Trogon à tête rouge

Harpactes erythrocephalus - Red-headed Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Harpactes

  • Espèce
    :

    erythrocephalus

Descripteur

Gould, 1834

Biométrie
  • Taille
    : 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 75 à 110 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le trogon à tête rouge, Harpactes erythrocephalus du grec harpax, ravisseur ou voleur et eruthros qui désigne la couleur rouge. John Gould, ornithologue anglais (1804-1881) travaillait à la Zoological society of London et recevait des collections d'oiseaux du monde entier, c'est probablement ainsi qu'il découvrit, illustra et baptisa notre trogon en 1834. Les scientifiques pensent qu'il est une espèce sœur d'Harpactes ardens, le Trogon des Philippines et d'Harpactes diardii, le Trogon de Diard. Un grand trogon (31 à 35 cm) dont la marque distinctive est sa couleur rouge vif. Le mâle a la tête rouge-carmin mat, le bec est bleu-cobalt pointé de noir à son extrémité, le large cercle orbital bleu violacé entoure l'iris marron-rouge, la poitrine et la nuque gardent le rouge-carmin de la tête, une fine bande blanche sépare la poitrine du ventre vermillon. Le manteau, le dos et les scapulaires sont brun-roux, les couvertures noires sont vermiculées de blanc et les rémiges noires arborent des émarginations blanches, une des marques distinctives de nombreux trogons. Les rectrices centrales sont brun foncé cannelle barrées de noir et les rectrices externes sont blanches avec une base noire très visible. Les tarses sont bleu pâle, l'extrémité des pattes étant mauve. Madame a la tête brun-olive, le bec reste bleu mais est plus pâle que celui de son compagnon, le cercle orbital est bleu pâle. La poitrine du même brun-olive que la tête est séparée du ventre rouge vif par une bande blanche, le bas-ventre tire légèrement sur le rose. Le manteau, les scapulaires et le dos sont brun orangé. La femelle possède des couvertures brun très foncé vermiculées de larges vagues horizontales chamois clair, les rémiges ont la même teinte brun foncé et montrent les mêmes émarginations blanches que le mâle. Les rectrices centrales sont brun-roux marquées de noir à leur extrémité, les rectrices externes sont semblables à celles de son compagnon. Les juvéniles ont la teinte générale de leur mère, brun-olive sur la tête et la partie supérieure du corps avec des taches de duvet blanc ou gris, les couvertures plutôt noires pour les jeunes mâles, (ce qui peut être un bon moyen d'identification), les jeunes femelles ayant les couvertures plus marron foncé.

Indications subspécifiques 9 Sous-espèces

  • Harpactes erythrocephalus erythrocephalus (c Himalayas and ne India to Myanmar and nw Thailand)
  • Harpactes erythrocephalus helenae (s China and n Myanmar)
  • Harpactes erythrocephalus yamakanensis (se China)
  • Harpactes erythrocephalus intermedius (Yunnan. s China. , n Laos and n Vietnam)
  • Harpactes erythrocephalus annamensis (ne, ecThailand, s Indochina)
  • Harpactes erythrocephalus klossi (Krâvanh Mts.. w Cambodia and se Thailand.)
  • Harpactes erythrocephalus chaseni (c and s Malay Pen.)
  • Harpactes erythrocephalus hainanus (Hainan I.. off se China.)
  • Harpactes erythrocephalus flagrans (Sumatra)

Noms étrangers

  • Red-headed Trogon,
  • Trogón Cabecirrojo,
  • Rotkopftrogon,
  • pirosfejű malájtrogon,
  • Roodkoptrogon,
  • Trogone testarossa,
  • Rödhuvad trogon,
  • Rødhodetrogon,
  • dravčík červenohlavý,
  • trogon rudohlavý,
  • Rødhovedet Trogon,
  • ruusutrogoni,
  • trogon capvermell,
  • sędzioł czerwonogłowy,
  • Красноголовый азиатский трогон,
  • Luntur kepala-merah,
  • ズアカキヌバネドリ,
  • 红头咬鹃,
  • นกขุนแผนหัวแดง,
  • 紅頭咬鵑,

Voix chant et cris

Trogon à tête rouge

Le trogon à tête rouge lance une série de 5 à 10 "tyaup-tyaup-tyaup" bien espacés, nombre d'observateurs ont noté que son chant pouvait être confondu avec celui du Loriot de Chine, Oriolus chinensis. Le mâle émet également un "pluu-du" probablement en période nuptiale.

Habitat

Il ne vit qu'au milieu des forêts tropicales humides depuis le nord de l'Inde jusquà Sumatra. Sa préférence va aux bas-étages de la canopée des forêts d'arbres caduques ou à feuillage persistant, on le trouve également souvent au milieu des bambouseraies. Suivant la situation géographique et la sous-espèce, il navigue à différentes altitudes : entre 250 et 1 000 m au Népal, entre 1 800 et 2 400 m en Inde, on vient de la voir à plus de 2 500 m au Yunnan.

Comportement traits de caractère

Exclusivement sédentaire, des migrations partielles sont parfois observées au Laos en hiver de novembre à mars, où le Trogon à tête rouge est plus présent dans les forêts dégradées situées en basse altitude.

