Troglodyte du Yucatan

Campylorhynchus yucatanicus - Yucatan Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Campylorhynchus

  • Espèce
    :

    yucatanicus

Descripteur

Hellmayr, 1934

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 25 à 40 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

A l'intérieur de son aire de distribution, il n'a pas d'équivalent. Son appartenance au genre campylorhynchus est absolument indiscutable et il n'existe pas d'oiseau de ce genre dans un rayon de 600 kilomètres. La population la plus proche de Troglodyte des cactus est distante de près de 1000 kilomètres.
Chez l'adulte du Yucatan, le capuchon affiche une teinte brun noirâtre, devenant plus rousse sur la nuque. Les épaules et le dos sont brun sombre avec de nombreuses et évidentes stries longitudinales blanches qui s'étalent sur toute la région des épaules. Ces stries sont moins visibles sur la partie inférieure du dos. Le croupion et les couvertures sus-caudales sont indistinctement barrés de brun noirâtre terne. Les grandes et les petites couvertures sont recouvertes de bandes noir terne et blanchâtres qui alternent, formant des barres claires et foncées qui sont bien visibles lorsque l'aile est fermée. Les primaires et les secondaires affichent sept ou huit petites barres bien visibles sur les filets extérieurs. La surface supérieure des rectrices est marquée d'une alternance de zones brun noirâtre et gris-blanc terne qui forment 12 ou 14 barres transversales sur l'ensemble de la queue. Le dessous de la queue est barré de blanc aux extrémités. Le menton, la gorge et la poitrine blanchâtres portent des stries longitudinales, plus petites sur le menton et sur la gorge, plus larges et plus évidentes sur la poitrine. Ces stries se transforment en barres latérales sur la partie basse des flancs. Le dessous de la queue est fortement rayé de noir. Le dessous de l'aile est blanc grisâtre avec quelques stries plus sombres sur le contour. L'iris est brun rougeâtre. Le bec est gris ou gris-noir dessus, corne-gris clair à la base. Les pattes sont gris foncé.
Chez les juvéniles, les marques sur le dos et sur les épaules sont bien moins évidentes. Les barres sur les couvertures alaires sont chamois-brun et non pas blanches. Les marques des parties inférieures sont diffuses et à peine discernables.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Yucatan Wren,
  • Cucarachero Yucateco,
  • Yucatanzaunkönig,
  • yucatani ökörszem,
  • Yucatanwinterkoning,
  • Scricciolo dello Yucatan,
  • Yucatangärdsmyg,
  • Yucatánsmett,
  • oriešok opunciový,
  • střízlík yukatanský,
  • Yucatánkaktussmutte,
  • jukataninpeukaloinen,
  • cargolet del Yucatan,
  • strzyż jukatański,
  • Юкатанский кактусовый крапивник,
  • ユカタンサボテンミソサザイ,
  • 尤卡曲嘴鹪鹩,
  • 大曲嘴鷦鷯,

Voix chant et cris

Le chant est une série répétée de 4 ou 5 notes : 'chick che-wa chouou, kiii kaa chewick'. Contrairement à toutes les races de Troglodyte des cactus dont le chant est la simple répétition d'un note rauque, celui du troglodyte du Yucatan est une suite variée de notes. Pour se différencier encore plus du Troglodyte des cactus, les chants en duo sont vraiment très courants. Tous les autres cris sont des grognements bourrus et stridents.

Habitat

Les troglodytes du Yucatan fréquentent uniquement le littoral bas avec des broussailles. Leur habitat est typiquement constitué de quelques buissons épars mesurant entre 3 et 6 mètres qui se mèlent occasionellement à des cactus opuntia. On les trouve également dans des sites quelque peu modifiés comme les lisières buissonneuses des pâturages. Ce troglodyte est endémique du Mexique où il est confiné sur la côte nord de la presqu'île du Yucatan. Les limites de son aire restreinte sont constituées approximativement par la ville de Celestùn à l'ouest, et par celle d'El Cuyo à l'est. Il ne pénètre que de quelques kilomètres à l'intérieur des terres.

Comportement traits de caractère

Evident, bruyant et démonstratif, il vit habituellement en couple ou en petit groupe familial. Les couples apariés chantent ensemble, se perchant souvent côte à côte. Les rituels les plus courants consistent à étirer le cou, déployer la queue en évantail, faire vibrer les ailes, effectuer des révérences et incliner la tête. Parfois, l'un des deux éléments du couple de chanteurs laisse pendre sa tête à l'envers et fait vibrer ses ailes sans interrompre le chant. Le troglodyte cherche sa nourriture aussi bien à terre que dans l'étage bas de la végétation. Sa queue est souvent déployée et pend ostensiblement sur le côté quand il sautille sur le sol. Il est friant de bains de poussière.

Alimentation mode et régime

On n'a absolument aucun renseignement. On suppose que son régime n'est guère éloigné de celui des autres membres du genre campylorhynchus (voir Troglodyte des cactus, Troglodyte tacheté).

Reproduction nidification

Le nid d'herbes est une balle ovoïde garnie de fines fibres végétales. Il mesure environ 25 cm de longueur sur 15 cm de large. Le trou d'entrée a 5 cm de largeur et 4,5 cm de haut. Les nids sont généralement situés à 2 ou 3 mètres au-dessus du sol et les oiseaux ne font aucun effort pour les dissimuler. Bien que de nombreux cactus soient présents, ils ne constituent pas un choix privilégié pour abriter le nid. La forme du nid est également très différente de celle du nid du Troglodyte des cactus. Elle est plus ovale. De plus, le nid du troglodyte du Yucatan a tendance à être précédé par un portail d'entrée. Le nid est construit par les deux partenaires.
Dans les habitats qui lui sont favorables, les nids sont nombreux, ce qui suppose l'existence de multiples nids de repos. La construction des nids s'échelonne principalement de mars à mai, mais l'édification de nouveaux nids se poursuit encore tout au long du mois de mai. Les oeufs n'ont jamais été décrits, la durée d'incubation et de séjour au nid sont à ce jour inconnus.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Troglodyte du YucatanFiche créée le 27/12/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net