Busard pâle

Circus macrourus - Pallid Harrier

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Circus

  • Espèce
    :

    macrourus

Descripteur

Gmelin, SG, 1770

Biométrie
  • Taille
    : 48 cm
  • Envergure
    : 95 à 120 cm.
  • Poids
    : 200 à 550 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Accipitridés sont une famille de rapaces diurnes forte de 69 genres et 260 espèces, présente sur tous les continents, excepté l'Antarctique. Leur taille va de petite à grande. Ils ont en commun : - un dimorphisme sexuel, le mâle étant plus petit que la femelle, - une vision binoculair... lire la suite

Description identification

Busard pâle
♂ adulte
Busard pâle
♀ adulte

L'identification du Busard pâle présente des difficultés du fait de la proximité avec le Busard cendré en certains plumages. Nous insisterons sur les caractères distinctifs. Comme chez tous les busards, le dimorphisme sexuel est très grand.
Le mâle adulte se reconnaît facilement à son plumage typique, gris cendre dessus, blanc dessous avec la tête très pâle et la pointe de l'aile noire.
L'iris est jaune citron à jaune d'or. En vol, il est encore plus facile à identifier. Il est entièrement clair, excepté la pointe noire de l'aile. Pas de barres sombres dans l'aile. De plus, le noir ne concerne que les rémiges primaires 6 à 9, la 7e étant la plus longuement noire, ce qui donne l'impression en vue inférieure d'un pinceau ou d'un coin noir inséré en bout d'aile. Les photos le montrent bien.
La femelle adulte ressemble à la femelle du Busard cendré, brune dessus avec une tache blanche au croupion et une zone pâle sur les couvertures alaires, roussâtre/blanchâtre dessous avec la poitrine striée et les ailes marquées de brun. Par rapport au cendré femelle (entre parenthèses) :
- la silhouette est plus fine et le vol plus dynamique,
- les zones pâles encadrant l'oeil se réduisent à 2 traits assez fins, un dessus et un dessous (zones pâles de l'oeil bien plus larges),
- la joue est largement brun sombre et limitée en arrière par un arc pâle plus marqué formant collier (joue moins brune et pas d'arc pâle),
- les axillaires sont brunes et pointillées de blanchâtre (claires et nettement barrées de brun),
- de dessous, primaires pâles barrées irrégulièrement, les internes pâles à l'extrémité (régulièrement barrées et terminées de sombre),
- enfin, les rémiges secondaires sont plus sombres que pâles, en net contraste avec la main (aussi sombres que pâles, contraste moindre).
Les oiseaux deviennent adultes reproducteurs à 3 ans, mais le mâle n'arbore son plumage adulte parfait qu'à 4 ans. Les plumages immatures sont complexes et dans la 2e année, les deux sexes sont semblables à l'exception de l'iris, déjà jaune chez le mâle.
Le juvénile est très semblable à celui du cendré, brun sombre dessus avec le croupion blanc, roux uni dessous. Pour les distinguer, il faut user des mêmes critères que ceux de la femelle adulte. Deux en particulier peuvent être perçus sur le terrain sur un juvénile en vol. Le jeune pâle a un net "collier" pâle à l'arrière des joues et ses rémiges secondaires très sombres contrastent beaucoup avec la main.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pallid Harrier,
  • Aguilucho papialbo,
  • tartaranhão-pálido,
  • Steppenweihe,
  • fakó rétihéja,
  • Steppekiekendief,
  • Albanella pallida,
  • stäpphök,
  • Steppehauk,
  • kaňa stepná,
  • moták stepní,
  • Steppehøg,
  • arosuohaukka,
  • Witborspaddavreter (Witborsvleivalk),
  • arpella pàl·lida russa,
  • Fölheiðir,
  • błotniak stepowy,
  • stepes līja,
  • stepski lunj,
  • Степной лунь,
  • ウスハイイロチュウヒ,
  • 草原鹞,
  • เหยี่ยวทุ่งสีจาง,
  • 草原鷂,

Voix chant et cris

Busard pâle
♂ 3ème

Le Busard pâle, comme les autres busards, est plutôt silencieux en dehors de la période de reproduction. Sur le territoire, on entend des cris d'alarme tel que "tserek trek trek" faisant un peu penser au cri de la Grive litorne. On entend aussi des cris roulés "triririririri" ainsi que séries de notes plus dures et caquetantes "kri kih kih kih kih". La voix a beaucoup de similitude avec celle des autres busards.

Habitat

Busard pâle
1ère année

Le Busard pâle se reproduit dans le semi-désert, la steppe et le steppe arborée jusqu'à 2 000 m d'altitude.

Ses sites de prédilection sont les prairies humides à proximité de l'eau et les marais. Il niche également en cultures, comme le cendré, mais à condition que l'agriculture ne soit pas trop intensive. Une minorité de la population se reproduit dans la forêt boréale et les zones de toundra forestière, au nord de son aire de reproduction principale. Elle niche alors dans des clairières et d'autres zones ouvertes.
En hiver, la savane remplace la steppe. Il fréquente également la savane arborée, le semi-désert et les zones humides pour leur richesse en oiseaux.

Comportement traits de caractère

Busard pâle
♂ immature

L'espèce est migratrice. La majorité des oiseaux hivernent bien au sud, en Afrique subsaharienne ou en Inde.

