Râle à poitrine grise

Lewinia pectoralis - Lewin's Rail

Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Rallidés

  • Genre
    :

    Lewinia

  • Espèce
    :

    pectoralis

Descripteur

Temminck, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : 31 à 35 cm.
  • Poids
    : 63 à 112 g
Distribution

Distribution

Description identification

Râle à poitrine grise
adulte

La femelle est légèrement plus petite et sa tête semble d'un roux moins resplendissant. L'arrière du cou présente des stries qui sont d'un noir plus foncé. Ce râle de moyenne taille diffère du râle de Luçon (Lewinia mirificus) et du râle des Auckland (Lewinia muelleri) par son plumage nettement strié sur le capuchon et l'arrière du cou, les abondantes striures sombres sur le dessous et les barres proéminentes sur les couvertures alaires.
Les râles à poitrine grise se distinguent aussi des espèces du genre Gallirallus avec lesquelles ils cohabitent grâce à leur plus petite taille, aux motifs différents sur les parties supérieures, les ailes et le dessous. Par rapport aux marouettes du genre Porzana, ils diffèrent grâce au plus long bec, à la calotte et la nuque rousse, aux ornements dissemblables sur le ventre et sur les ailes.
Les immatures sont comme les adultes. Les juvéniles ont des motifs différents mais un ensemble largement plus sombre que les adultes. Le roux sur la tête et l'arrière du cou sont absents, les barres sur le dessous sont moins marquées et remontent jusqu'au niveau de la poitrine. Le bec est gris-noir.
Les différentes sous-espèces sont identifiables grâce aux stries et aux couleurs du capuchon, du dessus et de la poitrine. Le blanc de la gorge est plus ou moins étendu et les données biométriques varient quelque peu.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Lewinia pectoralis pectoralis (e and se Australia)
  • Lewinia pectoralis exsul (Flores I.. Lesser Sundas.)
  • Lewinia pectoralis mayri (nw New Guinea)
  • Lewinia pectoralis alberti (se New Guinea. Wharton to Owen Stanley Ranges.)
  • Lewinia pectoralis clelandi (sw Australia)
  • Lewinia pectoralis brachipus (Tasmania)

Noms étrangers

  • Lewin's Rail,
  • Rascón Pectoral,
  • Saracura-de-peito-cinzento,
  • Krickralle,
  • palaszürke guvat,
  • Grijsborstral,
  • Rallo di Lewin,
  • Slätbröstad rall,
  • Brunnakkerikse,
  • chriašteľ sivastý,
  • chřástal australasijský,
  • Skiferbrystet Rikse,
  • pikkuluhtakana,
  • rascló de Lewin,
  • wodnik kusy,
  • Австралийский пастушок,
  • Mandar-padi dada-kelabu,
  • オーストラリアクイナ,
  • 卢氏秧鸡,
  • 灰胸秧雞,

Voix chant et cris

Les cris les plus courants sont composés par une série de notes puissantes qui s'accélèrent. Ils ressemblent à un "jik" ou à un "tik", bruits que feraient 2 pièces de monnaie qui s'entrechoquent. On peut aussi entendre un "crek" puissant et ainsi que des grognements assez semblables à ceux des porcs. La plupart des cris ne sont produits que pendant la saison de nidification où ils sont entendus principalement pendant l'après-midi. La femelle qu incube communique avec son partenaire par une sorte de ronronnement semblable à celui d'un chat. Les petits sollicitent par des sons aigus et glapissants.

Habitat

En Australie, les râles à poitrine grise préfèrent généralement les étendues d'eau douce. Ils marquent moins d'attirance pour les zones humides salines, qu'elles soient permanentes ou temporaires. Ils choisissent des endroits où il y a toujours une quantité d'eau stagnante comme les marécages, les marais, les champs inondés, les ruisseaux, les lacs et les réservoirs. On peut aussi les observer dans les retenues d'eau des fermes, le long des cours d'eau marécageux, les marais salants et les estuaires.
Ces oiseaux ont absolument besoin de végétation émergente tels que des touffes de longues herbes, des roseaux, des joncs, des laîches et des fougères. Parfois, ils fréquentent les fourrés et les broussailles des zones humides. Occasionnellement ils s'éloignent des points d'eau et on les trouve alors dans les parcs, les jardins, les prairies, les pâtures, les cultures de luzerne et les enchevêtrements de ronces. Il arrive même qu'ils résident dans les herbes sèches et dans les fougères qui servent de sous-bois.
En Nouvelle-Guinée, les râles à poitrine grise vivent à mi-altitude, dans des prairies alpines, à des hauteurs comprises entre 1 040 et 2 600 mètres. Ils habitent aussi dans les broussailles épaisses proches des sources d'eau.