Alimentation mode et régime

Un régime majoritairement insectivore, orthoptères, lépidoptères, phasmes, diplopodes (mille-pattes), cigales, isopodes (cloportes), toutes les larves d'insectes. Il chasse depuis une branche, mais on le voit aussi au sol à la recherche de ses proies. Son menu se compose également de feuilles de bambou, de divers fruits et graines.

Reproduction nidification

Compte-tenu de son aire de distribution très étendue, les périodes de reproduction sont grandes : en avril en Chine, d'avril à août en Inde, de mars à mai au Myanmar. Au nord de l'Inde, des nids ont été observés dans des excavations de vieux troncs, à une hauteur variant de 1,5 m à 5 m, le trogon à tête rouge utilise à l'occasion des anciens nids de pics ou de barbets. La couvée est de 2 à 4 œufs, couvés en alternance, mais on observe parfois les deux parents ensemble dans le nid ! Les durées d'incubation et de nourrissage sont inconnues.

Distribution

Le trogon à tête rouge a l'aire de distribution la plus étendue du gène Harpactes et sa distribution est intimement liée aux 10 sous-espèces ! Harpactes erythrocephalus, qui donne son nom à l'espèce est présent le long de la chaîne himalayenne au nord de l'Inde, dans l'état d'Uttarakhand, au Népal, au Bhoutan, à l'est du Myanmar. Ssp helenae de taille légèrement plus grande, les couvertures sont plus courtes et les vermiculures très fines, le ventre est très rouge, confinée à l'extrême nord du Myanmar, en Chine à l'ouest du Yunnan, et au sud-est du Tibet. Ssp yamakanensis, plus grande, le mâle a la tête marron-carmin très foncé et présente sous la bande blanche de la poitrine une grande bande brun-cannelle au dessus du ventre plus rose que rouge, le manteau et le dos sont marron très foncé et les marques noires des rectrices externes sont plus importantes, la femelle est marron très foncé sur la tête et le haut de la poitrine, la partie basse est plus roux-cannelle et le ventre est rose, les rectrices externes blanches présentent des marques noires plus larges, présente au sud-est de la Chine, provinces de Fujian, nord-est de Guandong, sud du Sichuan et Guizhou. Ssp rosa plus petite, le mâle est semblable à la ssp yamakanensis, la femelle a la partie ventrale moins rose et a une teinte rouge orangé sur la poitrine, pas de bande blanche visible, le manteau et le dos sont brun-olive pâle, se trouve au nord de la république autonome de Guangxi au sud-est de la Chine. Ssp intermedius, le mâle a la tête et la nuque rouge pâle, la poitrine est rouge-vermillon, la partie ventrale est rouge "mat" sans nuance rose, le dos et le manteau sont marron très foncé, les vermiculures des couvertures sont très fines, la femelle a la tête, le dos et le manteau brun très foncé, la partie ventrale est rouge orangé presque jaune foncé, vermiculures jaune clair très fines sur des couvertures marron foncé, visible en Chine au sud de la province du Yunnan, nord du Vietnam et nord du Laos. Ssp hainanus, le mâle a la tête, la nuque et le haut de la poitrine rouge violacé, la partie basse de la poitrine est rouge plus pâle, le manteau est marron très foncé, le croupion et les sus-caudales sont à nuance noisette, les rectrices externes présentent des marques noires plus importantes, donnant l'apparence d'une queue noire aux bandes blanches moins larges, la taille est plus petite que la ssp erythrocephalus, la femelle ressemble à la femelle erythrocephalus, les parties marron sont très foncées sur la tête, la nuque et la poitrine, uniquement sur l'île d'Hainan à l'extrême sud de la Chine. Ssp annamensis, le mâle a une coloration qui tire beaucoup sur le jaune sur le manteau et le dos, les vermiculures des couvertures sont plus grossières, la femelle est également plus marron-jaune sur la tête et le manteau, même remarque sur les vermiculures beaucoup plus grossières que l'espèce nominale, au centre et sud du Vietnam, sud du Laos, extrême nord de la Thaïlande et au Cambodge (excepté à l'ouest où la ssp klossi le remplace). Ssp klossi, le mâle a une coloration rouge brillant sur la tête et la poitrine, le ventre est rouge vermillon et n'a pas de nuances roses, le manteau et le dos sont brun pâle de même que les rectrices centrales, la femelle est très rouge sur le ventre sans traces de rose, la tête est marron-jaune pâle, le manteau et le dos sont brun pâle,en Thaïlande sur l'île de Koh Chang dans le golfe de Thaïlande, et à l'extrême sud-est de la Thaïlande, province de Trat et extrême ouest du Cambodge. Ssp chaseni, le mâle est semblable à ssp klossi mais le dos et les rectrices centrales marron sont plus foncées, les couvertures noires sont très finement vermiculées, la femelle a la tête, le manteau et le dos marron très foncé, comme chez le mâle les vermiculures sont plus fines, uniquement en Malaisie. Ssp flagrans, le mâle est semblable à l'espèce nominale erythrocephalus mais est plus petit, pas d'observations détaillées de la femelle, présence uniquement à Sumatra en Indonésie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC, son immense aire de distribution (2 520 000 km2) très variée est certainement sa meilleure protection. Il est plutôt répertorié comme un trogon assez commun qui commence à souffir des maux de notre expansion démographique : pollution, déforestation, tourisme débridé.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon à tête rougeFiche créée le 25/12/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net