Busard pâle
Ils quittent leur aire de reproduction d'août à novembre et remontent en mars et avril. Ils migrent sur un large front et sont capables de traverser la Méditerranée dans sa plus grande largeur, le plus souvent en solitaires, mais les femelles et les juvéniles peuvent former des groupes de 10 à 15 individus. Des concentrations mineures s'observent au niveau des détroits. Les oiseaux en migration volent en moyenne plus haut que lorsqu'ils chassent, jusqu'à une 15e de mètres.

Vol

Busard pâle
♀ adulte

Le vol du Busard pâle est plus énergique et décidé que celui du cendré. Sa silhouette est plus fine. Il est capable de pointes de vitesse quand il chasse les oiseaux par exemple. Ses capacités de vol lui permettent de longs survols de la Méditerranée lors des migrations.

Alimentationmode et régime

Busard pâle
♂ adulte

Le Busard pâle passe une grande partie de la journée à chasser, parcourant une distance au vol qui se compte en km, jusqu'à une 20e pense-t-on.

Busard pâle
♀ 2ème
Comme les autres busards, il chasse en volant à faible hauteur, de 1 à 9 m, la tête tournée vers le sol et piquant sur la proie repérée.
Il se nourrit principalement de petits rongeurs jusqu'à la taille du souslik, campagnols, hamsters, lemmings, etc. Il en est très dépendant et leur abondance détermine le succès reproducteur. Ses capacités de vol lui permettent de s'attaquer aux oiseaux, chose que ne fait pas le B. cendré. A la belle saison, il capture surtout les jeunes passereaux, pipits, alouettes, etc. Occasionnellement, ils capturent des lézards et des insectes.

Reproduction nidification

Busard pâle
juvénile

Le Busard pâle est monogame et territorial. Il est reproducteur à l'âge de 3 ans. Les adultes reproducteurs sont de retour sur leurs sites en mars-avril.

Busard pâle
juvénile
Il s'ensuit une période d'installation, de parades et de nidification. La ponte intervient en mai-juin. Les couples nichent isolément ou en colonies lâches de 3 à 5 c., parfois plus, jusqu'à 30, parfois en sympatrie avec le Busard cendré. Il en résulte occasionnellement des couples mixtes et de jeunes hybrides. Le site peut changer d'une année à l'autre, surtout en fonction des fluctuations des populations de campagnols. Le nid est fait d'herbes entassées au sol et protégé par la végétation environnante. La femelle y pond 4 à 5 oeufs (3-6) qu'elle incube à raison de 29 à 30 jours par œuf. Le mâle la nourrit pendant cette période. Les jeunes restent au nid pendant 5 à 6 semaines et les parents continuent à s'en occuper pendant encore 2 où 3 semaines. Ils deviendront eux-mêmes sexuellement matures à l'âge de 3 ans, parfois dès 2 ans. Leur espérance de vie est de 10 à 15 ans.

Distribution

Busard pâle
♂ 3ème

Le Busard pâle se reproduit principalement dans les steppes de la Russie d'Asie, du Kazakhstan et du nord-ouest de la Chine. De petites populations se reproduisent en Europe (Azerbaïdjan, Roumanie), en Asie mineure et en Ukraine.
C'est un grand migrateur qui hiverne principalement en Afrique sub-saharienne (centre est du continent surtout) et dans le sous-continent indien. Une minorité hiverne en bordure sud de l'aire de nidification en Turquie, dans les Balkans, en Iran et au sud de la mer Caspienne. Il migre sur un large front et n'est pas tributaire des passages obligés des grands rapaces planeurs comme le Bosphore ou Gibraltar. Un certain nombre d'oiseaux doivent partir plein ouest avant d'obliquer vers le sud. Il est observé dans tous les pays qui bordent la mer Baltique, la mer du Nord et l'Atlantique à partir de la Finlande au nord. En France, on le dit plus fréquent actuellement mais peut-être est-il simplement mieux reconnu.

Menaces - protection

Busard pâle
♂ subadulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est classée " quasi menacée". Un déclin est avéré depuis le siècle dernier qui semble se poursuivre à un taux que l'on a du mal d'apprécier en raison du caractère inconstant de l'espèce.
La population nicheuse est estimée entre 9 000 et 15 000 couples. Les observations dans le nord et l'ouest de l'Europe ont augmenté ces dernières années, avec une reproduction régulière en Finlande et des données d'hivernage dans plusieurs autres pays. De cela, on peut tirer deux conclusions opposées. La Busard pâle est plus fréquent à l'ouest de son aire soit parce que sa situation s'améliore en Asie soit l'inverse, une situation qui se dégrade. On manque de données fiables pour apprécier la tendance véritable. Mais l'espèce n'est pas facile à suivre, d'une part parce qu'elle est peu nombreuse, et d'autre part parce qu'elle est fluctuante en fonction des conditions environnementales qui déterminent l'abondance des petits rongeurs, ses proies de prédilection. Les fluctuations inter-annuelles sont fortes.
Dans son aire de nidification, l'espèce est principalement menacée par la destruction et la dégradation de son habitat naturel, la steppe, par passage à la culture, pâturage intensif des prairies humides, brûlages, dégagements divers, etc. Dans son aire d'hivernage, brûlages et surpâturage jouent certainement un rôle négatif. Tout cela métiterait d'être approfondi.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Busard pâleFiche créée le 05/02/2021 par
publiée le - modifiée le 05-02-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net