Toucan du Chocó

Ramphastos brevis - Choco Toucan

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Ramphastidés

  • Genre
    :

    Ramphastos

  • Espèce
    :

    brevis

Descripteur

Meyer de Schauensee, 1945

Biométrie
  • Taille
    : 49 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 365 à 482 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, de petites plumes jaunes bordent le front. Les parties supérieures, du front jusqu'au milieu du dos, sont noires avec des liserés bordeaux foncé sur toutes les plumes. Le bas du dos et le croupion sont noir uni, contrastant avec les couvertures sus-caudales blanches. La queue, dont le bout est carré, est noire avec un lustre bleu. La face, le menton et la gorge affichent une couleur jaune sulfurée. La gorge et la poitrine sont séparées par une étroite ligne rouge. Le reste du dessous, excepté la zone anale qui est rouge, présente une teinte noire avec un soupçon de bordeaux sur la poitrine et sur le ventre. Les couvertures alaires sont noires avec un lustre bleu. Le dessous des ailes est plus terne, plus brunâtre. Le bec, long et crochu à l'extrémité du maxillaire supérieur, est bicolore : jaune sur le culmen, noir sur la base de la mandibule supérieure et la totalité de la mandibule inférieure. La peau orbitale est vert pâle, jaune-vert ou vert-olive avec parfois un peu de bleu. L'iris est jaune, jaune-vert, vert ou gris-vert. Les pattes et les pieds sont bleu-vert, bleu-gris ou gris-ardoise.
La femelle, bien que plus petite et présentant un bec plus court, est semblable au mâle. Les immatures diffèrent des adultes par leurs couleurs moins tranchées : poitrine moins jaune éclatant, zone anale plus orange, régions noires plus ternes et plus brunâtres. Le bec est moins fortement carèné. La ligne noire à la base du bec est absente. Les pattes sont vertes devant, bleues à l'arrière.
Le toucan du Choco peut être confondu avec le Toucan de Swainson. Le seul critère physique évident de différenciation chez ce dernier est constitué par la mandibule inférieure châtain et non pas noire comme chez le toucan du Choco. Un critère comportemental permet également de distinguer les deux espèces : le toucan du Choco émet des croassements qui sont répétés de façon identique. Le Toucan de Swainson produit des glapissements dont la hauteur est variable.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Choco Toucan,
  • Tucán del Chocó,
  • Tucano-chocó,
  • Küstentukan,
  • parti tukán,
  • Chocotoekan,
  • Tucano del Chocò,
  • Chocótukan,
  • Chocotukan,
  • tukan žlto-čierny,
  • tukan hnědošíjný,
  • Chocótukan,
  • kolumbiantukaani,
  • tucà del Chocó,
  • tukan górski,
  • Чокосский тукан,
  • チョコキムネオオハシ,
  • 乔科巨嘴鸟,
  • 喬科鵎鵼,

Voix chant et cris

Les toucans émettent surtout des croassements. Les séries de notes sont plus longues, plus basses et plus lentes au début, devenant plus brèves avec moins de grognements et plus rapides sur la fin. Ce sont principalement des 'kreek', mais il peut y avoir un grand nombre de variantes, des 'kuyp', 'greeoop', 'pyook', 'kyout', 'yeerp', 'kree-awk' ou 'kak'. Les adultes solitaires crient pendant de longues minutes d'affilée. Le cri de mâle est plus bas que celui de la femelle. Il existe une multitude d'autres cris et un claquement de bec dont les fonctions ne sont pas encore élucidées.

Habitat

Les toucans du Choco fréquentent les forêts humides des plaines et des versants les moins élevés des Andes. La plupart du temps, ils s'installent dans les régions basses pas très éloignées de la côte, mais il leur arrive d'occuper des parcelles de forêt situées sur la pente des collines à des altitudes qui peuvent atteindre 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer. La destruction et la fragmentation de son habitat modifie profondément son mode de reproduction et entraîne des problèmes croissants dans sa recherche de nourriture pour les jeunes. Comme son nom l'indique, ce toucan est originaire du Choco qui est une large bande littorale recouvrant l'ouest de la Colombie et de l'Equateur. Son aire débute à la frontière du Panama et se poursuit en direction du sud jusqu'à Bacay, sur le Rio Canar et le golfe de Guayaquil.

Comportement traits de caractère

Les toucans du Choco se déplacent en couples ou en petits groupes pouvant compter jusqu'à 14 individus à travers les contrées ouvertes qu'ils survolent pour rejoindre les parcelles de forêts où ils se nourrissent. Il leur arrive également de voyager en solitaire. Bien que les aires sont souvent largement communes, ils s'associent rarement aux toucans de Swainson. Néanmoins, il n'est pas rare d'entendre simultanément les deux cris dans les mêmes régions. Les toucans du Choco se restaurent généralement dans les mêmes arbres fruitiers que les araçaris à collier (en particulier les sous-espèces erythropygius et sanguineus), ce qui n'est pas sans poser des problèmes de cohabitation. Les araçaris à collier poursuivent souvent en vol ces concurrents et tentent de les chasser des zones où ils se nourrissent. Cependant, de manière générale, les toucans du Choco recherchent principalement leur nourriture dans la canopée des forêts et au sommet des grands arbres isolés à l'intérieur des terres agricoles. Ainsi, ils descendent rarement dans les arbres à des niveaux fréquentés par les autres espèces d'araçaris. Lorsqu'ils ont fini de manger, les toucans du Choco nettoient leur bec en baissant très bas la tête et en essuyant leur long appendice contre une branche située au niveau de leurs pieds. Lorsqu'ils recherchent leur nourriture, ces oiseaux peuvent parcourir de vastes territoires le long des pentes afin de trouver les arbres qui leur conviennent. Leur vol, assez mou et indolent, ponctué parfois de brusques battements d'ailes, est différent de celui des araçaris qui se caractérise par un bourdonnement et des battements d'ailes plus fréquents.

Alimentation mode et régime

Les toucans du Choco se nourrissent principalement de fruits mais ils attrapent également des insectes, des petits lézards, des oisillons et oeufs d'autres espèces. Occasionnellement, ils suivent les essaims de fourmis. Ils trouvent l'eau dont ils ont besoin et ils se désaltèrent dans les broméliacées après les averses, avalant d'un trait l'eau contenu dans leur bec.

Reproduction nidification

Le comportement nuptial, les oeufs et le nid sont quasiment inconnus. On sait néanmoins grâce à l'observation d'oiseaux captifs que les deux partenaires creusent ensemble la chambre dans laquelle seront déposées les oeufs, ce qui renforce le lien conjugal. La saison de reproduction se déroule de janvier à février et de juin à août dans l'ouest de la Colombie. Elle est réduite de juin à août en Equateur. On trouve de jeunes sub-adultes en août-septembre et en décembre en Colombie. La mue post-nuptiale a lieu de février à août en Colombie et de juin à octobre en Equateur. Comme la plupart des toucans, on suppose que les toucans du Choco déposent 3 ou 4 oeufs blancs de forme elliptique. L'incubation dure probablement 16 jours et les jeunes ne prennent leur envol qu'au bout de 45-50 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/01/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net