Tamatia brun

Malacoptila fusca - White-chested Puffbird

Tamatia brun

Tamatia brun

Malacoptila fusca

((Gmelin, JF, 1788))


Ordre : Piciformes

Famille : Bucconidés  ;

Genre : Malacoptila

Espèce : fusca

Espèce monotypique

Chant :

Biométrie :

Taille : 19 cm
Envergure : -
Poids : 39 à 45 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : lenivka běloprsá (cs), Hvidskjoldet Dovenfugl (da), Weißbrust-Faulvogel (de), White-chested Puffbird (en), Buco Pechiblanco (es), partalaiskuri (fi), Piumino pettobianco (it), ムナジロオオガシラ (ja), Oransjenebbdovenfugl (nb), Witborstbaardkoekoek (nl), drzym pstry (pl), Barbudo-pardo, caboclo-velho (pt), Белогрудая малакоптила (ru), lenivka bieloprsá (sk), Vitbröstad trögfågel (sv), 白胸蓬头鴷 (zh)

Identification :
Tamatia brun Chez les adultes, la tête et les parties supérieures sont majoritairement brun sombre avec d'évidentes stries chamoisées. La couleur de fond du capuchon est brun noirâtre. Les lores, les moustaches et le menton sont blanchâtres. La queue brun chaud ,et largement graduée, est d'une longueur moyenne. Il y a une tache blanche en forme de croissant sur le haut de la poitrine. Les stries du bas de la poitrine se transforment en discrètes rayures et en mouchetures sur le ventre. Les flancs, le centre de l'abdomen et les sous-caudales sont plus blancs.
Le bec est noirâtre à la base de la mandibule supérieure et à la pointe de la mandibule inférieure. Le reste est jaune ou rosâtre. Les iris varient du jaune au rouge. Les pattes sont olive clair. Tamatia brun Les immatures ont des yeux brun foncé et un bec plus jaune.

Chant : Le cri le plus courant est un "seeeee" fin et aigu. Le chant est une série de "seeeee" dont la fin est plus infléchie. Le répertoire assez semblable à celui des autres espèces du genre Malacoptila.

Habitat : Les tamatias bruns occupent l'étage inférieur et moyen des forêts humides composées d'arbres à feuilles permanentes. On les trouve dans les zones boisées qui ne sont jamais envahies par les crues ou dans les habitats qui bénéficient d'un bon drainage des eaux. On peut également les observer dans les parcelles en cours de régénération, dans les plantations et aux lisières des forêts. Ils ne dédaignent pas les petits arbres en bordures des rivières et les clairières qui sont pourvues d'arbres épars. Leur habitat peut aller jusqu'à 750-900 mètres d'altitude et parfois même exceptionnellement jusqu'à 1 200 mètres.

Distribution : Les tamatias bruns sont originaires de l'Amérique du Sud, au nord de l'Amazone. Leur aire de distribution couvre le nord-est du Pérou, l'est Tamatia brun de l'Equateur et le sud-est de la Colombie, le sud du Venezuela et les Guyanes ainsi que le nord du Brésil sur la rive gauche du grand fleuve. L'espèce est considérée comme monotypique (pas de sous-espèces).

Comportements : Les tamatias bruns ont des mœurs très semblables à celles des autres espèces du genre Malacoptila. Ils se perchent seuls, ou quelquefois en couples, entre 1 et 6 mètres au-dessus du sol et ils demeurent inactifs pendant de longs instants à la lisière ou à l'intérieur des forêts. A de longs intervalles, ils surgissent du feuillage pour effectuer des expéditions en vue de capturer des insectes. Occasionnellement, ils prospectent également à terre et ils poursuivent les essaims de fourmis légionnaires. Parfois, ils tiennent également compagnie à d'autres espèces au sein de bandes mixtes.

Nidification : On ne possède aucun renseignement précis. Le nid est creusé dans un termitière arboricole. Apparemment cet oiseau est extrêmement territorial car on peut entendre de nombreux cris d'alarme à proximité du lieu de ponte. Le nombre d'œufs est inconnu, de même que la durée d'incubation, la longueur du séjour au nid et le soin parental.

Régime : Les tamatias bruns consomment principalement des gros insectes, en particulier des orthoptères de la famille des acrilidés ainsi que des chenilles. L'absorption de matières végétales est douteuse.

Protection / Menaces : D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. En Equateur, bien qu'elle puisse être répandue dans certaines régions, elle est plutôt rare. Au Pérou et dans le bassin de l'Amazone, elle est indicutablement clairsemée. Dans aucune partie de son aire de distribution, elle n'est franchement commune. La plupart du temps, elle est considérée comme de faible densité mais, compte-tenu de son extrême discrétion, il se peut que ses effectifs soient sous-estimés. D'après Birdlife, le territoire mesure un peu moins de 2 millions de kilomètres carrés et la population est stable. Pour cette raison, le tamatia brun est classé comme de préoccupation mineure.

Sources :

 

Autres liens :
D'après Buffon : Le Tamatia.
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Fiche créée le 04/02/2013 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 20/08/2014 04:34:20 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Le guide Ornitho : Le guide le plus complet des oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient : 900 espèces

Tamatia brun