Tamatia à plastron

Notharchus pectoralis - Black-breasted Puffbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Notharchus

  • Espèce
    :

    pectoralis

Descripteur

Gray, GR, 1846

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 60 à 69 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le tamatia à plastron est presque entièrement bleu-noir brillant mais il a une gorge blanche séparée de la tache auriculaire blanche par une large bande noire qui va du cou jusqu'à la base du bec. On peut voir un étroit collier nuchial blanc. Les scapulaires, les couvertures alaires, le croupion et les sus-caudales sont finement bordés de blanc. La queue noire est légèrement échelonnée et a une fine pointe blanche.
Une très large bande noire couvre la région pectorale, de la poitrine jusqu'à la partie supérieure du ventre. Le bas du ventre est blanchâtre, les flancs sont gris foncé avec des liserés chamois. Le bec est noir, les iris brun sombre ou rouge foncé. Les pieds sont noirâtres.
Les 2 partenaires sont identiques. Les immatures ne sont pas décrits.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-breasted Puffbird,
  • Buco Pechinegro,
  • Gürtelfaulvogel,
  • Zwartborstbaardkoekoek,
  • Piumino pettonero,
  • Svartbröstad trögfågel,
  • Svartbrystdovenfugl,
  • lenivka bielobradá,
  • lenivka černoprsá,
  • Sortbrystet Dovenfugl,
  • mustarintalaiskuri,
  • barbacoll pitnegre,
  • drzym białobrody,
  • Черногрудая нотарха,
  • ムナグロオオガシラ,
  • 黑胸蓬头鴷,
  • 黑胸噴鴷,

Voix chant et cris

Tamatia à plastron
adulte

Le chant est composé de 10 à 30 "koui" sifflés et puissants qui sont suivis par 3 ou 4 "whew" plus bas et plus faibles. Il se termine par quelques "wheet-whiew" qui s'affaiblissent. En cas de disputes territoriales les tamatias à plastron émettent des "chah-chah-chah" grinçants.

Habitat

Les tamatias à plastron fréquentent les forêts moites et humides de plaine ainsi que les zones boisées secondaires. On les trouve souvent près des cours d'eau mais moins fréquemment à la lisière des forêts. Leur habitat boisé est composé principalement de beliconias et de bambous, ils sont moins confinés aux forêts que le tamatia à gros bec (Notharchus macrorhynchos). On peut surtout les observer dans les feuillages de la canopée et moins souvent sur les branches qui sont bien exposées. Il leur arrive assez couramment de plonger à des niveaux très inférieurs pour capturer des essaims de fourmis-soldats.
Les tamatias à plastron grimpent jusqu'à 1 000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les tamatias à plastron suivent souvent les essaims de fourmis légionnaires (Eciton burchelli) qui pénètrent dans les sous-bois et dans la sub-canopée. Ils descendent régulièrement dans les palmiers à larges feuilles, dans les drapures de lianes ou sur les branches chargées d'épiphytes. Ils chassent à l'affût et ils plongent sur les proies qui passent à portée. Une fois qu'ils les ont capturées, ils regagnent leur perchoir et ils les frappent violemment contre une branche avant de les avaler.
Les tamatias à plastron sont considérés comme sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les tamatias à plastron consomment des centipèdes (chilopoda), des mille-pattes (diplopoda), des scorpions, des araignées, des blattes, des sauterelles et des tettigoniidés (orthoptères). Ils ingurgitent également des gros insectes tels que les mantes religieuses, les phasmes, les coléoptères et les chenilles. Les lézards font aussi partie du menu.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de mars à mai dans le nord-ouest de la Colombie et de mars à juillet au Panama. Le nid est placé dans une cavité de 18 centimètres de profondeur. Il est creusé par les 2 membres du couple dans une termitière arboricole, à une hauteur située entre 2 mètres 50 et 12 mètres dans la canopée d'un arbre. La ponte comprend 3 œufs, mais il n'y a généralement qu'un ou deux oisillons à l'envol. L'incubation est assurée par les 2 parents mais on n'en connaît pas la durée.

Distribution

Les tamatias à plastron sont originaires de l'extrême nord-ouest du continent sud-américain, débordant légèrement sur l'Amérique Centrale. Leur aire de distribution couvre la zone du canal au Panama, l'est et le centre de la Colombie, le sud et le nord-ouest de l'Equateur. Ces oiseaux sont considérés comme monotypiques, c'est à dire qu'ils ne sont pas divisés en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Néanmoins, elle est assez rare sur l'ensemble de son de territoire, bien qu'elle puisse être parfois répandue localement. Son habitude de rester immobile dans les feuillages pendant de longs moments fait que ses effectifs sont probablement sous-estimés. Les tamatias à plastron sont très sensibles à la dégradation de leur habitat.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tamatia à plastronFiche créée le 26/01/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net