Trogon des Philippines

Harpactes ardens - Philippine Trogon

Systématique
  • Ordre
    :

    Trogoniformes

  • Famille
    :

    Trogonidés

  • Genre
    :

    Harpactes

  • Espèce
    :

    ardens

Descripteur

Temminck, 1826

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 82 à 114 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le trogon des Philippines est bien évidemment résident de l'archipel du même nom, son nom scientifique est plus imagé, Harpactes ardens ou le bandit ardent, rapport à la couleur du ventre du mâle qui est rouge vif. Le dimorphisme est marqué, le mâle a la base du bec vert dont l'extrémité se teinte d'une pointe jaune du plus bel effet, c'est le seul trogon à avoir cette particularité. Le front est noir, la calotte et la nuque sont marron foncé, suivant la lumière, des reflets violets apparaissent sur la gorge et le front, l'oiseau présente un large cercle orbital bleu-cobalt qui entoure l'iris marron foncé et dans le prolongement du bec une excroissance de peau bleu souligne l'œil. La poitrine est d'un magnifique rose-pastel, entre la poitrine et le ventre rouge vif, une très légère bande grisâtre apparaît, mais n'est pas toujours visible suivant les individus. Le manteau, le dos et les scapulaires sont marron avec des nuances orangées, les couvertures noires arborent la marque distinctive de la majorité des trogons : des vermiculures horizontales blanches alors que les rémiges noires sont nettement soulignées de blanc aux émarginations. Les rectrices centrales sont brun-cannelle et barrées de noir sur leur extrémité, les trois paires de rectrices externes sont blanches et présentent des marques noires en leur centre. Les femelles ont la tête brun-olive foncé, Madame arbore le même large cercle orbital bleu prolongé par une excroissance de peau bleue, le bec reste jaune avec une base vert clair, le manteau et le dos sont marron ; la poitrine et le ventre sont jaune d'or, les couvertures marron foncé ont de magnifiques vermiculures chamois, les rectrices externes blanches ont des marques grises diffuses en leur centre. Les tarses sont vert-olive. Cinq sous-espèces sont reconnues : ssp ardens ardens qui donnent son nom à l'espèce ; ssp ardens linae a la gorge noire plus marquée et le bec plus gros, la femelle est semblable à la femelle ardens ; ssp ardens minor est plus petit et arbore une poitrine rose tirant sur le rouge, la femelle est plus petite ; ssp ardens luzionensis a le dos marron très foncé, la calotte est plutôt noire et le bec est plus petit, la femelle est plus foncée sur le dos et la tête est noire ; ssp ardens herberti a la tête marron roux et le ventre rouge pâle, la femelle est similaire à la femelle luzionensis mais la tête est marron foncé au lieu de noir.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Harpactes ardens ardens (Basilan, Dinagat and Mindanao. s Philippines.)
  • Harpactes ardens herberti (ne Luzon. n Philippines.)
  • Harpactes ardens luzoniensis (Luzon. except ne. , Marinduque and Catanduanes (n Philippines))
  • Harpactes ardens minor (PolilloI.. n Philippines.)
  • Harpactes ardens linae (Bohol, Leyte and Samar. c Philippines.)

Noms étrangers

  • Philippine Trogon,
  • Trogón Filipino,
  • Philippinentrogon,
  • fülöp-szigeteki malájtrogon,
  • Filippijnse Trogon,
  • Trogone delle Filippine,
  • Filippinsk trogon,
  • Rosenbrysttrogon,
  • dravčík filipínsky,
  • trogon filipínský,
  • Filippinsk Trogon,
  • filippiinientrogoni,
  • trogon de les Filipines,
  • sędzioł filipiński,
  • Филиппинский азиатский трогон,
  • バラムネキヌバネドリ,
  • 粉胸咬鹃,
  • 粉胸咬鵑,

Voix chant et cris

Trogon des Philippines

Le trogon des Philippines a un chant très étrange, une succession de "nuu..nu..nu.nu" aigus répétés 10 à 15 fois et qui baisse en intensité à la fin.

Habitat

On ne le trouve pratiquement que dans les forêts primaires et notamment les forêts diptérocarpes qui ont des arbres très hauts de 30 m et plus (le teck fait partie de cette famille) ; s'il peut être observé jusqu'à 2 000 m, il est plus fréquent entre 200 et 600 m et évitera la plupart du temps les arbres trop recouverts de mousse.

Comportement traits de caractère

Uniquement sédentaire.

Alimentation mode et régime

Principalement insectivore, notamment les orthoptères et les phasmes, il chasse en général les insectes perchés sur une branche. Il agrémente son régime de divers fruits.

Reproduction nidification

Période de reproduction de mars à mai, les juvéniles sont souvent observés d'avril à juin. Le Trogon des Philippines creuse son nid dans une excavation d'un vieil arbre, souvent un ancien nid de picidés à une hauteur de 2 à 6 m. La couvée est de 2 à 3 œufs et le mâle aurait un rôle important dans l'incubation des œufs, aucune autre information n'est pour l'instant disponible sur la période d'incubation, le nourrissage et l'élevage des oisillons.

Distribution

Bien évidemment sur l'archipel des Philippines, les sous-espèces sont réparties de la façon suivante : ssp ardens ardens au sud de l'archipel, à Mindanao, sur l'île de Dinagat au nord-est de Mindanao et sur l'île de Basilan au sud-est de Mindanao ; ssp ardens linae dans la province des Visayas Orientales sur l'île de Leyte et Samar et sur l'île de Bilaran au nord de Leyte, dans les Visayas Centrales sur l'île de Bohol ; ssp ardens minor sur le chapelet d'îles de Polillo à quelques encablures à l'est de Manille ; ssp ardens luzionensis sur la grande île de Luzon (excepté au nord-est), sur l'île de Marinduque, province de Tagalog Sud au sud de Manille et sur l'île de Catanduanes, province de Bicol au sud-est de Luzon et enfin ssp ardens herberti au nord-est de Luzon.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC, Birdlife et l'IUCN classent toujours le trogon des Philippines comme une espèce de préoccupation mineure, mais les premiers signes de déclin apparaissent : population en baisse, forte pression démographique humaine, pollution, exposition majeure aux perturbations climatiques. Les explorateurs du 19ème siècle décrivaient cet oiseau comme très commun sur la majeure partie de l'archipel, la ssp luzionensis devient rare sur l'île de Marinduque, ssp linae est victime de braconnage sur l'île de Bohol et ssp minor n'est observée qu'au sud de l'île de Polillo. Le réveil risque d'être brutal pour ce magnifique trogon à la robe arlequin.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Trogon des PhilippinesFiche créée le 17/12/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2018 Oiseaux.net