Trogon de Duvaucel

Harpactes duvaucelii - Scarlet-rumped Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Harpactes

  • Espèce
    :

    duvaucelii

Descripteur

Temminck, 1824

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 34 à 43 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le trogon de Duvaucel tient son nom d'Alfred Duvaucel, naturaliste français (1793-1824) qui voyagea en Inde de 1817 jusquà sa mort à Madras. Conrad Jacob Temminck, ornithologue néerlandais (1778-1858) répertoria Harpactes duvaucelii et lui donna ce nom en hommage au travail d'Alfred Duvaucel. Les anglo-saxons appellent ce trogon, Scarlet-rumped Trogon ou trogon au croupion rouge écarlate. Ce trogon ainsi que le Trogon cannelle, Harpactes orrhophaeus, a parfois été placé dans une même sous-famille appelée duvaucelius. Mesurant 23 à 24 cm, notre trogon de Duvaucel est plutôt à classer dans les petits trogonidés, il a la tête, calotte, nuque et gorge, noires, le bec bleu-cobalt a la pointe noire et se prolonge d'une bande de peau bleue qui va jusqu'au dessous de l'œil. Marque distinctive, le sourcil du même bleu que le bec, qui est assez épais et plus large que chez le Trogon cannelle, la poitrine et le ventre sont rouge écarlate. Le manteau et la partie haute du dos sont brun-cannelle, et le croupion va reprendre la coloration écarlate du ventre. Les couvertures noires sont vermiculées de vagues blanches plus fines que chez son cousin Trogon cannelle, les rémiges noires montrent, comme chez beaucoup de trogons des émarginations blanches. Les rectrices centrales supérieures sont roux-cannelle, barrées de noir à leur extrémité, et les rectrices extérieures noires peu visibles. Les rectrices inférieures sont blanches légèrement rayées de noir horizontalement en leur centre, lorsque l'oiseau écarte ses rectrices inférieures il montrera ses rectrices supérieures externes noires, la queue devenant complètement noire en son milieu et blanche sur l'extérieur. Madame trogon de Duvaucel a la tête olive-brun et diffère de Madame Trogon cannelle qui a l'entourage de l'œil et les parotiques roux, la poitrine est chamois clair et devient rouge orangé sur le ventre, le manteau et le dos sont brun-roux très clair qui va se teinter de rose sur le croupion, les couvertures brun foncé ont de larges vermiculures horizontales chamois clair. Les rectrices centrales supérieures sont brun-cannelle et les rectrices inférieures blanches sont gris-noir à leur base. Les tarses ont une coloration bleu-gris. Les juvéniles ont une teinte générale brun clair, les couvertures ont des vermiculures "grossières", les jeunes mâles en particulier, n'ont pas encore la finesse des adultes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Scarlet-rumped Trogon,
  • Trogón Culirrojo,
  • Rotbürzeltrogon,
  • Roodrugtrogon,
  • Trogone groppascarlatta,
  • Rödgumpad trogon,
  • Rødgumptrogon,
  • dravčík malý,
  • trogon šarlatový,
  • Rødgumpet Trogon,
  • punaperätrogoni,
  • trogon de carpó escarlata,
  • sędzioł czerwonorzytny,
  • Красногузый азиатский трогон,
  • Luntur putri,
  • コシアカキヌバネドリ,
  • 红腰咬鹃,
  • นกขุนแผนตะโพกแดง,
  • 鮮紅腰咬鵑,

Voix chant et cris

Lance des phrases aiguës "yau-yau-yau-yau-yuyuyuyuyu" répétées, la fin du chant roule très haut et très rapidement. Lorsque l'oiseau chante de façon fréquente, on peut avoir le sentiment que la première phrase n'est pas encore finie alors que la seconde démarre ! Le chant du trogon de Duvaucel est quelque peu "ventriloque" et est difficile à localiser. Le cri d'alarme est du type "kir-r-r-r" répété presque doucement, souvent lancé quand il prend son vol.

Habitat

Le trogon de Duvaucel s'adapte aux différents biotopes de son aire. On le trouve dans les forêts primaires ou secondaires aussi bien qu'à proximité de plantations (notamment les anciennes plantations d'hévéa) ou de jardins abandonnés. Les forêts d'arbres à feuilles caduques ou semi-caduques l'abritent, il y reste aux bas étages. Les forêts de dipterocarpes, propres à l'Indonésie et la Malaisie sont souvent un habitat de prédilection. Ces forêts qui comprennent des arbres parfois hauts de 70 m auront souvent sa préférence, il y restera sur les premières branches, à bas niveau. Les mangroves sont également un habitat où le Trogon de Duvaucel est visible. Il restera à basse altitude en Thaïlande, mais on le voit jusqu'à 1 000 m dans la péninsule malaise et sur les premières hauteurs du mont Kinabalu, à Bornéo, à 1 500mm.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, quelques mouvements ont été observés à Bornéo sans que l'on puisse confirmer une migration suivie.

Alimentation mode et régime

Majoritairement insectivore, phasmes : chenilles, papillons (notamment les papillons de nuit), divers othoptères. Parfois observé avec d'autres oiseaux dans des zones broussailleuses où il chasse perché à faible hauteur. On sait qu'il variera également son menu de diverses graines.

Reproduction nidification

Période de reproduction identifiée de mars à mai dans la péninsule malaise où un nid a été repéré à 1,60 m du sol dans un arbre d'environ 2,50 m. A Bornéo, au nord de la province du Kalimantan Oriental, Pierre Pfeffer naturaliste français, observa en 1960 des petits groupes de mâles vocaliser sur des branches à faible hauteur et s'intimider les uns les autres. Pierre Pfeffer ainsi que Joseph M. Forshaw, ornithologue Australien, pensent que ces démonstrations se rapprochent de celles des trogons apaloderma que l'on trouve en Afrique. La couvée serait de deux œufs, on n'a aucune information sur la couvaison, le nourrissage et l'envol des oisillons.

Distribution

Plusieurs pays l'hébergent : la péninsule Malaise, sud du Myanmar (Birmanie) et de la Thaïlande, l'archipel Riau en Indonésie au sud de Singapour, Sumatra, les îles Batu (est de Sumatra), l'île de Bangka (ouest de Sumatra), l'île de Belitung entre Sumatra et Bornéo, et enfin Bornéo.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

NT. La déforestation dans toutes les régions où le trogon de Duvaucel est présent mettent ce Trogon aux couleurs écarlates en équilibre précaire. Il est rare en Thaïlande, mais plus commun en Malaisie et Bornéo, les parcs et réserves naturelles le protègent à peu près, mais pour combien de temps ?

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon de DuvaucelFiche créée le 17/10/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net