Troglodyte grivelé

Campylorhynchus turdinus - Thrush-like Wren

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Troglodytidés

  • Genre
    :

    Campylorhynchus

  • Espèce
    :

    turdinus

Descripteur

zu Wied-Neuwied, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 39 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

A une exception près, celle de notre Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, les Troglodytidés sont endémiques du continent américain. Ce sont des passereaux insectivores de petite taille. Leur plumage, dans des tons de gris et de brun, est discret. Ils possèdent un bec long et fin, et souve... lire la suite

Description identification

Il ne ressemble véritablement à aucun autre troglodyte vivant dans son aire de distribution. La combinaison de sa grande taille, de son dos sans marque et de ses parties inférieures fortement tachées le différencie assez nettement des autres membres du genre campylorhynchus, aucun d'entre eux ne vivant d'ailleurs dans la même zone. La race Unicolor, qui vit en Bolivie et au Mato Grosso dans le centre du Brésil, est très différente d'aspect avec son dessus grisâtre et son dessous immaculé. Cette apparence particulière fait qu'on peut la confondre avec certaines espèces de muscicapidés locaux comme le Merle leucomèle ou le merle à ventre clair. Toutefois, ces deux derniers ont une gorge striée.
Le capuchon affiche une teinte gris noirâtre terne, avec des écailles gris-brun clair. Les épaules et le dos ont une couleur similaire, mais les écailles sont plus larges et moins évidentes sur la partie inférieure. Le bas du dos et le croupion sont gris noirâtre, avec de vagues barres latérales chamois-gris. Les primaires et les secondaires noir terne présentent des taches brun rougeâtre sur les filets extérieurs provoquant l'apparition de 6 ou 7 barres à peine visibles lorsque l'aile est fermée. Les rectrices brun-noir sont relativement unies, hormis quelques légères barres sur la bordure des plumes extérieures. Les lores sont grisâtres, le sourcil étroit et gris, les couvertures auriculaires mouchetées de gris-brun. La gorge et le haut de la poitrine présentent une teinte blanc défraîchi, qui devient légèrement chamois sur le reste de la poitrine et sur le ventre. La gorge ne porte pas de marques, alors que la poitrine est recouverte d'évidentes taches circulaires noires qui s'atténuent et fusionnent pour former des barres sur la partie basse des flancs et la zone anale. Les cuisses sont barrées de brun-noir et de chamois-brun. L'iris est roux-orange clair, les pattes et les pieds, gris sombre. Le bec est noirâtre dessus, couleur ivoire dessous.
Les juvéniles se distinguent des adultes par leurs couleurs plus ternes. Les marques sur les parties inférieures sont plus réduites et moins proéminentes.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Campylorhynchus turdinus hypostictus (nw and w Amazonia)
  • Campylorhynchus turdinus turdinus (ec Brazil)
  • Campylorhynchus turdinus unicolor (n Bolivia, sw Brazil, Paraguay and extreme n Argentina)

Noms étrangers

  • Thrush-like Wren,
  • Cucarachero Turdino,
  • Catatau,
  • Drosselzaunkönig,
  • rigó ökörszem,
  • Lijsterwinterkoning,
  • Scricciolo turdino,
  • Trastgärdsmyg,
  • Trostesmett,
  • oriešok drozdí,
  • střízlík drozdí,
  • Drosselkaktussmutte,
  • rastaspeukaloinen,
  • cargolet griva,
  • strzyż drozdowaty,
  • Дроздовидный кактусовый крапивник,
  • シロサボテンミソサザイ,
  • 拟鸫曲嘴鹪鹩,
  • 鶇形曲嘴鷦鷯,

Voix chant et cris

Troglodyte grivelé
adulte

Cet oiseau a un chant remarquable et il est connu dans le dialecte local brésilien sous le nom de 'rouxinol' (rossignol). son chant est une suite puissante de notes gloussantes et joyeuses, répétées à de nombreuses reprises : 'chiou you choup, chiou yu yu yu cheup'. Il est bien souvent précédé de notes sridentes, rapeuses et bruyantes, d'une longueur variable. Le chant est délivré d'un perchoir élevé comme la cime d'un arbre ou un fil téléphonique . Apparemment, les deux partenaires chantent en duo, mais la partition de la femelle est légèrement différente de celle du mâle.

Habitat

C'est un oiseau des plaines, encore qu'on puisse le trouver jusqu'à 1300 m le long des contreforts qui bordent les Andes. Il fréquente généralement les forêts humides, y compris les zones saisonnièrement inondables, mais également les clairières et le bord des routes avec des boisements en cours de régénération. Dans le Mato Grosso, on le trouve dans les palmeraies. Le troglodyte grivelé est endémique d'Amérique du Sud où son aire occupe les basses terres forestières dans le sud-est de la Colombie, l'est de l'Equateur et du Pérou, le nord-est de la Bolivie, le nord du Paraguay et tout un vaste territoire à travers le Brésil, en direction de l'est jusqu'à la province du Maranhao. Au Brésil, il occupe également une aire disjointe le long du littoral de l'Atlantique, dans les province de Bahia, Espirito Santo, et peut-être Rio Grande do Sul. Son aire progresse vers le sud, les oiseaux commençant à coloniser progressivement le nord de l'Argentine.

Comportement traits de caractère

Le troglodyte grivelé se déplace en petites bandes qui sont sans doute des familles élargies. Il se nourrit dans la partie supérieure des arbres, juste en dessous de la canopée. Il n'est pas particulièrement réservé, bien qu'on l'entende plus qu'on le voit. Il s'installe sur un perchoir bien exposé pour délivrer son chant.

Alimentation mode et régime

On ne possède aucune information sur son régime.

Reproduction nidification

On connaît peu de choses sur la reproduction. Dans l'est du Brésil, les nids possèdent un dôme et sont de forme arrondie ou ovale. Ils sont construits avec des herbes et ont une chambre intérieure de ponte précédée par un vestibule d'entrée donnant sur l'extérieur. Ils sont placés dans des arbres et bien souvent à proximité des habitations. Ils sont également décrits par certains observateurs comme des boules volumineuses situées à une grande hauteur dans les arbres. Dans le Mato Grosso, la race Unicolor peut se servir d'un nid de synallaxe comme une base sur laquelle elle empile une grande quantité de plumes et de matières végétales flexibles. Au Pérou, la race hyposticitus utilise des cavités naturelles d'arbres, situées à de grandes hauteurs, pour nicher. La couleur des oeufs, la taille de la ponte, la durée d'incubation et de séjour au nid ne sont pas connus. On ignore également si ce troglodyte reçoit l'assistance d'autres oiseaux non-nicheurs pour l'exécution de certaines tâches, pendant la période d'éducation des jeunes.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/01/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net