Toucanet de Whitely

Aulacorhynchus whitelianus - Tepui Toucanet

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Ramphastidés

  • Genre
    :

    Aulacorhynchus

  • Espèce
    :

    whitelianus

Descripteur

Salvin Godman, 1882

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 117 à 160 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le Toucanet de Whitelly possède une taille bien plus petite que le Toucanet de Derby (141-263 mm). La plus grande partie du maxillaire supérieure inclut une nette extrémité rouge terne et ne possède qu'une seule rayure. Les 2 mandibules ont une largeur égale. L'étroite ligne blanche qui clôture obliquement les mandibules est étroite mais très nettement visible. La tache blanche de la gorge est bien développée, il y a moins de rouge à la terminaison des rectrices, moins de bleu sur le pourtour des iris.
Les femelles ont un format plus réduit et un bec plus court. Les immatures ont des couleurs moins éclatantes, moins de bleu sur la face. Le sourcil blanc est souvent absent. Les pontes des rectrices sont souvent plus affinées.
La race duidae est plus grande que la nominale et l'extrémité carmin des rectrices plus large.
La race osgoodi est le plus petit des Toucanets de Whitely. Le bout rouge de la queue est absent, le bleu de l'anneau orbital est souvent très discret sur le champ.
Le Toucanet de Whitely, comme bien des toucanets verts du genre Aulacorynchus, propose un parcours taxonomique assez tourmenté. Il a d'abord été classé comme une sous-espèce du Toucanet de Derby mais, depuis de très récentes années, il est considéré comme une espèce à part entière possédant elle même plusieurs races.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Aulacorhynchus whitelianus whitelianus (Roraima and nearby tepuis. s Venezuela and nw Guyana.)
  • Aulacorhynchus whitelianus duidae (Mt Duida. s Venezuela.)
  • Aulacorhynchus whitelianus osgoodi (s Guyana)

Noms étrangers

  • Tepui Toucanet,
  • Tucanete de tepuy,
  • Tucaninho-do-tepui,
  • Tepuilarassari,
  • Whitely's Arassari,
  • Tucanetto di Whitely,
  • Tepuitukanett,
  • Tepuitukan,
  • tukaník guyanský,
  • tucanet dels tepuis,
  • pieprzojad wyżynny,
  • 怀氏巨嘴鸟,
  • 懷德雷氏小鵎鵼,

Voix chant et cris

Le chant est une série de grognements faibles "grank, graank, graank..." qui sont débités à un rythme équivalant environ à une note par seconde. Parfois, ils débitent des chants ressemblant à d'autres espèces mais ayant un rythme plus lent.

Habitat

Les Toucanets de Whitely fréquentent les forêts subtropicales humides et les forêts de nuages dans la région des tepuys au Venezuela. Un tepuy est un haut plateau à contours particulièrement abrupts, fréquent dans la Grande sabana vénézuelienne et dans les régions voisines au Guyana et en Guyane française. Ces zones montagneuses sont également qualifiées de reliefs tabulaires résiduels et leurs altitudes varient de 1 200 à 3 800 m. En espagnol, ces montagnes portent le nom de "mesa".
Les Toucanets de Whitely résident plus particulièrement de 800 à 2 300 m dans le cerro Roraima au Venezuela. Au Guyana et au Suriname, on peut les apercevoir à des altitudes plus modestes (respectivement 300 et 640 mètres), dans des paysages de collines boisées.

Comportement traits de caractère

Les Toucanets de Whitely ne sont pas aussi vocaux ni grégaires que leurs autres congénères qui vivent dans les Andes. Ils vivent habituellement en solitaire et ce sont des oiseaux plutôt calmes et discrets. On peut les observer à l'intérieur des forêts, de l'étage moyen de la végétation jusqu'à la cime des arbres.
Ils passent souvent inaperçus à cause de l'habitude qu'ils ont de rester perchés calmement sur les branches pendant de longs moments. Parfois, ils forment des bandes lâches en association avec d'autres espèces d'oiseaux frugivores. Ils apprécient particulièrement les mélastomes qui sont des plantes herbacées, des arbustes, des arbres ou des lianes, parfois grimpantes ou épihytes ayant colonisé une grande variété de milieux.
Dans la Sierra de Lema, quelques mouvements altitudinaux sont suspectés de façon incertaine.

Alimentation mode et régime

Le menu de cet oiseau est fort peu connu, bien qu'il soit probablement proche de celui du Toucanet de Derby. (Aulocorhynchus derbianus). Les figuiers semblent les arbres les plus répandus et les plus usités.

Reproduction nidification

Les Toucanets de Whitelly se reproduisent vraisemblablement de mars à juillet. La construction du nid et la ponte des œufs ne sont pas véritablement connus. Selon Del Hoyo, l'établissement d'un territoire n'est pas établi avec certitude.
Comme la plupart des autres activités, celles concernant la nidification se déroulent pendant la nuit. De 2 à 4 œufs blancs non brillant sont déposés dans une cavité non garnie. Les parents se partagent équitablement toutes les tâches. Au bout de 16 jours, les oisillons qui étaient nés aveugles commencent à ouvrir les yeux et à porter un regard sur le monde. Le plumage est complet au bout de 4 mois et l'envol peut alors commencer. Pendant la période que dure le séjour avec la famille, les petits portent des coussinets qui leur fournissent un plus grand confort.
Le taux de réussite de l'incubation peut être assez réduit et ne pas dépasser les 30%, ce qui induit un développement lent.

Distribution

Les Toucanets de Whitely sont originaires du nord-ouest du continent sud-américain. Cette espèce est subdivisée officiellement en trois races :
A. w. duidae - montagnes du Sud-Venezuela (Amazonas et Ouest-Bolívar), nord du Brésil voisin.
A. w. whitelianus - montagnes du Sud-Venezuela (Sud-Est-Bolívar) et nord-ouest du Guyana.
A. w. osgoodi - Sud-Guyana (monts Acary) et Suriname (monts Wilhelmina et Tafelberg).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Toucanets de Whitely ont des effectifs qui déclinent. Une partie de la réponse à ce déclin est fournie par la fin de la rubrique précédente et s'explique par une croissance très modérée. Dans le secteur de l'Amérique du Sud où ils résident (Bolivie, Brésil, Colombie, Venezuela et Suriname, les effectifs sont assez réduits. En dépit de l'absence de dangers vraiment significatifs, le rattrapage ne s'effectue pas du fait de la faible production de poussins.
Des renseignements supplémentaires mériteraient d'être collectés.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Toucanet de WhitelyFiche créée le 12/01/2017 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net