Troglodyte à ventre blanc

Uropsila leucogastra - White-bellied Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Uropsila

  • Espèce
    :

    leucogastra

Descripteur

Gould, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 10 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Ce très petit troglodyte manque réellement de caractères d'identification remarquables, il possède un dessous entièrement clair et des parties supérieures sans véritables marques significatives. Son sourcil et ses lores pâles constituent en fait les seuls traits qui sortent de l'ordinaire. Par sa silhouette, il rappelle le Troglodyte austral mais il se distingue de toutes ces espèces par ses parties inférieures claires et son sourcil évident. Il est également différent des autres troglodytes qui partagent son aire de distribution (Troglodyte de Bewick, Troglodyte modeste et troglodyte à sourcil blanc) respectivement par la longueur de la queue, par la taille inférieure et par les marques faciales moins évidentes.
Chez le troglodyte à ventre blanc, l'adulte possède un capuchon, une nuque et un dos moyen brun, avec une nuance légèrement plus roussâtre sur le croupion. Les rectrices sont également brunes, avec 12 ou 13 fines barres sombres qui s'étendent sur l'ensemble de la queue. Le sourcil en arrière de l'oeil est blanc grisâtre, les lores et la zone située en avant du globe oculaire sont brun moyen. Les couvertures auriculaires portent des mouchetures brunes sur un fond grisâtre. La gorge, la poitrine et la partie supérieure du ventre sont gris clair, le flanc, les cuisses et la zone anale chamois. Le dessous des ailes affiche une teinte grisâtre. L'iris est brun, le bec gris noirâtre avec une base plus pâle. Les pattes sont brun terne.
Les immatures sont très semblables aux adultes, toutefois leur sourcil est moins marqué et les mouchetures sur les couvertures auriculaires sont moins bien définies.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Uropsila leucogastra pacifica (sw Mexico)
  • Uropsila leucogastra leucogastra (e Mexico. se Veracruz to Tabasco and n Chiapas.)
  • Uropsila leucogastra centralis (ec Mexico. n Puebla to c Veracruz.)
  • Uropsila leucogastra restricta (se Mexico. n Yucatán.)
  • Uropsila leucogastra brachyura (se Mexico. e, c Yucatán. to n Guatemala, Belize and n Honduras)

Noms étrangers

  • White-bellied Wren,
  • Cucarachero Ventriblanco,
  • Weißbauch-Zaunkönig,
  • Witbuikwinterkoning,
  • Scricciolo panciabianca,
  • Vitbukad gärdsmyg,
  • Hvitbuksmett,
  • oriešok bielobruchý,
  • střízlík bělobřichý,
  • Hvidbuget Gærdesmutte,
  • valkovatsapeukaloinen,
  • cargolet pàl·lid,
  • strzyżyczek,
  • Белобрюхий крапивник,
  • コビトミソサザイ,
  • 白腹鹪鹩,
  • 白腹鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant du troglodyte à ventre blanc est une courte série de six notes montantes et descendantes qui ressemblent à un gargouillement liquide. La dernière note est plus longue et descendante. Le chant de la race pacificus, qui vit à l'ouest du pays, ne possède apparemment pas cette qualité pétillante et liquide que possèdent toutes les autres races. Les deux sexes chantent de façon identique parfois en duo mais jamais en se répondant. Ses cris variés sont soit un crépitement sec, soit un jacassement bourru sur le ton de la réprimande, soit un 'chek' ou un 'whek' velouté et relativement bas.

Habitat

Le troglodyte à ventre blanc fréquente habituellement les zones boisées denses, ce qui peut signifier des paysages très différents : dans le nord de son aire de distribution, ce sont des forêts semi xérophiles avec des cactus épars, alors que dans le sud de la péninsule du Yucatan et le nord du Honduras, ce sont bien souvent des forêts pluviales humides. Dans le nord-est du Mexique, cet oiseau s'installe dans les fourrés épineux de broméliacées.
Il est originaire de l'Amérique Centrale où il est plutôt commun sur le versant orienté vers la mer des Caraïbes. Son aire de distribution commence dans le nord de Tamaulipas, se poursuit à travers l'état de Vera Cruz, la péninsule du Yucatan jusqu'au nord du Guatemala et du Belize. Il existe une population isolée dans le centre du Honduras. Une autre importante population occupe les plaines littorales en bordure du Pacifique, de Jalisco jusqu'à Guerreo.

Comportement traits de caractère

Les troglodytes à ventre blanc ne sont pas particulièrement cachottiers. On peut les observer, cherchant leur nourriture à des étages qui varient du niveau du sol jusqu'à des hauteurs considérables. Dans les broméliacées, il trouve son alimentation à la base des feuilles. Dans la partie sud de son aire, il est très mobile et se déplace en suivent les colonnes de fourmis. Dans ses attitudes et dans ses postures, il n'a pas tellement l'allure d'un troglodyte dans la mesure où il ne dresse que très rarement sa queue au-dessus de son dos, contrairement à ce que font habituellement les autres espèces du genre.

Alimentation mode et régime

Le troglodyte à ventre blanc se nourrit d'insectes et d'araignées. Parfois il recherche sa nourriture dans les toiles d'araignées. Lorsque son aire de répartition coïncide avec celle des armées de fourmis, il suit les nuées pour s'alimenter.

Reproduction nidification

Le nid est une drôle de structure qui ressemble à une réplique de vieille usine chimique. Les nids utilisés pour la reproduction sont magnifiquement tissés avec des herbes fines, l'extérieur est décoré de lichens, de tiges de graminées, d'alvéoles servant à la ponte des araignées et de mousses. Ils sont de forme ovale et mesurent environ 20 cm de long et 12,5 cm de large. L'entrée, qui est située dans la partie basse du nid, s'effectue par un petit tunnel de 5 cm de long et 2,5 cm de diamètre. L'intérieur est apparemment garni de fourrure et de plumes. Comme chez d'autres espèces de troglodytes, on trouve également des nids de plus petite taille, avec des murs moins épais, qui servent de dortoirs nocturnes ou de reposoir pour la journée. On ignore le nombre de nids qui sont bâtis. Ils sont généralement situés bien à l'abri dans un bouquet de broméliacées, juste au-dessus de la pointe des feuilles étalées en rosettes, à une hauteur qui varie habituellement de 1,5 mètre à 3 ou 4 mètres.
La ponte est constituée de 4 oeufs bleu pâle et brillants, sans aucune marque que ce soit. L'incubation est assurée par les deux parents pendant une période indéterminée. Les premiers signes avant-coureurs de la reproduction sont visibles dès le mois de mars, cependant la construction des nids ne commence pas avant le mois d'avril ou le mois de mai. Les nichées les plus abondantes interviennent au mois de juin. On ignore si les troglodytes à ventre blanc mènent à terme plusieurs couvées pendant la saison.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/10/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net