Tragopan satyre

Tragopan satyra - Satyr Tragopan

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Tragopan

  • Espèce
    :

    satyra

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 72 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1000 à 2200 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les mâles, le dos et les ailes sont bruns, tapissées de petites taches blanches cerclées de noir. La tête est bleu-noir et rouge, le cou rouge. Le bec est court, une petite corne bleue pointe de chaque côté de la tête. Le dessous du corps est rouge avec de larges taches blanches rondes. Dans la continuité du dos, la queue est brune avec une extrémité noire. Les pattes, robustes et rosées, sont dotées d'un éperon.

Les femelles présentent un ensemble marron avec des rayures ocres et des marbrures noirâtres. Leur queue est brun-roux avec des barres noires et chamois. Le dessous est assez semblable à celui des mâles, mais d'une coloration plus pâle. Les pattes affichent une teinte chair lavée de brun-gris, le bec est brun. Au bout de quatre mois, les jeunes mâles possèdent une barre noire sur les plumes de la queue et une teinte sporadique orange au niveau de la gorge. Les mâles immatures ne développent pas la totalité de leur plumage adulte avant l'âge de deux ans. Jusqu'à cet âge, ils sont incapables de procréer.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Satyr Tragopan,
  • Tragopán Sátiro,
  • Tragopã-sátiro,
  • Satyrtragopan,
  • szatírtragopán,
  • Rood Saterhoen,
  • Tragopan satiro,
  • Satyrtragopan,
  • Satyrfasan,
  • tragopan rožkatý,
  • satyr himálajský,
  • Satyrtragopan,
  • satyyritragopaani,
  • tragopan sàtir,
  • tragopan czerwony,
  • satīra tragopāns,
  • Трагопан-сатир,
  • ヒオドシジュケイ,
  • 红胸角雉,
  • 紅胸角雉,

Voix chant et cris

Le mâle pousse une plainte "wah waah oo-ah oo-aaaaa" qui devient de plus en plus puissant au fur et à mesure qu'il se développe. Ce cri est répété à 12 ou 14 reprises, généralement à l'aube et peut durer jusqu'à 30 minutes.

Habitat

Le tragopan satyre est un oiseau de haute montagne qui vit à une altitude que l'on peut estimer entre 3000 et 4500 mètres. Pendant l'hivernage, il redescend vers les 2000 mètres. On trouve généralement ces gallinacés dans des zones fraîches et humides ou des forêts tempérées de conifères mais ils fréquentent aussi régulièrement les forêts de chênes avec un sous-étage dense de bambous et de rhododendrons ou les forêts mixtes de conifères et de feuillus. On peut également les observer dans les zones rocheuses et les gorges baignées par des petits cours d'eau à débit rapide. Dans ces endroits les sous-bois sont composés de lilas et peuvent être tapissés de primevères, de violettes, de fraisiers ainsi que de myosotis.

Comportement traits de caractère

Il vit en couple isolé. Dans le milieu sauvage, il affiche un comportement timide et très circonspect. Pendant la période nuptiale, le tragopan satyre développe deux types de parades et de rituels. Dans la parade latérale, le mâle présente son côté à la femelle, l'aile qui en est la plus proche étant abaissée, l'aile qui est du côté opposé étant relevée. Dans la parade frontale, le mâle fait face à sa partenaire à environ un mètre d'elle, s'accroupit légèrement, ébouriffe ses plumes, étale ses ailes et les agite délibérément vers le sol. Il hoche la tête, répétant ce mouvement de plus en plus vite. Ses cornes se dilatent, les caroncules se mettent en évidence, les plumes tremblent et frémissent. Il émet également un son claquant. Lorsque les caroncules sont en pleine extension, le mâle stoppe sa parade et s'approche de la femelle tout en continuant à s'exhiber. Il se détend alors et les attributs, cornes et caroncules, se rétractent. La parade se termine véritablement lorsque le mâle entreprend une course en avant en déployant sa poitrine et les plumes de ses flancs.

Alimentation mode et régime

Les tragopans satyres ingurgitent des insectes, beaucoup de végétation verte, des baies et d'autres fruits. Ils sont particulièrement friants des pétales, des bourgeons et des feuilles de plantes telles que les lauriers, les rhododendrons, les fougères, les daphnés et les arbres à cannelle. Ils mangent aussi des pousses de bambous, des graines de rhododendrons et toutes sortes de bulbes de la famille des oignons. Parmi les insectes, les tragopans apprécient particulièrement les perce-oreilles, les fourmis et les cafards. Ils consomment également toutes sortes d'invertébrés comme les araignées ou les scolopendres. En captivité les tragopans satyres ne mangent pratiquement que des fruits et des baies. Dans leur aire de nourrissage, les tragopans satyres ne recherchent leur nourriture que tôt le matin ou tard dans l'après-midi mais lorsque le temps est nuageux, ils se nourrissent plus souvent. Ils fréquentent aussi bien la lisière des forêts que l'intérieur des sous-bois. Ils grattent dans une zone limitée plutôt que sur des larges superficies.

Reproduction nidification

La saison de reproduction a lieu généralement de mai à juin, bien que certains reproducteurs ne nichent pas avant juillet à des altitudes plus élevées. Le nid, constitué de morceaux de bois et de brindilles, est installé loin du sol, dans un arbre ou un arbuste, à une hauteur qui peut atteindre 6 mètres. Il est bien dissimulé à la vue. Dans la nature, une ponte typique est constituée de deux ou trois œufs alors qu'en captivité elle peut en atteindre six, voire huit. Ces œufs, d'une teinte chamois avec des taches et des marbrures brun rougeâtre, sont couvés pendant une période d'environ 28 jours. Les jeunes tragopans satyres sont précoces et peuvent survivre sans nourriture pendant deux jours après l'éclosion. Après deux ou trois jours, les poussins peuvent voleter et se percher mais ils passent aussi de longs moments blottis sous l'aile de leur mère. Les jeunes fréquentent la cellule familiale et demeurent avec leur mère jusqu'à l'âge d'un an.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net