Rouloul sanglant

Haematortyx sanguiniceps - Crimson-headed Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Haematortyx

  • Espèce
    :

    sanguiniceps

Descripteur

Sharpe, 1879

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 330 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec est jaune ou blanc jaunâtre chez le mâle, brun-corne chez la femelle. Les iris sont bruns, entourés par un anneau orbital jaune. Les pattes sont grises avec un à trois éperons tarsiers. Les sexes sont identiques, bien que la femelle soit plus terne et ne possède pas d'éperon saillant. Chez le mâle adulte, la tête, le cou et la poitrine sont rouge cramoisi. Le reste du plumage est noir terne fuligineux, excepté la pointe des plus longues couvertures sous-alaires qui est également rouge.
La femelle est plus brune et plus terne avec des motifs identiques à ceux du mâle. Toutefois, le rouge de la tête et de la poitrine est plus déteint, avec une nuance de brun-roux. Les juvéniles sont majoritairement noirâtres. Ils présentent une tête orange brunâtre et un capuchon moucheté de noir. La zone pectorale est brun noirâtre avec des marques roussâtres sur la plupart des plumes. Les couvertures alaires ont de fines terminaisons rouges.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Crimson-headed Partridge,
  • Perdicilla Cabecirroja,
  • Perdiz-de-cabeça-carmim,
  • Rotkopfwachtel,
  • vérfürj,
  • Roodkopbospatrijs,
  • Pernice testacremisi,
  • Rödhuvad skogshöna,
  • Karminhodehøne,
  • maparang lesný,
  • koroptev karmínovohlavá,
  • Rødhovedet Skovhøne,
  • punapääpyy,
  • rul-rul cap-roig,
  • szkarłatnik,
  • Красноголовая куропатка,
  • Puyuh kepala-merah,
  • アカガシラシャコ,
  • 红头林鹧鸪,
  • 紅頭林鷓鴣,

Voix chant et cris

Leur cri de reconnaissance est un 'KROkrang-KROkrang-KROkrang' rauque et haut perché qu'ils répètent à de nombreuses reprises. On peut également entendre une sorte de gloussement bourru : ''Kak-kak-kak, ok-ak-ok, krak krak'.

Habitat

Les roulouls sanglants fréquentent les forêts de basse montagne, y compris les zones de bruyères et les étendues boisées de mauvaise qualité sur le sol sableux du fond des vallées. On les trouve surtout entre 1000 et 1500 mètres, rarement aussi bas que 200 mètres. Les roulouls sanglants sont endémiques de Bornéo, où ils sont localisés dans le nord-centre de l'île, le long de la frontière qui sépare Sabah et Sarawak du Kalimantan.

Comportement traits de caractère

Bien qu'il soit moins commun qu'autrefois, c'est un des galliformes que l'on rencontre le plus régulièrement à Bornéo. On le trouve encore en assez importantes densités dans les endroits où il rencontre un habitat qui lui convient. Il court le long des pistes en regardant vers l'arrière, à la vue de tous, ce qui en fait une cible facile pour les chasseurs.

Alimentation mode et régime

Les roulouls sanglants consomment des baies, des insectes et même des crustacés qu'ils trouvent sur le plancher de la forêt ou dans la végétation basse. Ils ne grattent pas assez profondément le sol pour y laisser le moindre indice.

Reproduction nidification

Ses moeurs reproductives ne sont pas très connues. La saison de nidification commence au plus tôt à la mi-janvier. Le nid, construit principalement avec des feuilles sèches, est placé sur une touffe d'herbes ou de lichens. La femelle y dépose 8 ou 9 oeufs couleur café au lait avec des stries ambrées. L'incubation dure 18 à 19 jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est menacée, vraisemblablement en raison de la destruction de son habitat. Elle n'est pas rare localement dans certaines régions, mais la superficie actuelle de son aire est bien plus réduite qu'à l'origine, ce qui suggère un large déclin de la population.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/08/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net