Bienvenue sur le portail ornithologique Oiseaux.net

  • Des milliers de documents d'accès facile à votre disposition. Que vous soyez ornithologue débutant ou confirmé, vous trouverez certainement dans nos pages de quoi satisfaire votre curiosité, apprendre à identifier les espèces, mieux connaître leurs caractéristiques et leurs comportements, ...
  • Accédez aux pages "espèces" par le biais des listes (oiseaux de France, d'Europe ou du monde) pour lesquelles vous pouvez choisir un classement alphabétique ou systématique.
  • Donnez un nom à un oiseau en utilisant notre moteur d'aide à l'identification.
  • Consultez de nombreux articles, jeux, livres.
  • Posez vos questions ou partagez votre expérience sur notre forum.

Les dernières fiches

  • Tourterelle tigrine

    La Tourterelle tigrine est une tourterelle de taille moyenne, assez trapue, avec une longue queue à l'extrémité large et carrée, et des ailes relativement courtes et arrondies. Le plumage est globalement brun-chamois, d'un ton plus foncé que celui de la Tourterelle turque ou de la Tourterelle triste. La nuque et les côtés du cou sont ornés d'une tache noire ponctuée de blanc, formant un large demi-collier. Cette tache, diagnostique de l'espèce, est bien visible chez l'adulte mais absente chez le juvénile. Le ... lire la suite (Rédigé par Régine Le Courtois Nivart)

  • Prion colombe

    Dans les Procellariidés, le genre Pachyptila se distingue des autres par une morphologie et une écologie particulières. Les oiseaux de ce genre ont un bec caractéristique et ont un plumage gris-bleu dessus, blanc dessous. Leur vol, qui alterne battements assez saccadés et séquences planées, est sinueux car ils serrent au plus près les vagues. Il n'est pas aussi régulier et harmonieux que celui des autres pétrels. On reconnaît actuellement 6 espèces de prions, mais c'est un clade très complexe et d'autres ... lire la suite (Rédigé par Quentin Guibert)

  • Sarcelle d'hiver

    La Sarcelle d'hiver est le plus petit canard de surface du paléarctique. Malgré sa petite taille, c'est un oiseau fin et élancé. De plus, c'est un oiseau commun et grégaire. Le dimorphisme sexuel est particulièrement marqué chez les adultes nuptiaux. Le mâle nuptial gagne à être vu de près car les détails de son plumage sont subtils. Les parties supérieures, les côtés du cou et les flancs sont gris, couleur produite par de fines vermiculations gris sombre sur fond crème. La poitrine est crème à rosée, ... lire la suite (Rédigé par Jean François)

Les derniers dossiers

  • Patrick Fichter

    Est-ce un cri ? Est-ce un chant ? La question semble simple, mais à vrai dire, elle ne l’est pas tout à fait. Ecouter les oiseaux est bien plus difficile que les observer. L’apprentissage est long. La première difficulté tient au fait que l’homme est loin d’avoir des capacités auditives à la hauteur de celles d’un oiseau. La hauteur de la plupart de leurs chants qui se situe dans les aigus dépasse notre acuité auditive dont la meilleure zone se situe entre 1et 4 kilohertz alors que ... lire la suite(Un article de Patrick Fichter)

  • Patrick Fichter

    Quelle est l’espérance de vie d’un oiseau ? On parle d’oiseaux centenaires, mais, en vérité, même si des écarts importants sont constatés, les chiffres réels sont moins impressionnants. Les passereaux ont en général une existence assez brève avec seulement 4 ans pour le Roitelet à triple bandeau, 7 ans pour le Pivert ou 15 ans pour le Martin-pêcheur qui, grâce à sa large fécondité, parvient à compenser les énormes pertes dues aux hivers rigoureux. Chez les rapaces, on peut citer la ... lire la suite(Un article de Patrick Fichter)

  • Lucile Colmiche

    En Bulgarie, les problèmes principaux pour l'Aigle impérial sont en premier lieu l’électrocution due aux lignes électriques et pylônes mal isolés, ainsi que la dégradation des habitats impactant les possibilités de nidification et d'alimentation. Des efforts considérables ont été déployés entre 2013 et 2018 pour réduire la mortalité par contact électrique. Des km de câbles souterrains ont remplacé les lignes aériennes, environ 3 000 pylônes ont été isolés et les lignes électriques aériennes ... lire la suite(Un article de Lucile Colmiche)

Oiseaux.net, c'est à ce jour :

  • 10 478 taxons (95% des espèces connues) concernés par au moins un document.
  • 401 contributeurs (41 rédacteurs et 324 illustrateurs) ; 8,4 millions de visites/an.
  • Nb de documents Nb et % d'espèces concernées
    Fiches 3 175 3 175 28%
    Photos 266 255 8 409 9 005 76% 82%
    Dessins 11 927 5 392 49%
    Sons 80 111 10 034 91%