Saphir oenone

Chrysuronia oenone - Golden-tailed Sapphire

Systématique
  • Ordre
    :

    Apodiformes

  • Famille
    :

    Trochilidés

  • Genre
    :

    Chrysuronia

  • Espèce
    :

    oenone

Descripteur

Lesson, R, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 4.3 à 6.3 g

Description identification

Le mâle et la femelle ont une taille sensiblement différente (voir données biométriques). Le bec, assez long et légèrement recourbé vers le bas, est de couleur noir rougeâtre. La tête et la gorge sont bleu scintillant mais dans le milieu naturel et selon certains éclairages, ils peuvent paraître noir brillant. Le dos et les parties supérieures sont vert brillant, contrastant avec les couvertures sus-caudales qui sont rouge-cuivre. La queue présente de magnifiques plumes d'une couleur or-cuivre, ce qui constitue un caractère discriminant absolument essentiel.
Au repos, la queue parait légèrement fourchue alors qu'en activité, les extrémités semblent arrondies.
Les mâles ont un plumage très distinct de ceux de leur partenaire. La tête et les parties supérieures sont vert brillant, les sus-caudales sont cuivre rougeâtre. Les rectrices sont cuivre doré, avec de très fines bordures grises. La poitrine et le ventre sont vert ordinaire, le dessous de la queue sont couverts de gris-brun.
Les femelles sont moins resplendissantes et attractives que leur compagnon : la tête et le dessus sont verts, le croupion et les sus-caudales sont rouge-cuivre. La queue sont assez semblables chez les 2 sexes. Les parties inférieures verdâtres sont tachetées de blanc le long de la gorge, de la poitrine et du haut du ventre.
Les immatures sont identiques aux adultes, avec cependant quelques petites taches bleues sur la poitrine des jeunes femelles.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Chrysuronia oenone oenone (e Colombia and n and e Venezuela to e Ecuador, ne Peru and w Brazil)
  • Chrysuronia oenone josephinae (e Peru, n Bolivia)

Noms étrangers

  • Golden-tailed Sapphire,
  • Zafiro Colidorado,
  • Beija-flor-de-cauda-dourada,
  • Bronzeschwanzsaphir,
  • aranyfarkú zafírkolibri,
  • Bronsstaartsaffierkolibrie,
  • Zaffiro codadorata,
  • Bronsstjärtssafir,
  • Gyllenhalekolibri,
  • kolibrík bronzovochvostý,
  • kolibřík rovníkový,
  • Bronzehalet Safir,
  • kultapyrstökolibri,
  • colibrí safir capblau,
  • złotogonek,
  • Бронзовохвостая хризурония,
  • コガネオハチドリ,
  • 金尾蜂鸟,
  • 金尾蜂鳥,

Voix chant et cris

Chaque individu possédant un répertoire distinct, le chant est assez variable. Il y a toutefois quelques constantes : chaque morceau commence et finit habituellement par une note haute et criarde et exécutée avec un rythme saccadé. Dans les Andes, les mâles solitaires se perchent sur les branches nues au sommet des arbres et exécutent leur partition haute et rapide que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "PEEK-pa-ta-peek PEEK". Il n'y a généralement pas de pause.
Les Saphirs oenones chantent à l'aube, dès que la lumière permet de distinguer les contours ou la silhouette.

Habitat

Les Saphirs oenones sont très communs dans les forêts humides, à la lisière des forêts, dans les parcelles en cours de croissance et de restructuration. Ils apprécient également les caféiers, les zones boisées éparses, les plantations de cacao, les parcs et les jardins, ils marquent une nette affection pour les collines et les terrains accidentés.
À la saison sèche, dans les montagnes et dans les cordillères, l'un des territoires les plus fréquentés est constitué par les belles fleurs rouges qui ornent la canopée des plantes du genre Erythrina.
Cet oiseau-mouche d'assez grande taille est réparti du niveau de la mer jusqu'à 1 500 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

À la saison sèche, les Saphirs oenones se regroupent en nombre dans les canopées fleuries et ils sont assez repérables grâce à leur activité bruyante (voir reproduction), surtout lorsqu'ils traquent les petits insectes.

Alimentation mode et régime

Les Saphirs oenones ont un régime principalement végétarien et insectivore. Ils cherchent leur nourriture dans les petits arbres (Inga, Erythrina) et les broussailles (Aphelandra, Palecou rea) dont ils soutirent principalement le nectar. Les femelles sont plus faciles à capturer car elles ont un instinct territorial plus développé qui fait qu'elles sont plus fragiles aux attaques des intrus et des braconniers. Les Saphirs oenones sont très sensibles et subissent la concurrence des Dryades à queue fourchue. Quand ces dernières sont absentes, le champ est libre et le territoire est alors disponible pour éliminer un concurrent qui est habituellement dominant ou hégémonique.

Reproduction nidification

Dans l'est de la Colombie, l'année est divisée en trois périodes assez distinctes :
1) de juin à octobre, les mâles revêtent leur splendide plumage nuptial et entreprennent de séduire une partenaire. Ils la poursuivent avec des chamailleries bruyantes et avec des claquements d'ailes qui font résonner la canopée. Puis ils organisent un territoire appelé "lek", pourvu de fleurs et dans lequel ils peuvent se nourrir.
2) En dehors de cette période, les mâles sont plutôt solitaires,on les aperçoit alors au bord des routes et dans les clairières qui fractionnent les parcelles. Les femelles sont encore plus visibles et elles sont plus simples à piéger. Les mâles sont assez facilement repérables grâce à leurs productions sonores.
3) De mai à juillet, ils vivent en petits groupes ou en solitaires.
Les leks rassemblent des petits groupes de 5 à 10 individus. Le nid, dont la construction exclusive revient aux femelles, comprend habituellement 2 œufs mesurant 13 ou 14 millimètres et pèsent environ 0,47 grammes. Ils sont couvés pendant 14 jours. Les oisillons prennent leur envol environ 28 jours après la ponte.

Distribution

Les Saphirs oenones résident dans le nord du continent sud-américain, du Panama jusqu'au nord de l'Argentine et jusqu'à la limite de la Patagonie. 3 races sont actuellement répertoriées.
C. o. oenone - Saphir oenone du Nord - Sierra de Perijá, nord-ouest du Venezuela, vers le sud jusqu'au nord du Pérou en passant vers le centre-est de la Colombie.
C. o. josephinae - Saphir oenone du Sud, majorité du Pérou.
C. o. alleni - nord de la Bolivie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Saphirs oenones ne sont pas globalement menacés. Ils sont relativement courants dans les collines boisées et les lisières humides. Par contre, ils sont plus restreints dans les plantations de café et de cacao, les parcs et les jardins. Les endroit où ils sont les plus facilement repérable sont les collines et les monts. Dans certains endroits, ils procèdent à des migrations et à des mouvements locaux assez prononcés. En Colombie, ils sont capables de s'adapter aux habitats perturbés et aux endroits ayant subi de nets transformations.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Saphir oenoneFiche créée le 16/11/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net