Stourne de Polynésie

Aplonis tabuensis - Polynesian Starling

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sturnidés

  • Genre
    :

    Aplonis

  • Espèce
    :

    tabuensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 52 à 69 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le front et le capuchon sont brun foncé avec un lustre violacé. Le reste des parties supérieures est brun moyen. Le dessous, en particulier le menton, est brun-chamois plus clair, les plumes de la gorge et de la poitrine affichant des tuyaux blanchâtres, ce qui provoque des motifs en forme de stries. Les ailes sont brun sombre mais les bordures et les filets extérieurs des secondaires sont plus pâles, produisant une bande claire qui est surtout visible lorsque l'aile est fermée. La queue brune a une forme terminale carrée.
Le bec est noir, court, épais et terminé par un petit crochet. Les pattes sont brun foncé, les iris brun-rouge. Cette description est surtout valable pour la race nominale tabuensis qui vit dans l'archipel Lau aux Fidjis. Les juvéniles ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques 12 Sous-espèces

  • Aplonis tabuensis pachyrhampha (Santa Cruz Is.)
  • Aplonis tabuensis tucopiae (Tucopia I.. se Santa Cruz Is..)
  • Aplonis tabuensis rotumae (Rotuma I.. n of Fiji.)
  • Aplonis tabuensis vitiensis (Fiji. except e.)
  • Aplonis tabuensis manuae (Manua I.. American Samoa.)
  • Aplonis tabuensis tabuensis (Lau Arch.. e Fiji. and Tonga Is.)
  • Aplonis tabuensis fortunae (Horne Is.. ne of Fiji.)
  • Aplonis tabuensis tenebrosa (n Tonga Is.)
  • Aplonis tabuensis nesiotes (nw Tonga)
  • Aplonis tabuensis brunnescens (Niue I.. e of Tonga.)
  • Aplonis tabuensis tutuilae (Tutuila I.. American Samoa.)
  • Aplonis tabuensis brevirostris (w Samoa)

Noms étrangers

  • Polynesian Starling,
  • Estornino de Polinesia,
  • Südseestar,
  • déltengeri énekesseregély,
  • Polynesische Purperspreeuw,
  • Storno di Polinesia,
  • Polynesisk stare,
  • Polynesiastær,
  • majna tichomorská,
  • špaček polynéský,
  • Polynesisk Træstær,
  • polynesiankottarainen,
  • estornell de Polinèsia,
  • skworczyk polinezyjski,
  • Полинезийский аплонис,
  • タテジマカラスモドキ,
  • 玻利辉椋鸟,
  • 波里尼西亞輝椋鳥,

Voix chant et cris

Le cri d'avertissement est un double sifflement aigu et mélodieux "twee-wee" qui est régulièrement répété. D'autres sortes de sifflements et un chuintement sont également délivrés et peuvent être entendus d'une assez brève distance.

Habitat

Les stournes de Polynésie vivent à la fois dans les grandes îles et dans les petits ilots. Dans les îles qui ont une petite superficie, on les trouve dans toutes sortes d'habitat végétal, que ce soit les lisières des forêts, les broussailles en cours de régénération, les plantations de cocotiers ou les buissons en bordure des villages. Dans les plus grandes îles, comme aux Fidjis, ce sont surtout des oiseaux forestiers habitant indifféremment les bordures des zones boisées, les clairières et les parcelles de forêts secondaires parvenues à un bon stade de développement. Dans les îles où ils sont en concurrence avec les stournes de Samoa (Aplonis atrifusca), ils habitent plutôt dans les forêts de grands arbres où ces derniers semblent moins à l'aise.

Comportement traits de caractère

Les stournes de Polynésie sont des oiseaux grégaires vivant en petites bandes lâches. Les oiseaux solitaires sont également assez communs. Ces oiseaux ont un vol direct et rapide composé de battements d'ailes fréquents. Quand ils recherchent leur nourriture, ils sont très actifs, adoptant parfois des postures acrobatiques. Ils prospectent à des niveaux divers, des buissons proches du sol jusqu'aux étages supérieurs de la canopée. Les stournes de Polynésie fouillent dans les fissures, les crevasses et les intervalles laissés par l'écorce. Ils prennent appui sur les troncs à la manière des pics en s'aidant de leur queue.

Alimentation mode et régime

Dans le menu, les végétaux et les insectes semblent être les matières prédominantes. Les fruits et les baies sont cueillis dans les arbres tandis que les insectes sont glanés dans les feuillages. Aux îles Tonga, les fruits sont attrapés principalement dans les arbres du type Morinda et Scaevola.

Reproduction nidification

Les nids sont situés à n'importe quelle hauteur dans les trous d'arbre ou au sommet d'un palmier dont la cime est cassée net. Ils sont construits avec des fibres végétales sèches. La ponte comprend 2 ou 3 œufs dont la coquille est teintée de différentes sortes de bleu avec des taches et des marques brun rougeâtre. Chez la race vitientis, ils mesurent en moyenne 27 millimètres sur 19. Dans l'île de Niue, la saison de nidification se déroule au mois d'août mais on ne possède pas de renseignements pour les autres archipels. Le soin parental n'a jamais été décrit à ce jour.

Distribution

Les stournes de Ploynésie sont surtout répandus dans l'archipel des Tongas, des Fidjis et des Samoas. Ils sont répartis dans de multiples îles où les races sont nombreuses. En plus de la race nominale, 11 sous-espèces sont officiellement reconnues : A.t. tenebrosus (Niuatoputapu et Tafahi, îles Tonga) - A.t. nesiotes (Niuafo'ou, Tonga) - A.t. brunnescens (Niue, Tonga) - A.t. vitiensis (Fidjis) - A.t. fortunae (Home Islands) - A.t. rotumae (Rotuma island) - A.t. tucopiae (Tucopia Island) - A.t. pachyramphus (archipel Santa Cruz) - A.t. brevirostris (Samoa Occidentales) - A.t. tutuilae (Tutuila Island, American Samoa) - A.t. manuae (Manua Islands, American Samoa).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ces oiseaux sont très répandus dans les grands archipels. Ils sont également assez communs dans les petites îles de la Polynésie Centrale. L'espèce est classée comme ne posant pas de soucis particuliers.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/09/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net