Timalie à bec rouge

Stachyridopsis pyrrhops - Black-chinned Babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Timaliidés

  • Genre
    :

    Stachyridopsis

  • Espèce
    :

    pyrrhops

Descripteur

Blyth, 1844

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 8 à 12 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit passereau présente une livrée couleur biiscuit terne, un œil rouge ainsi qu'un demi-masque et une bavette noirâtre. Le capuchon est chamois-gris avec de fines lignes brunes. La tête est nuancée de crème sur le front et s'assombrit sur la nuque. Les parties supérieures, le dessus des ailes et la queue forment un bel ensemble chamois-gris pâle uni.
Les lores, de la base du bec au menton, le sourcil , les oreillons, la sous-moustache, la gorge et les parties inférieures, sont chamois-ocre, légèrement plus pâles sur les flancs.
Les iris sont rouges, la mandibule supérieure brun-sombre, la mandibule inférieure couleur chair, les patte chair brunâtre clair. Les juvéniles sont moins richement colorés. que les adultes. Les zones noires sont remplacées par du gris.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-chinned Babbler,
  • Timalí barbinegro,
  • Schwarzkinntimalie,
  • Zwartkinboomtimalia,
  • Garrulo mentonero,
  • Svarthakad busktimalia,
  • Svarthaketimal,
  • timália čiernobradá,
  • timálie černobradá,
  • Sorthaget Krattimalie,
  • pakistanintimali,
  • timalí becfí golanegre,
  • kolcodziób czarnobrody,
  • Красноклювый стахирис,
  • クロアゴモリチメドリ,
  • 红嘴穗鹛,
  • 紅嘴穗鶥,

Voix chant et cris

Au Népal, la saison des chants s'étend du mois d'octobre au mois de février. Le répertoire de cette timalie est étendue et comporte des cris doux ainsi que des notes rudes et de réprimandes. Les premiers sont des "chir" servant pour le contact, les seconds sont des "pee-ve-ve" lents utilisés comme cri d'alarme. Le chant est une longue phrase de 7 ou 8 notes composée de sifflements mélodieux et puissants rappelant les ioras, ce qui est retranscrit de la façon suivante ; "wit-witi-wit-wit". Il est répété à de multiples reprises.

Habitat

Les Timalies à bec rouge fréquentent les lisières des forêts, les parcelles clairsemées qui sont en cours de régénération et pourvues d'un sous bois de faible densité. On les trouve également dans les forêts éclaircies, dans les jungles de broussailles, les fourrés de lantanas et les massifs de bambous. Dans les régions qui reçoivent de faibles précipitations et qui sont pourvues d'un relief accidenté, on les aperçoit souvent dans les bras de mer ou le long de cours d'eau encaissés plus connus sous le vocable local de nullahs. Ces oiseaux vivent aussi dans les haies, entre 250 et 2 750 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de nidification, les Timalies à bec rouge se rassemblent en petites bandes pouvant compter jusqu'à une dizaine d'individus, occasionnellement avec d'autres espèces itinérantes qui ont un régime assez similaire du leur.
Elles prospectent principalement sur le sol, retournant la litière de feuilles mortes pour essayer d'en extraire des insectes. Une autre manière de rechercher leur nourriture consiste à sautiller dans le sous-bois, en accordant une attention toute particulière aux feuilles mortes. Elles escaladent rarement le tronc des arbres jusqu'à une hauteur de trois ou quatre mètres. Les couples se forment au mois de mars.

Alimentationmode et régime

Les Timalies à bec rouge consomment principalement des insectes. Ils complètent leur menu avec des baies. Pour s'alimenter, ils font équipe avec d'autres timaliidés, créant des rassemblements de 8 à 10 oiseaux.

Reproduction nidification

Les Timalies à bec rouge se reproduisent du mois d'avril au mois de juillet.
Le nid, recouvert d'un dôme, est une sorte de boule construite avec des herbes et des feuilles mortes qui sont associées de façon peu soignée. Les parois sont garnies ou tapissées de fibres ou d'aiguilles de pins.
La structure est placée à une faible hauteur dans un arbuste, généralement entre 1 et 5 mètres au-dessus du sol. La ponte contient 3 ou 4 œufs, de couleur blanche et avec une multitude de taches et de marques qui sont réparties principalement sur la partie la plus large de la coquille, formant un anneau rosâtre ou couleur brique. Les œufs de couleur unie sont extrêmement rares. La dimension moyenne d'un œuf est de 16,5 mm sur 13.
Aucune information en ce qui concerne la durée d'incubation et la date d'envol des juvéniles.

Distribution

Les Timalies à bec rouge sont originaires du nord du sous-continent indien et de la Chine Méridionale. Leur aire de distribution s'étend des collines Muree au nord-est du Pakistan jusqu'à l'est du Népal, se poursuivant dans la région autonome du Tibet.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Timalies à bec rouge ne sont pas globalement menacées. Leur répartition est irrégulière. Elles sont souvent très locales au Pakistan mais assez répandues dans le nord de l'Inde. Leur bastion semble être les collines du nord-est, en particulier celles de l'Arunachal Pradesh. Le Tibet est une zone nouvellement colonisée (1er rapport, 2010). Selon Birdlife, l'aire de distribution mesure environ 175 000 kilomètres carrés et les effectifs paraissent stables.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Timalie à bec rougeFiche créée le 18/05/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-05-20 07:59:18 © 1996-2019 Oiseaux.net