Tinamou soui

Crypturellus soui - Little Tinamou

Systématique
  • Ordre
    :

    Tinamiformes

  • Famille
    :

    Tinamidés

  • Genre
    :

    Crypturellus

  • Espèce
    :

    soui

Descripteur

Hermann, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 174 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le bec est noirâtre. Toutefois, la mandibule inférieure est jaune-vert sombre. Les pattes sont vert jaunâtre. Le plumage corporel est variable, généralement plus brillant et plus roux-fauve chez le mâle que chez la femelle. Le capuchon et l'arrière du cou sont gris foncé, les côtés de la tête brun grisâtre. Le reste des parties supérieures est brun roussâtre foncé.
La gorge varie du blanc au chamois clair, contrastant avec le devant du cou qui est gris-brun. Les couleurs de la poitrine vont du gris-argile terne au roux pâle. L'abdomen est d'un chamois plus clair. Les flancs sont plus ou moins barrés de noir.
Chez la femelle, le devant du cou, la poitrine et les côtés sont d'une teinte rousse plus éclatante. Chez les individus appartenant à la race nominale, l'ensemble du plumage, et en particulier le dessus, est souvent plus roussâtre que chez certaines sous-espèces (par exemple mustelinus). Chez la race andrei, les 2 partenaires présentent des parties supérieures gris-brun et un dessous plus pâle.
Le Tinamou soui est le plus petit des tinamous, ce qui ne suffit pas toujours à le distinguer des autres membres de la famille quand on jette un rapide coup d'œil dans le milieu naturel. Le caractère le plus objectif pour le reconnaître est l'absence probable de barres sur la totalité du corps. La couleur des pattes peut être également un excellent critère de différenciation.

Indications subspécifiques 14 Sous-espèces

  • Crypturellus soui meserythrus (s Mexico to se Nicaragua)
  • Crypturellus soui modestus (Costa Rica, w Panama)
  • Crypturellus soui capnodes (nw Panama)
  • Crypturellus soui poliocephalus (Panama. Pacific Slope.)
  • Crypturellus soui panamensis (Panama)
  • Crypturellus soui mustelinus (ne Colombia, nw Venezuela)
  • Crypturellus soui soui (e Colombia to ne Brazil)
  • Crypturellus soui andrei (Trinidad, ne Venezuela)
  • Crypturellus soui caucae (nc Colombia)
  • Crypturellus soui harterti (w Colombia, w Ecuador)
  • Crypturellus soui caquetae (se Colombia)
  • Crypturellus soui nigriceps (e Ecuador, ne Peru)
  • Crypturellus soui albigularis (n and e Brazil)
  • Crypturellus soui inconspicuus (c Peru to e Bolivia)

Noms étrangers

  • Little Tinamou,
  • Tinamú Chico,
  • Sururina,
  • Brauntinamu,
  • apró tinamu,
  • Kleine Tinamoe,
  • Tinamo piccolo,
  • Mindre tinamo,
  • Småtinamu,
  • tinama malá,
  • tinama malá,
  • Lille Tinamu,
  • pikkutinami,
  • tinamú petit,
  • kusacz czarnogłowy,
  • Коричневый криптуреллус,
  • コシギダチョウ,
  • 小(共鸟)穴,
  • 小穴(共鳥),

Voix chant et cris

Différents types de chants de même qu'un changement parfois important de tonalité entre les 2 sexes rendent l'identification de cette espèce assez difficile. A l'aube et au crépuscule, les deux adultes délivrent un chant assez long, composé de 5 à 6 sifflements doux qui produisent un léger trémolo dans la voix. Chaque note est plus élevée d'un demi-ton que la précédente, le tout rendant un aspect assez semblable au chant du Grand Tinamou, mais en moins résonnant. Dans la journée, les Tinamous souis lancent des notes plus brèves souvent doublées qu'on peut retranscrire de la façon suivante "wuuueeeeeeeeeuuu". Un des membres du couple lance un bref sifflement auquel son partenaire répond immédiatement par un sifflement plus long, plus tremblant et plus descendant sur la fin.

