Coracine ornée

Cephalopterus ornatus - Amazonian Umbrellabird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cotingidés

  • Genre
    :

    Cephalopterus

  • Espèce
    :

    ornatus

Descripteur

Geoffroy Saint-Hilaire, É, 1809

Biométrie
  • Taille
    : 41 à 51 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    :
Distribution

Distribution

Description identification

Coracine ornée
adulte
Coracine ornée
adulte

De tous les passereaux de la zone néo-tropicale, c'est celui qui a la plus grande taille. La coracine ornée, autrefois appelée céphaloptère (littéralement "tête ailée") doit son nom ancien au fait que sa tête porte une crête épaisse en forme d'ombrelle. Cet oiseau se caractérise également par un bec large et puissant qui rappelle celui des corbeaux. Le mâle affiche un plumage entièrement noir avec des reflets luisants bleus, mais sur le ventre, il est légèrement plus terne. La huppe est formée de plumes qui penchent vers l'avant et qui recouvrent parfois entièrement le bec. Ces dernières ont des terminaisons rigides et sont parsemées de stries blanches qui sont bien plus visibles lorsque la crête est hérissée. Une caroncule emplumée, longue d'environ 15 cm, pend le long de la gorge. Les iris sont bleu-gris très clair, presque blancs. La mandibule supérieure noire contraste avec la mandibule inférieure qui est gris plombé. Les pattes sont gris plombé à noir. La femelle est un peu plus petite que le mâle avec une crête et une caroncule moins développées. Les plumes de sa huppe ne présentent pas de stries blanches. La description des juvéniles n'est pas bien connue. On sait simplement qu'ils passent par un stade de subadulte avant d'acquérir leur plumage définitif.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Amazonian Umbrellabird,
  • Paragüero Ornado,
  • Anambé-preto,
  • Kurzlappen-Schirmvogel,
  • díszes sisakosmadár,
  • Amazone-parasolvogel,
  • Uccello parasole amazzonico,
  • Amazonparasollfågel,
  • Amazonparasollfugl,
  • vranuša čierna,
  • vranucha ozdobná,
  • Pragtparasolfugl,
  • röyhelökotinga,
  • ocell paraigua d'ulls blancs,
  • strojnoczub amazoński,
  • Амазонская зонтичная птица,
  • カサドリ,
  • 亚马孙伞鸟,
  • 亞馬遜傘鳥,

Voix chant et cris

Coracine ornée
♀ adulte

Le mâle défend son territoire en émettant un long "booooooo" résonnant un peu comme la cloche d'un bétail lointain. Les 2 sexes produisent également une série de notes ventriloquiales, profondes, pas très puissantes et ayant un ton grognant. La femelle délivre une série de cris dissyllabiques "goh-ahh" ou "go-uh", la seconde syllabe étant souvent prolongée pendant plusieurs secondes.

Habitat

Coracine ornée
adulte

Les coracines ornées fréquentent deux habitats bien distincts : en Amazonie et dans la région du fleuve Orénoque, on les trouve presque exclusivement dans les forêts qui longent les berges des rivières et dans les petites îles qui parsèment le trajet des cours d'eau.

Elles sont également présentes dans les forêts inondées avoisinantes (varzeas). Dans ce type d'habitat, elles vivent généralement en dessous de 300 mètres. Au pied des Andes, les coracines ornées fréquentent les forêts humides, principalement entre 900 et 1300 mètres. Dans tous les cas, elles ne s'aventurent jamais profondément à l'intérieur des zones boisées et elles marquent une préférence pour les paysages ouverts.

Comportement traits de caractère

Coracine ornée
adulte

Les coracines ornées vivent en solitaire, en couples ou en petites bandes pouvant compter jusqu'à six oiseaux. Elles se déplacent un peu comme des gros geais, sautant de branches en branches juste au-dessous de la canopée. Il leur arrive également de se percher pendant un court moment sur une branche bien exposée. En vol, elles adoptent parfois la même allure que les pics, sauf que leur crête est positionnée de façon différente : chez les coracines, elle est assez proéminente, alors que chez les pics, elle est maintenue à plat. Ce sont des oiseaux prudents qui sont presque toujours sur le qui-vive. Lorsqu'ils traversent les rivières ou les cours d'eau, leur vol ondulant est très caractéristique. Contrairement aux deux autres espèces de coracines (Cephalopterus penduliger et Cephalopterus glabricollis), les coracines ornées sont réputées pour être sédentaires.

Alimentationmode et régime

Les coracines ornées ont un régime mixte : ils consomment à la fois des fruits et des insectes. Parfois, ils ingurgitent également des petits lézards. Les fruits sont ceux des palmiers du genre Byrsonima et Cecropia. Les insectes comportent surtout des orthoptères et des coléoptères. Ces proies animales sont généralement arrachées sur les feuilles des arbres par les oiseaux en vol. Elles sont ensuite frappées violemment contre un perchoir puis avalées. Les plus grosses graines des fruits sont régurgitées, ce qui facilite leur dispersion et contribue à la régénération de la forêt.

Reproduction nidification

La période de reproduction se déroule à des moments différents selon les régions. Elle a lieu en juillet, dans le Mato Grosso au Brésil. Les couples construisent leur nid en octobre dans le sud-est du Pérou. Pour commencer la saison, les mâles paradent sur un perchoir situé dans un arbre, entre 10 et 25 mètres au-dessus du sol. Pour cet exercice, ils forment des groupes clairsemés composés de 5 ou 6 individus et ils entrent en compétition pour séduire une partenaire. Au cours de leurs rituels, ils se penchent en avant pour appeler, crête étalée et caroncule en évidence. Le nid est une fragile construction de branches dont le fond est si frêle et si mince qu'on peut apercevoir les oeufs à travers. Il est placé dans la couronne d'un petit arbre, entre 8 et 12 mètres au-dessus du sol. La femelle ne pond généralement qu'un œuf, de couleur brune ou kaki avec des taches et des mouchetures sombres et lilas. On ne possède aucun renseignement sur l'incubation et le séjour des jeunes au nid.

Distribution

Les coracines ornées sont originaires d'Amérique du Sud. Leur aire de distribution couvre la presque totalité du bassin de l'Amazone, des collines qui sont au pied des Andes au Pérou, en Equateur, en Colombie et au Venezuela en direction du nord jusqu'au Guyana, et en direction de l'est jusqu'au Mato Grosso. Malgré la grande superficie de son territoire, la coracine ornée est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien qu'elle soit assez rare, sur l'ensemble de son territoire, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle peut même être localement commune. Ses faibles effectifs s'expliquent principalement par la persécution dont elle a fait l'objet de la part des humains. Dans le passé, elle a été souvent chassée et sa chair consommée. L'éclaircissement des forêts de collines au pied des Andes est à l'origine de son déclin dans la partie ouest de son aire. En fait, la coracine ornée ne s'épanouit guère que dans les parcs et les zones protégées en Equateur, en Colombie, au Brésil et en Bolivie.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Coracine ornéeFiche créée le 27/12/2009 par
publiée le - modifiée le 2010-01-17 09:58:58 © 1996-2019 Oiseaux.net