Tamatia rayé

Malacoptila striata - Crescent-chested Puffbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Bucconidés

  • Genre
    :

    Malacoptila

  • Espèce
    :

    striata

Descripteur

von Spix, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 41 à 45 g
Distribution

Distribution

Description identification

Tamatia rayé
adulte

Chez les adultes, autour de la base du bec, il y a une zone roussâtre qui se poursuit jusqu'au dessus et en avant de l'œil. On peut apercevoir une moustache blanche ou chamoisée. Le reste de la tête est noirâtre avec des stries chamois. Les parties supérieures sont également très sombres avec des stries chamois. Les couvertures sus-caudales sont brun foncé avec des terminaisons et des écailles brun-roux. Les ailes sont brun foncé avec des petits motifs chamoisés en forme de flêche sur les couvertures. La queue brun foncé est très allongée et nettement graduée sur toute la longueur.
La poitrine est ornée par un grand croissant blanc qui est bordé en dessous par une épaisse ligne noire. On peut également distinguer une vague zone roussâtre sous la bande noire au centre de la poitrine. Celle-ci prend une couleur brun terne écaillé de chamois sur les côtés. Le centre de l'abdomen est blanchâtre.
Le bec est noir. Les iris brun sont entourés par un anneau orbital noirâtre. Les pattes sont bleuâtres ou gris. Les immatures ne sont pas décrits. La race minor, du nord-est du Brésil, est de taille inférieure. Sa poitrine est plus éclatante, le bas de ses parties inférieures plus blanc.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Malacoptila striata minor (ne Brazil)
  • Malacoptila striata striata (se Brazil)

Noms étrangers

  • Crescent-chested Puffbird,
  • Buco Rayado,
  • João-barbudo,
  • Halbmond-Faulvogel,
  • Zwartwitte Baardkoekoek,
  • Piumino semilunato,
  • Fläckbröstad trögfågel,
  • Halvmånedovenfugl,
  • lenivka pestroprsá,
  • lenivka žíhaná,
  • Halvmånedovenfugl,
  • brasilianlaiskuri,
  • barbacoll ratllat gros,
  • drzym kreskowany,
  • Чёрно-белая малакоптила,
  • ミカズキオオガシラ,
  • 月胸蓬头鴷,
  • 月牙胸噴鴷,

Voix chant et cris

Le chant est une série de sifflements élevés composée d'une dizaine de notes ou plus. Il est assez semblale à celui s'un petit tyrannidé. Il peut être retranscrit de la façon suivante : "bieh bieh bieh". Pas d'autres renseignements sur le reste de son répertoire.

Habitat

Les tamatias rayés fréquentent l'intérieur des forêts humides de plaine, particulièrement les endroits où il y a beaucoup de feuilles tombées. Ils vivent également dans les forêts qui subissent une exploitation sélective, dans les parcelles en cours de régénération et aux lisières des zones boisées pourvues d'herbes. Ils se perchent généralement à un bas niveau au-dessus du sol, à la limite des clairières, au bord des routes ou d'autres zones ouvertes. La plupart du temps, ils évitent les zones de végétation dense. Les tamatias rayés sont capables de grimper jusqu'à 2 100 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Son statut migratoire n'est pas clairement établi. C'est, sans aucun doute, un migrateur d'été, de septembre à mars. Pendant cette période de l'année, il se déplace en direction des forêts atlantiques de l'état de Sao Paulo. Le tamatia rayé peut être observé assez facilement. Il se perche sur une branche transversale ou oblique bien exposée. Il adopte alors une posture horizontale très caractéristique qui fait ériger et met en valeur les plumes de sa gorge.

Alimentation mode et régime

Les tamatias rayés trouvent leurs ressources alimentaires dans les essaims de fourmis légionnaires qui bordent les routes mal entretenues. On ne possède pas d'autres informations sur le régime de ces oiseaux. Il est probable qu'ils soient insectivores comme la plupart de leurs congénères.

Reproduction nidification

Au sud-est du Brésil, les tamatias rayés nichent en avril et en octobre dans l'état de Sao Paulo. Le nid est creusé dans un accotement ou un talus en terre le long d'une route. La taille de la ponte, la durée d'incubation, la longueur du séjour des jeunes au nid et le soin parental ne sont pas connus.

Distribution

Les tamatias rayés sont endémiques du Brésil où leur aire de distribution est morcelée en 2 parties bien distinctes, séparées de plusieurs centaines de kilomètres l'une de l'autre. 2 sous-espèces sont offciellement reconnues : M. s. minor (nord-est du Brésil, dans le nord de l'état du Maranhao) - M. s. striata, la race nominale, (est et sud-est du Brésil, du sud de l'état de Bahia jusqu'à l'état de Santa Catarina).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Selon Birdlife, son aire de distribution est assez vaste et atteint 759 000 kilomètres carrés. Les effectifs n'ont pas été quantifiés avec précision mais le tamatia rayé est considéré comme assez courant dans 2 réserves naturelles protégées de l'état d'Espirito Santo, dans le sud-est du Brésil. Sur le reste de son territoire, il est plutôt rare. Malgré tout, il continue à être classé comme de proccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/01/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net