Habitat

Les Tinamous souis fréquentent les forêts tropicales et subtropicales dans les régions plus ou moins humides. Ils préfèrent généralement les lisières des zones boisées qui ont un sous-bois fourni mais on les trouve également dans les jeunes parcelles en cours de régénération et dans les clairières dont le sol est envahi par les herbes. Ils apprécient aussi les fourrés et les plantations. Au Venezuela, ces oiseaux grimpent jusqu'à 1 700 mètres sur les pentes des tépuis. En Colombie, on les trouve même jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. A Trinidad-et-Tobago, ils semblent coutumiers des savanes avec buissons et des plantations de cacao. Dans les régions plus arides, les Tinamous souis sont remplacés par les Tinamous à pieds rouges.

Comportement traits de caractère

Comme les autres espèces du genre, les Tinamous souis sont extrêmement furtifs et difficiles à apercevoir. On peut les entendre car ils sont très vocaux au crépuscule mais ils ne s'aventurent presque jamais dans les zones ouvertes et dégagées. Ils recherchent leur nourriture à terre en marchant calmement et en adoptant une posture proche de celles des gallinacés. Ils picorent sur le sol mais ils lèvent souvent la tête pour surveiller les environs. Contrairement à certains membres de la famille, de nombreux rapports signalent qu'ils se reposent à terre. Les Tinamous souis sont présumés sédentaires. quand ils recherchent leur nourriture, ils se rassemblent souvent en petites bandes en dehors de la saison de nidification.

Alimentation mode et régime

Les Tinamous souis ont un régime mixte, ils consomment des fruits, des baies, des tubercules et des graines provenant principalement de plantes de la famille des Cyperacées. Les insectes sont également nombreux : ils comprennent des termites et dans une moindre mesure des myriapodes, des sauterelles de la famille des Acrididae, des charançons, des taupins et des larves de papillons. Des grenouilles font également partie de la diète. Ces oiseaux ingurgitent du sable et de petits cailloux pour faciliter le transit intestinal.

Reproduction nidification

La saison de reproduction a lieu pendant toute l'année au Costa Rica et au Suriname. Elle est limitée de mai/août à octobre à Trinidad et Tobago. Elle se déroule de février à août au Panama. Le nid est une petite dépression grattée sous un buisson ou au pied d'un arbre. Il est parfois garni de quelques feuilles fraîches. La ponte contient 1 à 4 œufs qui sont de couleur violet rougeâtre, brique rosâtre ou rouge-chocolat en fonction de la race. L'incubation, assurée par le mâle, dure environ 19 jours. À leur naissance, les poussins de la race modestus au Costa Rica ont un duvet brun avec des petites mouchetures pâles. Les petits sont nidifuges. À peine quelques heures après l'éclosion, ils sont capables de courir et de rejoindre le sous-bois de la forêt.

Distribution

Les Tinamous souis sont originaires d'Amérique Centrale et du nord du continent sud-américain, du sud du Mexique jusqu'à la côte atlantique du Brésil en passant par le bassin amazonien. Ces oiseaux évitent les régions andines et les zones de véritable montagne. Sur ce vaste territoire de plusieurs millions de kilomètres carrés, on reconnaît un grand nombre de sous-espèces : 14 d'entre elles sont généralement répertoriées : C. s. meserythrus (sud du Mexique, Belize et sud-est du Nicaragua) - C. s. modesta (Costa Rica, ouest du Panama) - C. s. capnodes (nord-ouest du Panama) - C. s. poliocephalus (ouest et centre du Panama) - C. s. panamensis (centre et est du Panama) - C. s. harteri (Ouest-Colombie, Ouest-Équateur) - C. s. caucae (nord-centre de la Colombie) - C. s. mustelinus (nord-est de la Colombie, nord-ouest du Venezuela) - C. s. andrei (nord-est du Venezuela, Trinidad) - C. s. soui, la race nominale (est de la Colombie, Guyanes et nord-est du Brésil) - C. s. caquetae (sud-est de la Colombie) - C. s. nigriceps (Est-Équateur, nord-est du Pérou) - C. s. inconspicuus (centre et est du Pérou jusqu'à l'est de la Bolivie) - C. s. albigularis (nord et est du Brésil).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Tinamous souis ne sont pas globalement menacés. Il s'agit même du tinamou le plus commun en Amérique Centrale. En Colombie, leurs effectifs semblent assez fournis et en Amazonie, ils sont abondants dans les forêts qui sont saisonnièrement envahies par les eaux (Varzeas). Le principal danger qui peut les atteindre est la destruction de leur habitat. Au Panama où ils sont chassés pour leur chair, ils sont partiellement protégés.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/05/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net