Ptilope de l'Alligator

Ptilinopus alligator - Black-banded Fruit Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Ptilinopus

  • Espèce
    :

    alligator

Descripteur

Collett, 1898

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 200 à 256 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, la zone qui va du front à la nuque ainsi que les lores sont blancs. Le cou est nuancé de chamois jaunâtre. Le manteau est noir, les scapulaires et les couvertures alaires sont également noires mais avec une teinte glauque à la base des plumes, ce qui est particulièrement visible au niveau de l'arrière des scapulaires ainsi que sur les grandes et les moyennes couvertures. Les tertiaires sont noires avec une teinte grise et un léger lustre verdâtre sur les filets interieurs. Les primaires et les secondaires sont noires, avec de faibles reflets bleu verdâtre sur les bordures extérieures. Les plumes du dos sont noirâtres avec des bases grises. Celles du croupion et des sus-caudales sont gris cendré avec des liserés sombres. La queue est noire avec des reflets verdâtres, hormis le tiers terminal qui est entièrement gris blanchâtre.
Le menton, la gorge, les couvertures auriculaires et la poitrine forment un ensemble blanc, cette dernière avec une nuance jaune-chamois. Le dessous de la poitrine est traversé par une large bande noire, légèrement lustrée. L'abdomen est gris sombre, hormis le ventre qui est un peu plus pâle. Les sous-caudales sont gris clair avec de fins liserés blanchâtres. Le dessous de la queue est gris argenté mais le tiers terminal est plus pâle. Le dessous des ailes a sensiblement les mêmes couleurs que l'abdomen.
Les iris varient du châtain pâle au rouge foncé. La peau orbitale est grisâtre ou bleu verdâtre. Le bec est jaune-verdâtre. Les pieds sont rouge cramoisi.
Chez les juvéniles, la tête blanche est infiltrée de gris, le cou est finement vermiculé. Les plumes grises des parties supérieures et des ailes ont de larges bandes subterminales brunes et verdâtres ainsi que des liserés jaunâtres. La poitrine est vaguement barrée de gris pâle. De nombreuses plumes de l'abdomen sont bordées de blanc. Les iris sont bruns, la peau orbitale verdâtre. Le bec est gris-bleu. Les pieds varient du rose au rouge cramoisi.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-banded Fruit Dove,
  • Tilopo del Alligator,
  • Graubauch-Fruchttaube,
  • Alligatorjufferduif,
  • Tortora beccafrutta bandanera,
  • Svartbandad fruktduva,
  • Ravinefruktdue,
  • pestroš eukalyptový,
  • holub černopásý,
  • Arnhemfrugtdue,
  • tilinop del riu Alligator,
  • owocożer czarnowstęgi,
  • Чернополосый фруктовый голубь,
  • クロオビバト,
  • 黑斑果鸠,
  • 黑紋果鴿,

Voix chant et cris

Le cri d'avertissement est un roucoulement puissant et profond. Il dure environ une seconde et il est répété à six ou sept reprises à des intervalles de quatre à cinq secondes. On ne possède pas plus de renseignements.

Habitat

Les ptilopes de l'Alligator fréquentent principalement les petites parcelles de dense forêt pluviale qui peuplent les ravins et les vallées au milieu des éboulis et des blocs de pierre calcaire. Ces oiseaux vivent en plus grande densité au centre des parcelles. On les trouve moins souvent dans les forêts riveraines qui longent les rivières aux alligators ( East, West et South Alligator river). Néanmoins, on peut également les observer dans les zones boisées de petits eucalyptus qui recouvrent les plaines moins accidentées.

Comportement traits de caractère

Les ptilopes de l'Alligator vivent habituellement en solitaire ou en couples, plus rarement en bandes qui peuvent atteindre de 20 à 30 individus. Ils passent la majorité de leur temps à proximité des arbres fruitiers et plus particulièrement des figuiers. Cependant, on peut occasionnellement les voir voler au-dessus de la canopée des zones sèches tropicales comme s'ils étaient à la recheche de nouvelles ressources alimentaires. La meilleure façon de pouvoir les observer, c'est quand ils se restaurent ou qu'ils se reposent tranquillement dans la canopée des épaisses forêts sempervirentes. Ces oiseaux ne sont pas craintifs et ils autorisent facilement une approche de l'homme. S'ils sont obligés de s'envoler précipitamment, ils battent alors fortement des ailes et leur vol est puissant et ondulant.
Lorsqu'ils poussent des cris, les mâles gonflent légèrement leur poitrine, pointe leur bec vers le bas en le collant contre le haut de la poitrine. A chaque cri, le corps est incliné vers l'avant comme dans une sorte de salutation. Un rituel de courbettes plus élaborées peut également être effectué devant la femelle à proximité du nid. Le cérémonial est quasiment le même mais en plus la queue est légèrement dressée et chaque inclinaison est ponctuée d'un roucoulement.
Les ptilopes de l'Alligator sont sédentaires, ils ne se déplacent pas en dehors de l'escarpement d'Arnhem.

Alimentation mode et régime

Les ptilopes de l'Alligator ont un menu végétarien, sont actifs surtout le matin et en soirée quand ils recherchent des fruits dans les arbres du genre Buchanania, Diospyros ou Polyalthia ainsi que dans au moins 4 espèces de figuiers. Bien qu'ils soient essentiellement arboricoles, ces oiseaux descendent parfois sur le sol pour se désaltérer.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de mai au mois de novembre, c'est à dire à la fin de la saison sèche et au début de la saison des pluies. Les ptilopes de l'Alligator construisent une plate-forme assez désordonnée avec des morceaux de bois et des brindilles à une hauteur située entre 2 mètres 50 et 4 mètres au-dessus du sol dans un petit arbre ou dans un arbuste. La ponte ne comprend qu'un seul œuf blanc, lisse et brillant dont la durée d'incubation est inconnue. A la naissance, les jeunes qui éclosent dans le milieu naturel ont un duvet gris. Au bout de 30 jours, leur plumage juvénile est complet et ils sont très actifs. La mue pour acquérir le plumage adulte est très longue : elle commence 65 jours après l'éclosion et se termine environ lorsque l'oiseau atteint l'âge de 150 jours.

Distribution

Les ptilopes de l'Alligator sont endémiques de la Terre d'Arnhem et des régions adjacentes situées dans le Territoire du Nord, en Australie. Une partie de leur aire de distribution est quasi inaccessible, le centre et l'est de l'escarpement étant virtuellement inexplorés. Compte-tenu de leur territoire relativement exigu, les ptilopes de l'Alligator sont considérés comme monotypiques. Ils sont parfois traités par certains auteurs comme une sous-espèce du Ptilope à ceinture qui vit à Bali et dans les petites îles de la Sonde.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les ptilopes de l'Alligator sont loins d'être communs. Ils ne sont pas menacés pour autant car la grande majorité de leur aire de distribution se situe à l'intérieur du Kakadu National Park et ils bénéficient de ce fait d'une totale protection. Compte-tenu de la très faible accessibilité de leur territoire, la population globale n'est pas quantifiée et leur statut est douteux.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/04/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net