Verdin de Hardwick

Chloropsis hardwickii - Orange-bellied Leafbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Chloropseidés

  • Genre
    :

    Chloropsis

  • Espèce
    :

    hardwickii

Descripteur

Jardine Selby, 1830

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 25 à 40 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle adulte, les parties supérieures sont vert-feuille. Les épaules portent une tache bleu-vert pâle, les couvertures alaires et la queue sont bleu violacé foncé, paraissant noires à distance. Le ventre est orange terne. Le menton et la gorge sont bleu-noir. Les côtés de la tête sont également bleu-noir mais avec une belle moustache longiligne bleu foncé. Chez le verdin de Hardwick, le ventre orange et la queue noires sont des caractères discriminants absolument essentiels par rapport aux autres versins du genre Chloropsis. La femelle est presque entièrement verte. La tache bleu clair des épaules est plus discrète. L'orange des parties inférieures est plus pâle et moins étendu. La moustache bleue est identique à celle de son partenaire. Par contre le noir de la gorge est absent. La queue est verte. Chez les adultes, les iris sont brun sombre, le bec est noir. Les pattes sont gris bleuâtre, les pieds ardoise bleuâtre. Les griffes sont noires, les semelles blanchâtres.
Les juvéniles ressemblent à la femelle, il sont verts avec très peu d'orange sur l'abdomen.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Chloropsis hardwickii hardwickii (e Himalayas to Myanmar, nw Thailand and n Laos)
  • Chloropsis hardwickii melliana (se China, n and c Vietnam)
  • Chloropsis hardwickii lazulina (Hainan I.. off se China.)
  • Chloropsis hardwickii malayana (Malay Pen.)

Noms étrangers

  • Orange-bellied Leafbird,
  • Verdín de Hardwicke,
  • Orangebauch-Blattvogel,
  • sárgahasú levélmadár,
  • Oranjebuikbladvogel,
  • Fogliarolo panciarancio,
  • Orangebukad bladfågel,
  • Oransjebukbladfugl,
  • zelenáčik pestrý,
  • sýkavka oranžovobřichá,
  • Orangebuget Bladfugl,
  • rusovatsalehvi,
  • verdet de ventre carbassa,
  • zielenik złotobrzuchy,
  • Оранжевобрюхая листовка,
  • アカハラコノハドリ,
  • 橙腹叶鹎,
  • นกเขียวก้านตองท้องสีส้ม,
  • 橙腹葉鵯,

Voix chant et cris

Cet oiseau chanteur possède un répertoire très étendu et comme la plupart de ses congénères, c'est un imitateur accompli. Il émet sans doute le chant le plus complet, le plus long et le plus doux du genre Chloropsis. Ses vocalises peuvent être entendues pendant toute l'année mais plus particulièrement de mars à mai et d'octobre à décembre. Son vocabulaire comprend des notes des espèces suivantes : bulbuls, drongos, mésanges et ainsi que le cri du Serpentaire bacha. Dans son Handbook des oiseaux de l'Inde, Salim Ali nous donne quelques exemples assez caractéristique de ses phrases : 1 - "tshiwatshishi-watshishi-watshishi". 2 - "tp-tp-tp-tp-tp", de façon à peine audible. 3 - "pitu-piya-pitya-pitu". 4 - "tyawit tyatyawit-tya, répété à de multiples reprises. 5 - "ti-ti-tsyi", d'une voix puissante, la dernière note étant répétée jusqu'à 7 fois et étant suivie d'une note rude et prolongée émise sur le ton de la réprimande. 6 - "titu-titu-titu-titu-ti", à la manière des mésanges.

Habitat

Les verdins de Hardwick montrent un intérêt principal pour les broussailles clairsemées ainsi que pour les forêts humides et sèches composées d'arbres à feuilles caduques et à feuilles permanentes. Cependant, ils semblent moins à l'aise dans ce dernier habitat que les autres verdins du genre Chloropsis. Les verdins de Hardwick remplacent les verdins à front d'or aux altitudes les plus élevées. Au Népal, ils nichent à des altitudes qui varient de 600 à 2600 m, alors que dans les collines du Naga, on les trouve plutôt entre 1200 et 2400 m, leur bastion préféré se situant aux environs de 1200 mètres. En dehors de la saison de reproduction, ils descendent à des altitudes plus modestes, dans les plaines.

Comportement traits de caractère

Les verdins de Hardwick sont entièrement arboricoles. Ils se tiennent habituellement en couples ou en petites bandes dans le feuillage de la canopée. Occasionnellement, ils se regroupent en plus larges rassemblements dans les arbres en floraison en compagnie des sibias, des arachnothères, des souimangas des zosterops ou d'autres oiseaux méliphages. On est presque toujours certain de les trouver dans les arbres qui sont infestés par les plantes parasites comme le gui. Comme la plupart de leurs autres congénères, les verdins de Hardwick se déplacent de façon très acrobatique, sautillant sur les branches ou se cramponnant aux bouquets pour mieux explorer l'intérieur des corolles de fleurs.

Alimentation mode et régime

Les verdins de Hardwick ont un régime mixte : ils consomment des insectes, des araignées et des baies. Le nectar de différentes plantes (gui et bassias de la famille des sapotacées) constitue un part très importante de leur menu.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule du mois de mai au mois d'août. Le nid est semblable à celui du Verdin à front d'or. C'est un berceau de racines et de fibres végétales suspendu près de l'extrémité d'une branche extérieure, entre 6 et 9 mètres au-dessus du sol. Il n'est jamais situé en dessous de 3 mètres. Les œufs sont identiques à ceux du Verdin à front d'or. Ils sont de couleur crème pâle ou chamois-crème avec de petites taches rouge clair réparties sur toute la surface de la coquille. Ces petits motifs ornementaux sont souvent plus concentrés sur la partie large de l'œuf mais elle n'y forment par un anneau ni un capuchon. Les œufs du verdin d'Hardwick mesurent en moyenne 23 millimètres sur 16. On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation ni sur le soin parental.

Distribution

Les verdins de Hardwick occupent une zone géographique qui va du centre-est au sud-est du continent asiatique. Leur aire de distribution occupe une large bande qui va du nord de l'Inde jusqu'à l'île d'Hainan en passant par le nord de l'Indochine et le sud de la Chine. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues : C.h. hardwickii (nord de l'Inde (Himachal pradesh), contreforts de l'Himalaya, collines du sud de la Chine (Tibet, Yunnan), Myanmar, nord-ouest de la Thaïlande, nord du Laos)) - C.h. malayana (zones montagneuses du sud du Myanmar et péninsule malaise) -C.h. melliana (montagnes du sud de la Chine (Guizhou, Guangxi et Fujian), nord et centre du Viet-Nam)) -C.h. lazulina (île d'Hainan). Les populations qui vivent au sud-centre du Vietnam sont pour l'instant incluses dans melliana , mais elles pourraient bien représenter une sous-espèce nouvelle non encore explorée. De nouvelles recherches sont nécessaires.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La taille de la population est inconnue mais l'espèce est considérée comme commune dans une grande partie de son aire de distribution. Les effectifs sont soupçonnés d'être en déclin compte-tenu de la dégradation permanente de leur habitat. Néanmoins, en raison de la très grande superficie de son territoire, l'espèce est considérée comme ne posant pas de soucis majeurs.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Verdin de HardwickFiche créée le 06/05/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net