Trogon à tête noire

Trogon melanocephalus - Black-headed Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Trogon

  • Espèce
    :

    melanocephalus

Descripteur

Gould, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 27 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 69 à 91 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le trogon à tête noire forme probablement une super-espèce avec le Trogon à queue blanche, le Trogon citrin avec qui il peut être confondu et le Trogon de Baird. Le mâle présente une tête noire, calotte, nuque, front et gorge sont d'un magnifique noir et la frontière avec la poitrine qui est anthracite est peu distincte. Un fort bec bleu pâle de la même couleur que le cercle orbital, sont des signes distinctifs du trogon à tête noire, l'iris est marron foncé ; le Trogon citrin avec qui il est voisin ne présente pas de cercle orbital et a un iris jaune. La poitrine est séparée du ventre jaune par une ligne blanche, des marques grises sont parfois visibles de part et d'autre du ventre le long des couvertures. Le manteau est vert métallique avec des traces grisâtres en son centre, petit à petit le vert va passer à un bleu-turquoise très soutenu sur le dos, le croupion et les sus-caudales. Les scapulaires sont bleu-vert, les couvertures sont noires et détail remarquable, ne présentent aucune vermiculure. Les rémiges noires montrent des émarginations blanches sur les rémiges primaires. Les trois paires de rectrices inférieures sont blanches avec une large base noire sur la première paire en-dessous du ventre. L'oiseau peut montrer de petits losanges noirs entre chaque paire de rectrices, l'extrémité de la queue est soulignée d'un trait horizontal noir. Les rectrices supérieures sont bleu-vert et se terminent également d'un trait horizontal noir. Les tarses sont bleu-gris et le plus souvent masqués sous le ventre. La femelle a la marque distinctive de pratiquement toutes les femelles trogon, un culmen noir, le bec étant bleu pâle, même iris marron entouré d'un cercle orbital bleu. La calotte et la nuque sont grises comme la poitrine, les parotiques sont anthracite, en fait la lumière, l'âge et les conditions d'observation font que Madame trogon à tête noire apparaît plutôt à tête grise ! On retrouve la même marque blanche qui sépare la poitrine du ventre jaune. Le dos est gris, les couvertures sont également grises, les rémiges primaires présentant les mêmes émarginations blanches que l'on voit chez son compagnon. La première paire de rectrices inférieures, juste en-dessous du ventre est noire et se termine par une large marque blanche, les deux autres paires apparaissent plutôt blanches avec une base noire plus petite, l'extrémité de la queue est barrée d'un trait noir horizontal, les rectrices supérieures sont grises. Les juvéniles ressemblent à leur mère, le ventre et la poitrine sont plus "brouillon" mélange de gris, blanc et jaune, avec l'âge les jeunes mâles vont prendre petit à petit la livrée de leur père.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-headed Trogon,
  • Trogón Cabecinegro,
  • Schwarzkopftrogon,
  • kormosfejű aranytrogon,
  • Zwartkoptrogon,
  • Trogone testanera,
  • Svarthuvad trogon,
  • Svarthodetrogon,
  • trogón čiernohlavý,
  • trogon černohlavý,
  • Sorthovedet Trogon,
  • naurutrogoni,
  • trogon capnegre,
  • trogon czarnogłowy,
  • Черноголовый трогон,
  • ズグロハグロキヌバネドリ,
  • 黑头美洲咬鹃,
  • 黑頭美洲咬鵑,

Voix chant et cris

Trogon à tête noire
adulte

Le trogon à tête noire émet un son très nasal "kwoh-kwoh-kwoh", une dizaine de notes qui s'arrête net, l'oiseau reprend le même chant environ toutes les 15 secondes, lance également "nyah-nyah-nyah-nyaaaah" toujours avec une note très nasale.

Habitat

Le trogon à tête noire n'est pas un adepte de l'altitude, on ne le trouve pas, en général, à plus de 1 000 m. Il affectionne les zones semi-ouvertes, les forêts secondaires et les lisières des zones boisées, mais au Belize on l'observe aussi dans la forêt primaire. Tout-terrain, on peut le voir proche des mangroves aussi bien qu'à proximité de zones cultivées ou de pâturages.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, quelques individus errent parfois plus au sud du Costa Rica sans que l'on puisse noter une réelle migration.

Alimentation mode et régime

Comme tous les trogons, frugivore et insectivore. Il aime les graines des Meliacées (un des plus connus étant l'acajou), diverses baies, les fruits de différentes variétés de Cecropia, au Salvador il va profiter de ses voisins picidés qui ouvrent les oranges et manger les fruits restants ! Son régime deviendra insectivore en période de nourrissage des petits, orthoptères, chenilles, libellules et tous types d'insectes agrémenteront son menu.

Reproduction nidification

Mai à juin au Belize, mars à juillet au Costa Rica. Alexander Skutch, ornithologue américain (1904-2004) observa en 1948 au Guatemala, une dizaine de trogons à tête noire mâles, perchés à faible hauteur lancés leurs cris d'appel en basculant verticalement leurs queues. De semblables observations ont été faites sur le Trogon aux yeux blancs, le Trogon élégant ou le Trogon damoiseau, et se rapprochent d'observations faites en Afrique sur des trogons du genre Apaloderma, ces manifestations s'apparentant certainement à des parades nuptiales. Les nids sont souvent creusés dans des termitières arboricoles à faible hauteur, de 1,50 m à 8 m. Alexander Skutch observa la construction d'un nid, le 8 Avril 1948 au Guatemala, le couple choisit une termitière d'environ 60 cm de haut et 40 cm d'épaisseur. Il va creuser son nid pendant 6 jours, travaillant en alternance, détail intéressant, lorsqu'un des oiseaux s'absente, probablement pour se nourrir, l'autre reste à proximité sans travailler et attend le retour de sa compagne ou de son compagnon. Le tunnel fera 30 cm de long et le nid sera terminé le 14 avril. Le 21 avril le premier œuf sera pondu, le dernier œuf de la couvée de trois œufs arrivera le 23 avril. L'incubation durera 19 jours et le couple couve en alternance ; les oisillons, nourris par les deux parents, commencent à avoir leurs plumes à 11 jours et ressemblent à de vrais trogons à 15. Au bout de 19 jours, ils sont capables de voler sans trop s'éloigner du nid.

Distribution

Au Mexique, notamment au Yucatan où il est un des trogons les plus communs, présent au Belize, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua et au nord du Costa Rica.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC, le trogon à tête noire est visiblement bien adapté à son environnement actuel et à l'homme, comme pour tous les trogons la déforestation reste la première préoccupation de cette espèce.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/09/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2017 Oiseaux.net