Podarge de Java

Batrachostomus javensis - Javan Frogmouth

Systématique
  • Ordre
    :

    Caprimulgiformes

  • Famille
    :

    Podargidés

  • Genre
    :

    Batrachostomus

  • Espèce
    :

    javensis

Descripteur

Horsfield, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 50 g
Distribution

Distribution

Description identification

C'est un podarge de petite taille. Comme chez la plupart de ses congénères, les sexes sont dimorphiques. Au repos, les parties supérieures et les couvertures alaires sont brunes avec des taches blanches et chamois ainsi que de nets pointillés noirs. Les scapulaires sont ornées de motifs ovales blanchâtres. Un étroit collier blanc encercle l'arrière du cou. Un net sourcil blanc parcourt le dessus de l'œil. Les parties inférieures sont brunes avec des taches et des pointillés chamois, cannelle et blancs. Le bas-ventre est généralement blanc avec des barres brunes et des taches sombres qui sont particulièrement visibles sur les côtés.
Les femelles affichent des couleurs plus brillantes, plus unies et plus fauves. Les taches sur les scapulaires sont plus discrètes et on remarque moins de blanc sur les parties inférieures. En vol, les taches blanches sur les ailes et sur la queue sont absentes. Chez les adultes, le bec est jaune. Le bec, les pattes et les pieds sont brunâtres.
Le podarge de Java est souvent confondu avec le Podarge cornu, bien que ce dernier soit plus grand. Le podarge de Hogdson est également très semblable, mais avec de plus longues vibrisses, de plus longues "oreilles" et un bec plus fin. Le podarge à tête grise, le podarge de Bornéo et celui des Philippines présentent également quelques caractères identiques.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Javan Frogmouth,
  • Podargo de Java,
  • Javafroschmaul,
  • jávai békaszájú,
  • Javaanse Kikkerbek,
  • Bocca di rana di Giava,
  • Javagrodmun,
  • Javafroskemunn,
  • žaboústka jávska,
  • lelkoun tečkovaný,
  • Javabladfrømund,
  • jaavanpöllökehrääjä,
  • podarg de Horsfield,
  • gębal jawajski,
  • Яванский лягушкорот,
  • Paruh-kodok jawa,
  • ジャワガマグチヨタカ,
  • 爪哇蟆口鸱,
  • 爪哇蟆口鴟,

Voix chant et cris

Le cri du mâle est une série de sifflements plaintifs. Il délivre également des suites de "KWAha' ou de "e-ah" qui sont plus ou moins prolongés. Le podarge de Java produit ses cris à partir d'un perchoir au-dessus du sol. On l'entend surtout à l'aube, au crépuscule et pendant toute la nuit. La femelle délivre des "gra-ga-ga-ga" qui ressemblent à des rires. Quand ils chantent de concert, les couples émettent des trilles doux. Le cri d'alarme est un "trüt-trüt-trüt". Compte-tenu du grand nombre de sous-espèces , les cris sont assez variables selon les régions.

Habitat

Les podarges de Java marquent une nette préférence pour les forêts de plaines et de collines avec un sous-bois épais. Toutefois, on peut également les trouver à des altitudes plus élevées, jusqu'à 1700 m dans l'ouest et le centre de Java et même jusqu'à 2150 m dans dans la partie orientale de l'île. La race affinis grimpe jusqu'à 1600 m. La plupart du temps, cette espèce fréquente à la fois les forêts d'arbres à feuilles permanentes et à feuilles caduques jusqu'à 800 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Cette espèce est active au crépuscule et pendant la nuit. Elle se repose sur les branches des arbres, souvent à faible hauteur. Occasionnellement, les couples se perchent ensemble, leur corps formant un angle droit avec la branche sur laquelle ils sont installés. Si un danger est repéré, le podarge de Java adopte une attitude particulière, étirant la tête et le cou et pointant le bec vers le haut puis se tenant immobile. Au cours de la nuit, il vole jusqu'au sommet des arbres pour s'y percher. Le podarge de Java utilise plusieurs méthodes de chasse : il glane à terre, dans les feuillages ou dans les branches ou il poursuit les insectes dans les airs.

Alimentation mode et régime

Les podarges de Java sont principalement insectivores : ils consomment des lépidoptères (papillons de jour et papillons de nuit), des coléoptères (carabes, chrysomèles), des orthoptères (sauterelles et grillons), des blattes, des chenilles, des cafards, des termites, des fourmis, des cigales et des petits escargots. La liste n'est pas exhaustive.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de mars à août en Thaïlande et dans la péninsule malaise, de janvier à avril à Bornéo, de juin à août à Palawan et de février à la mi-juin à Java. Aucune autre information n'est disponible pour les autres régions. Les podarges de Java construisent un petit nid en forme de coupe de 7 à 8 cm de diamètre et de 1 cm de profondeur. Il est formé avec de la mousse, du duvet et des petits morceaux d'écorce. Il est généralement placé sur une fine branche horizontale, à 1 mètre au-dessus du sol. La ponte comprend 1 ou 2 œufs de forme ovale et mesurant en moyenne 28 mm sur 19. Les œufs des oiseaux de la race affinis ont une taille plus modeste (3 mm en moins). Les adultes qui couvent ont le corps qui se superpose parfaitement avec la branche sur laquelle le nid est installé.

Distribution

Les podarges de Java sont très répandus sur l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. Sur ce territoire assez étendu et morcelé, on reconnaît officiellement 4 sous-espèces : B.j. javensis (île de Java) - B.j. continentalis (centre et sud de la Birmanie, nord-ouest et sud de la Thaïlande, Sud Laos et centre du Viet-Nam. - B.j. chaseni (Palawan et Calamian, dans l'archipel des Philippines) - B.j. affinis (extrême sud de la Thaïlande, péninsule malaise et Sumatra). Ces 4 races sont sédentaires.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les podarges de Java sont très répandus sur l'ensemble de leur aire de distribution. En dépit de cela, on possède peu de renseignements sur cette espèce en raison de sa nature très furtive. D'après Birdlife, son territoire couvre près de 940 000 km² et l'espèce ne pose aucun souci particulier.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Podarge de JavaFiche créée le 22/02/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net