Turdinule à longue queue

Spelaeornis longicaudatus - Tawny-breasted Wren-Babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Timaliidés

  • Genre
    :

    Spelaeornis

  • Espèce
    :

    longicaudatus

Descripteur

Moore, F, 1854

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

La Turdinule à longue queue, ou Timalie à longue queue, est un petit passereau au plumage assez quelconque. Son dessus est brun et ses parties inférieures sont chamois-ocre. Chez le mâle, le dessus de la tête et les parties supérieures sont brun moyen nuancé d'olive avec de vagues motifs sombres en forme d'écailles. Le front est légèrement grisâtre, les ailes et la queue brun uni. L'ensemble de la face (lores, étroit sourcil, dessus de l'œil, oreillons et joues) est brun avec des infiltrations de gris. Les parties inférieures, à partir de la sous-moustache, présentent une teinte chamois-ocre avec de très vagues motifs de barres. Le ventre affiche quelques longues et irrégulières stries blanches ou alors une tache centrale blanche plus compacte.
Le menton est parfois blanc, les iris rouges, le bec varie du brun sombre au noir. Les pattes et les pieds sont brun clair. La femelle est chamois-orange plus éclatant sur le dessous que son partenaire. Les juvéniles ont un dessus uniformément brun-roux. Les plumes chamois-ocre de la poitrine ont des stries plus pâles. Les iris sont bruns.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Tawny-breasted Wren-Babbler,
  • Ratina colilarga,
  • Kashi-Zaunkönigstimalie,
  • Khasia-sluiptimalia,
  • Garrulo scricciolo pettofulvo,
  • Assamsmygtimalia,
  • Okerbrystsmettimal,
  • timália dlhochvostá,
  • timálka ásamská,
  • Assamskæltimalie,
  • manipurinvuoritimali,
  • timalí cargolet de pit lleonat,
  • tymalek szarouchy,
  • Длиннохвостый крапивниковый бабблер,
  • オナガサザイチメドリ,
  • 茶胸鹩鹛,
  • 阿薩姆長尾鷯鶥,

Voix chant et cris

Le chant est un gazouillement bref, puissant et plutôt strident qui résonne comme un "chídiweet-chídiweet-chídiweet !" et qui présente quelques variations mineures. Il ressemble un peu au chant de la Timalie d'Oates (Spelaeornis oatesi) mais avec un rythme plus lent, une diction plus articulée et une structure plus complexe ; les notes paraissant moins dissyllabiques.

Habitat

Les Timalies à longue queue fréquentent les sous-bois des forêts à larges feuilles permanentes. On les trouve également dans les parcelles secondaires dont le sous-étage est pourvu de fougères denses, de buissons abondants et de grandes étendues d'herbes. Elles apprécient particulièrement les ravins et éventuellement les espaces sans arbres sur les pentes très escarpées des collines qui sont recouvertes d'affleurements rocheux. Les Timalies à longue queue vivent principalement entre 1 000 et 2 000 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les Timalies à longue queue sont des oiseaux terrestriaux. Pendant la quasi-exclusivité de leur emploi du temps, ils vivent en solitaire ou en couples. Elles grimpent et elles escaladent les amas de pierres à la façon typique des troglodytes. Elles répugnent à voler même quand elles se sentent en danger. Dès qu'elles s'estiment menacées, elles cherchent leur salut dans une brève course à pied ou elles trouvent refuge dans des escarpements rocheux couverts de mousse et dans des crevasses intercalées entre des blocs de pierre. D'après Ali et Ripley, quelques soient les circonstances, ces passereaux sont assez silencieux dans l'ensemble et ils ont une expression assez identique à celle des turdinules du genre Pnoepyga

Alimentation mode et régime

Les Timalies à longue queue consomment des insectes et d'autres sortes d'invertébrés. La plupart des ouvrages sont mutiques en ce qui concerne la composition du menu.

Reproduction nidification

Les Timalies à longue queue se reproduisent d'avril à juin. Le nid est recouvert d'un dôme ou possède une forme ovale. Occasionnellement, il ressemble à une coupe très profonde dans les endroits où d'abondantes protections naturelles sont présentes.
Les parois extérieures sont presque toujours construites avec des feuilles mortes. Ces dernières sont agencées de façon assez lâche et reliées entre elles par quelques radicelles et de longues tiges d'herbe. Ces matériaux sont de couleur sombre, à moitié pourris et imbibés d'eau de sorte qu'ils sont très flexibles. L'intérieur de la coupe est une structure compacte composée de radicelles de feuilles et d'herbes qui sont surmontées d'une fine paroi de fibres végétales et de nervures, dont l'épaisseur peut atteindre 5 ou 6 millimètres et qui a l'aspect de papier-mâché tapissant le fond et les côtés.
Le nid est placé à terre ou à l'intérieur de blocs de pierre qui avoisinent la végétation luxuriante du sous-bois, composée de mousses et de fougères. La ponte comprend habituellement 4 œufs, de couleur blanche avec une faible nuance de rose ou de crème et avec de petites taches rougeâtres qui sont réparties sur l'ensemble de la coquille, mais formant parfois un anneau sur la partie la plus large. Chaque œuf mesure en moyenne 18 mm sur 20.
Aucune information sur la durée de l'incubation et la date d'envol des jeunes.

Distribution

Ces petits passereaux sont endémiques du nord-est de l'Inde. Leur aire de distribution couvre un espace géographique très restreint qui s'étend de l'est du Meghalaya jusqu'au nord-ouest du Manipur. Cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est subdivisée en aucune race.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Timalies à longue queue ont une répartition assez irrégulière. Les collines Khasi semblent être leur bastion de prédilection, mais ils sont plus clairsemés dans les collines Cachar, au sud du Brahmapoutre. En raison de leur aire très restreinte (environ 15 000 kilomètres carrés), le Handbook des oiseaux du Monde les considère comme Vulnérables. D'après Birdlife, la population globale est comprise entre 2 500 et 10 000 individus. Après une période qui a été florissante, cette espèce est désormais en déclin en raison de la perte considérable de son habitat.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Turdinule à longue queueFiche créée le 12/05/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net