Zostérops des Mascareignes

Zosterops borbonicus - Reunion Grey White-eye

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Zostéropidés

  • Genre
    :

    Zosterops

  • Espèce
    :

    borbonicus

Descripteur

Forster, JR, 1781

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 10 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le zostérops des Mascareignes est une petite boule de plumes du gabarit d'un roitelet européen, au ventre gris clair marqué de roux aux flancs. Chez cette espèce sans dimorphisme sexuel, le croupion blanc bien visible et la gorge pratiquement blanche lui valent son nom réunionnais de "oiseau blanc". La queue est noire, l'iris brun-rouge. La tête et le dos varient d'un individu à l'autre, du gris au brun.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Zosterops borbonicus borbonicus (n, e slopes of La Réunion)
  • Zosterops borbonicus alopekion (central highlands of La Réunion)
  • Zosterops borbonicus xerophilus (w coast of La Réunion)

Noms étrangers

  • Reunion Grey White-eye,
  • Anteojitos de las Mascareñas,
  • Maskarenenbrillenvogel,
  • réunioni pápaszemesmadár,
  • Maskarenenbrilvogel,
  • Occhialino delle Mascarene,
  • Maskarenglasögonfågel,
  • Hvitgumpbrillefugl,
  • okánik réunionský,
  • kruhoočko maskarénské,
  • Brunrygget Brillefugl,
  • maskareenienrilli,
  • zostèrops de les illes Mascarenyes,
  • szlarnik białorzytny,
  • Маскаренская белоглазка,
  • マスカリンメジロ,
  • 马斯绣眼鸟,
  • 灰繡眼,

Voix chant et cris

Habitat

Le zostérops des Mascareignes occupe originellement les forêts primaires mais s'est adapté aux milieux développés par l'Homme, tels que les haies aux abords des cultures, les parcs et jardins, partout où il y a des arbres ou arbustes. Cette espèce évite en effet les milieux découverts.

Comportement traits de caractère

Comme nombre de passereaux de La Réunion, le zostérops des Mascareignes est très peu farouche et peut s'observer de près. Il se déplace souvent en petites troupes qui bruissent en permanence de cris de contact.
Le vol : Au cours de ses explorations des végétaux, menées à la manière des pouillots, le zostérops des Mascareignes passe d'une plante à l'autre par des vols rapides et onduleux.

Alimentation mode et régime

Le zostérops des Mascareignes picore les insectes par l'exploration systématique des végétaux et complète son régime par des baies lors de l'hiver austral.

Reproduction nidification

Le zostérops des Mascareignes n'est ni territorial, ni vraiment colonial : les couples s'installent à faible distance les uns des autres sans défendre de territoire, mais il ne s'agit pas de regroupements en véritables colonies. Ce comportement relativement grégaire favorise des comportements de type "baby-sitting", où des individus non reproducteurs (souvent les jeunes de la couvée précédente) aident les adultes au nourrissage des poussins.
Le nid en forme de coupe profonde est disposé à la fourche d'une branche basse. Les deux ou trois œufs sont couvés une dizaine de jours, puis les adultes nourrissent les petits au nid pendant deux semaines. Après l'envol, la poursuite du nourrissage est assez brève (quelques jours), par contre la grégarité de l'espèce se retrouve dans le comportement des jeunes, qui suivent leurs parents pendant plusieurs mois.

Distribution

Notre oiseau est endémique des Mascareignes, archipel comptant essentiellement les îles de Rodrigues (d'où il est absent), La Réunion (sous-espèce borbonicus) et Maurice (sous-espèce mauritianus).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le zostérops des Mascareignes est le seul oiseau endémique de La Réunion dont la population n'a pas trop souffert du développement humain, en particulier de la déforestation. Il reste très commun et est protégé.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Zostérops des MascareignesFiche créée le 29/08/2013 par Renan Levaillant © 1996-2018 Oiseaux.net