sordidulus veliei (w and wc USA, n Mexico)
  • Contopus sordidulus peninsulae (s Baja California. nw Mexico.)

Noms étrangers

  • Western Wood Pewee,
  • Pibí Occidental,
  • Westlicher Waldtyrann,
  • nyugati pivi,
  • Westelijke Bospiewie,
  • Piuì boschereccio occidentale,
  • Västlig pivi,
  • Vestpivi,
  • pamuchár škrípavý,
  • tyranovec západní,
  • Vestlig Pivi,
  • lännenpiivi,
  • piuí occidental,
  • piwik brunatny,
  • rietumu pīvija,
  • Западный пиви,
  • ニシモリタイランチョウ,
  • 西绿霸鹟,
  • 西方林綠霸鶲,

Voix chant et cris

Pioui de l'Ouest
adulte

Le chant territorial est émis principalement par le mâle. C'est un "pee-er" rude, ronflant et descendant. Il peut également être retranscrit comme un "phreeeer", un "peweer" ou un "breeeeeeu". Il est parfois suivi d'un "chu-i-lit" rapide et roulant. A l'aube, le mâle délivre un "tswee tee teet" ou un "pee-pip-pip-pip" qui alternent avec le "pee-er" du chant territorial.
On peut aussi entendre un "brzew" mais uniquement pendant la période nocturne. Les oiseaux alarmés produisent des rares "chip" ou "pip". Des rapides gazouillements font également partie du répertoire.

Habitat

Les piouis de l'ouest fréquentent une grande variété de zones boisées semi-ouvertes comprenant des feuillus, des conifères ou un mélange des 2 catégories. On les trouve également à la lisière des forêts ou dans les alignements d'arbres qui bordent les cours d'eau. Au Mexique, ils nichent dans les parcelles mixtes de chênes et de pins, dans les forêts de pins ou dans d'autres boisements semi-ouverts.
Pendant la migration, ils ne sont pas rares dans les déserts sans arbres. Dans leurs quartiers d'hiver, ces oiseaux fréquentent principalement les forêts tropicales en cours de régénération, les forêts de montagne et les lisières boisées, du niveau de la mer jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. Au Mexique, leur habitat varie de 500 à 3 000 mètres. Au Venezuela, pendant la période hivernale, on les trouve jusqu'à 1 000 mètres. En Colombie, ils peuvent grimper jusqu'à 2 600 mètres.

Comportement traits de caractère

Les piouis de l'ouest chassent à l'affût à partir d'une branche morte ou d'un autre perchoir bien exposé à une grande hauteur dans la canopée. Quand ils attendent une proie, ils se tiennent de façon très rectiligne près d'une trouée de la forêt. Pour poursuivre leurs victimes dans les airs, ils effectuent des expéditions plus ou moins longues. Les piouis de l'ouest glanent également à terre et dans les feuillages. Dès qu'ils ont attrapé une proie, ils retournent au même perchoir ou dans un endroit situé à une grande proximité, faisant trembloter leurs ailes avant d'atterrir.
Le piouis de l'ouest sont des migrateurs de moyenne et de longue distance. Ceux qui effectuent les plus long parcours (race saturatus) partent de l'Alaska pour aboutir au Venezuela. Ceux qui réalisent la migration le plus brève (race nominale sordidulus) partent du Mexique ou du Nicaragua et arrivent en Colombie. Ces oiseaux quittent les lieux de nidification principalement en août-septembre. On peut les observer au passage au Costa Rica entre le début août et la mi-novembre. En Equateur, le retour des derniers oiseaux s'effectue au mois de mars. Leur itinéraire de retour passe par le Venezuela et par le Costa Rica. Ils arrivent sur les lieux de reproduction de la mi-mars à début juin au Mexique et de la mi-avril à la fin mai au Texas.

Alimentation mode et régime

Les piouis de l'ouest se nourrissent presque exclusivement d'invertébrés (insectes et rarement des araignées). Occasionnellement, ils ingurgitent également des fruits. Dans la catégorie des insectes, on trouve des diptères, des hyménoptères, des coléoptères, des papillons mais rarement des chenilles, des odonates en particulier des libellules et des demoiselles, des éphémères, des neuroptères ou planipennes, des termites et des punaises. La taille des proies capturées varie entre 6 et 9 millimètres.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule du début eu mois de mai à la fin du mois d'août. Le nid est une structure bien compacte construite avec des herbes entremêlées, des fibres végétales, de l'écorce, du duvet de plantes, des plumes, du crin animal, de la mousse et des écailles de bourgeons. Tous ces éléments sont liés entre eux par des toiles d'araignée. L'intérieur de la coupe est garni avec des fines herbes et du crin. Les dimensions extérieures du nid mesurent 8,5 centimètres de largeur sur 6,6 de profondeur. Celui-ci est placé sur la fourche d'une branche horizontale, à plus de 25 mètres au-dessus du sol. Pour installer leur édifice, les piouis de l'ouest choisissent généralement différentes catégorie de peupliers (populus), des noyers (juglans), des platanes, des saules(salix) ou des chênes (quercus).
La ponte comprend habituellement 3 œufs qui sont couvés pendant 14 ou 15 jours. Les oisillons quittent le nid généralement au bout de 16 jours. Le succès des couvées est très variable. Aux Etats Unis, 82% des nichées installées dans les pins ponderosa ont plus d'un jeune à l'envol. Par contre, dans le Nord de la Californie dans les alignements qui bordent les rivières, le taux de réussite pour les nichées ayant plus d'un oiseau à l'envol n'est que de 46%. Les juvéniles sont capables de se reproduire aussitôt qu'ils ont atteint l'âge d'un an.

Distribution

Les piouis de l'ouest sont originaires du continent américain. Leur aire de nidification s'étend du sud de l'Alaska jusqu'au sud du Mexique en passant par l'ouest du Canada, les montagnes Rocheuses et la Californie. Cette espèce passe l'hiver dans le nord de l'Amérique du Sud, du Panama, jusqu'au Pérou et à la Bolivie. 4 races sont officiellement reconnues :
C. s. saturatus (sud-est de l'Alaska, nord-ouest et ouest du Canada, en direction des Etats-Unis jusqu'à l'Oregon, hiverne en Colombie et au Venezuela) - C. s. veliei (est de l'Alaska jusqu'au nord du Mexique, la limite est se situe aux commencement des grandes plaines, la limite sud au niveau de l'ouest du Texas, hiverne jusqu'au Pérou et en Bolivie) - C. s. peninsulae (ouest du Mexique et Baja Californienne, lieux d'hivernage incertains) - C. s. sordidulus (montagnes du Mexique, Amérique Centrale jusqu'au Honduras, au Nicaragua et peut-être au Costa Rica, hiverne en Colombie, en Equateur et au Pérou).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas menacée, sa population globale est estimée à près de 10 millions d'individus. Des études détaillées au Canada et aux Etats-Unis ont permis de déterminer que les effectifs ont décliné de 1,5% par an entre les années 1966 et 1994. Les déclins les plus sévères ont eu lieu en Colombie Britannique, en Oregon, en Californie, en Arizona et au Nouveau-Mexique. La principale raison est la destruction des habitats riverains à cause du surpâturage, des progrès de l'agriculture intensive et de l'urbanisation. Toutefois, dans certaines régions, les piouis de l'ouest ont bénéficié de l'éclaircissement des zones boisées. Dans les lieux où les forêts ont été fragmentées par des incendies, des exploitations forestières raisonnables ou par des maladies des arbres, ces oiseaux sont en effet en légère ou en franche augmentation. L'espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pioui de l'OuestFiche créée le 14/08/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net