Comportement traits de caractère

Les râles à poitrine grise sont particulièrement actifs en matinée et en soirée. Ils déploient toute leur énergie pendant les journées où la luminosité est faible et où le ciel est couvert. Ces oiseaux sont extrêmement discrets et dès lors, ils sont très difficiles à observer, fuyant précipitamment au moindre danger. Ils tracent des chemins dans la végétation dense et ils les réutilisent pour s'échapper en cas d'alerte. Bien qu'ils soit vocaux, la plupart du temps, ils demeurent invisibles. Néanmoins, en soirée, ces râles émergent de leur cachette pour se nourrir.
Pour manger, les râles à poitrine grise prospectent attentivement et donne des coups de bec, ils immergent souvent la tête sous l'eau et le temps de recherche ne dure guère plus qu'une seconde. Ils se servent vigoureusement de leur bec comme d'une perceuse, leur recherche étant interrompue par de soudaines ruées sous le couvert, surtout quand ils ont attrapé une grosse proie.
Les râles à poitrine grise aiment bien prendre des bains et se lisser les plumes. Ces rituels sont parfois accomplis en compagnie ou en association avec les marouettes fuligineuses (Zaponia tabuensis).

Alimentation mode et régime

Les râles à poitrine grise consomment principalement des vers de terre, des mollusques et des arthropodes, en particulier des insectes et des crustacés. Occasionnellement, ils ingurgitent des grenouilles et œufs d'oiseaux. Ils mangent aussi des végétaux, les captifs mangent de la viande. Ces oiseaux recherchent leur nourriture pendant la journée et au crépuscule sur le sol et sur la tourbe sèche, sur le sol meuble et dans la vase. Ils investissent les petites flaques qui ont moins de 5 centimètres de profondeur. Ils prospectent près des lisières humides, dans les petites mares et dans les canaux, dans des endroits où généralement la végétation est bien fournie. Parfois, ils se restaurent sur les pelouses des jardins et dans les pâtures aux herbes courtes.

Reproduction nidification

En Australie, la saison se déroule habituellement d'août à janvier. En Nouvelle-Guinée, les pontes ont lieu de septembre à mars et aussi peut-être de juin à août, à la fois pendant la saison sèche et pendant la période des pluies. Toutes les informations sur la reproduction de cet oiseau proviennent de l'Australie.
Les râles à poitrine grise sont monogames et territoriaux. Le nid est une cuvette peu profonde ou une structure en forme de soucoupe. Il est bien dissimulé dans une touffe d'herbes à la limite d'un marécage ou d'une zone inondée. Il est placé dans des lieux très variés : principalement au-dessus de l'eau mais aussi dans des endroits asséchés non éloignés de l'eau. De temps en temps, c'est une solide plate-forme dissimulée dans le couvert épais. Souvent, il est proche d'un sentier ou d'un corridor de passage.
Les râles à poitrine grise nichent en grande densité à proximité des drainages et sur les berges plates des rivières. Le nid est souvent installé à moins de 70 cm au-dessus du sol, il mesure environ 18 cm de diamètre et 8 cm de profondeur. Il est construit avec des joncs qui sont entremêlés avec des tiges d'herbes mortes. Le couple prend 4 à 7 jours pour le construire.
La ponte comprend 3 à 8 œufs , la différence de taille dans les couvées suggère qu'occasionnellement elle est déposée par deux femelles. Le dépôt des œufs s'effectue à intervalle régulier d'un jour, l'incubation dure 18 à 21 jours. La femelle couve probablement seule. A la naissance, les poussins sont recouverts d'un duvet noir, ils ont un bec noir et des pattes grises. ils restent au nid pendant 24 heures et ils sont nourris par les 2 parents. Il peut y avoir 2 nichées par saison. La dernière couvée reste avec les parents pendant l'automne qui suit directement le nidification.
Le taux de réussite des couvée est de 72%. Les principaux prédateurs sont les rats d'eau, les chats, les chiens, les autours variables (Accipiter novaehollandiae) et les goélands dominicains.

Distribution

Les râles à poitrine grise aussi appelés râles de Lewin sont originaires d'Australasie. Leur aire de distribution part de Fores, à l'est des petites îles de la Sonde jusqu'au sud-est de l'Australie (Queensland, Nouvelle-Galles, Victoria et Australie Méridionale) en passant par la partie centrale montagneuse de le Nouvelle-Guinée. Il y a officiellement 7 sous-espèces :

L. p. exsul - Flores (petites îles de la Sonde).
L. p. mayri - monts Arfak et Weyland (lacs Wissel), à l'ouest de la Nouvelle-Guinée.
L. p. capta - montagnes du centre de la Nouvelle-Guinée.
L. p. insulsa - monts Herzog , dans l'est de la Nouvelle-Guinée.
L. p. alberti - montagnes du sud-est de la Nouvelle-Guinée.
L. p. clelandi - sud-ouest de l'Australie (race éteinte).
L. p. pectoralis - est et sud-est de l'Australie.
L. p. brachipus - Tasmanie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les râles à poitrine grise ne sont pas globalement menacés. La race exsul qui vit à Flores est extrêmement rare et aucun individu n'a été aperçu dans les îles de la Sonde depuis 1969. La race clealandi du sud-ouest de l'Australie est probablement éteinte, n'ayant pas été vue depuis 1932. Sa disparition est due au drainage des terres, au surpâturage et au piétinement par le bétail. Les races pectoralis et brachypus sont assez courantes sur l'ensemble de leur aire. Leur population semble stable et elles sont capables de s'adapter aux habitats artificiellement modifiés par les humains.
Les races qui séjournent en Nouvelle-Guinée sont d'une répartition assez inégale, la race captus étant assez abondante.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Râle à poitrine griseFiche créée le 17/05/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net