Sibia de Taiwan

Heterophasia auricularis - White-eared Sibia

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Heterophasia

  • Espèce
    :

    auricularis

Descripteur

Swinhoe, 1864

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 48 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cet oiseau élégant qui appartenait jadis à la très grande famille des timaliidés a une tête, des ailes et une queue noires. Son sourcil blanc est très allongé, son plumage forme un bel ensemble gris et roux.
Chez le mâle adulte, le capuchon est noir bleuâtre brillant, contrastant fortement avec le long et large sourcil blanc qui va des lores jusqu'au dessus de l'œil et se poursuit jusqu'aux couvertures auriculaires où il s'achève en formant de longs filaments. Le côté du cou, le manteau et le haut du dos sont gris terne alors que le bas du dos, le croupion et les couvertures sus-caudales sont d'un châtain-roux assez resplendissant. Le dessus de l'aile est noir bleuâtre brillant avec un remarquable miroir longitudinal blanchâtre. La queue est noir brunâtre avec des pointes qui varient du gris pâle au blanc.
La gorge est brun-bordeaux, devenant plus claire sur la poitrine. Le ventre est roux rosâtre ou chamois-saumon. Les iris sont bruns, le bec noir. Les pattes ont une couleur brun-chair. Les mâles et les femelles sont identiques. Les juvéniles ne sont apparemment pas décrits à ce jour.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-eared Sibia,
  • Sibia de Formosa,
  • Weißohrtimalie,
  • Witoorsibia,
  • Sibia guancebianche,
  • Vitörad sibia,
  • Dusksibia,
  • vestár ušatý,
  • timálie ušatá,
  • Hvidøret Sibia,
  • taiwaninpyrstötimali,
  • síbia d'orelles blanques,
  • sójkownik białouchy,
  • Белоухая цветная тимелия,
  • ミミジロチメドリ,
  • 白耳奇鹛,
  • 白耳畫眉〔白耳奇鶥〕,

Voix chant et cris

Le chant est un "fei fei fei yo" magnifique et puissant ou un "weep-weep-weep-weeeooo". Il peut être aussi un "wii-wiiuu" agréable et assez semblable à un sifflement de loup. Les divers cris d'avertissement comprennent des "sirrrrrrrrr" puissants et sifflants qui vont en s'atténuant et qui sont répétés souvent mais de façon irrégulière. Ces cris alternent fréquemment avec des "sip" rudes, brefs et puissants.

Habitat

Les sibias de Taïwan fréquentent les forêts d'arbres à larges feuilles permanentes, en particulier les forêts de chênes. Ils apprécient également les boisements mixtes d'arbres latifoliés et de conifères et on les trouve parfois dans les forêts d'épicéas, de sapins et de cèdres. Ils visitent aussi les zones boisées pourvues d'arbres à feuilles caduques en dehors de la saison de nidification. Ces oiseaux vivent de 1 200 à 3 000 mètres pendant la saison estivale mais ils descendent aussi bas que 700 mètres en hiver et exceptionnellement même jusqu'à 200 mètres au-dessus du niveau de l'océan, si les conditions climatiques hivernales sont particulièrement rudes. Généralement, ces sibias ont des limites altitudinales comprises entre 750 et 2 780 mètres dans le nord de l'île.

Comportement traits de caractère

Les sibias de Taiwan sont des oiseaux qui font preuve d'une grande activité au cours de laquelle ils ne sont pas particulièrement discrets, ce qui permet de les observer à loisir. Ces passereaux de taille moyenne vivent en solitaire, en couples ou en petits groupes. Ils recherchent leur nourriture dans les étages moyens et supérieurs, prospectant essentiellement dans la canopée. Cependant, il leur arrive assez régulièrement de descendre dans le sous-bois.
Les sibias de Taïwans sont sédentaires mais ils errent souvent à des élévations plus modestes quand le climat se fait difficile.

Alimentation mode et régime

Les sibias de Taïwan se nourrissent principalement de nectar et d'insectes qu'ils trouvent sur les fleurs. Ils ingurgitent aussi des glands qu'ils prélèvent dans les chênes du genre Pasania. Ils sont friands de baies et de fruits (provenant de figuiers grimpants) ainsi que de graines. Ce menu très diversifié leur permet de boucler à leur avantage toutes les saisons.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule au mois d'avril et au mois de mai. Le nid est installé dans un épais feuillage au niveau supérieur de la végétation et même dans la canopée. On ne possède aucune information sur la taille de la ponte, sur la durée d'incubation et sur le soin parental.

Distribution

Comme leur nom l'indique bien, ces passereaux son endémiques de l'île de Taïwan, au large de la Chine. Ils ont une répartition assez homogène, même s'ils sont absents de la côte nord et du littoral sud. L'espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en races régionales.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde (HBW), cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même assez commune dans le Yushan National Park. Les densités peuvent aller jusqu'à 3 oiseaux par hectare dans les parcelles mixtes de conifères et jusqu'à 8 oiseaux par hectare dans les boisements d'épicéas, bien que ces derniers ne constituent pourtant pas leur habitat préféré. Une étude approfondie est actuellement en cours de la part de l'Unité de Recherche sur les Oiseaux Endémiques mais les résultats ne sont pas encore disponibles.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/12/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net