Courlis à bec grêle

Numenius tenuirostris - Slender-billed Curlew

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Numenius

  • Espèce
    :

    tenuirostris

Descripteur

Vieillot, 1817

Biométrie
  • Taille
    : 41 cm
  • Envergure
    : 80 à 92 cm.
  • Poids
    : 255 à 360 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Scolopacidés constituent, avec les Charadriidés, un groupe d'oiseaux appelés limicoles, c'est à dire littéralement "oiseaux de rivages". Les Scolopacidés sont majoritairement des oiseaux migrateurs de l'hémisphère nord, mais seul le continent antarctique en est dépourvu. Ce sont des ois... lire la suite

Description identification

Le Courlis à bec grêle est un courlis de taille moyenne, environ de la taille du corlieu, mais plus fin, plus svelte, avec un bec plus fin.
Par comparaison avec le corlieu, le "bec grêle" est un peu plus haut sur pattes, se tient plus dressé, a le cou plus fin et plus long, la tête plus petite. Il apparaît nettement plus pâle. Les parties supérieures sont d'un brun plus pâle et les parties inférieures ont une teinte de fond blanche avec des taches et des stries noirâtres plus marquées (aspect beige du dessous chez le corlieu avec un plastron plus sombre et les flancs barrés). Les pattes sont gris bleuté (verdâtres chez le corlieu)
Trois critères sont diagnostiques :
- la tête porte une calotte brune, sans raie médiane claire, qui contraste bien avec le côté de la tête pâle (sourcil, oreille et joue) sur lequel ressort un trait loral et un trait post-oculaire sombres. L'œil sombre est cerclé de blanc.
- le bec a environ 1,5 fois la longueur de la tête. Il est plutôt fin à la base et reste fin sur toute sa longueur en s'incurvant plus régulièrement. Associé avec la petite tête pâle, cela donne à l'oiseau une allure unique.
- les flancs sont très pâles comme le reste du dessous et non barrés. Au lieu de barres, ce sont des taches en forme de cœur ou de goutte, alignées dans les deux sens, qui se détachent nettement.
Les jeunes sont moins typiques pour ce dernier critère car ils ont les flancs striés.
On peut voir de belles images de Courlis à bec grêle sur le net.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Slender-billed Curlew,
  • Zarapito fino,
  • maçarico-de-bico-fino,
  • Dünnschnabel-Brachvogel,
  • vékonycsőrű póling,
  • Dunbekwulp,
  • Chiurlottello,
  • smalnäbbad spov,
  • Smalnebbspove,
  • hvizdák tenkozobý,
  • koliha tenkozobá,
  • Tyndnæbbet Spove,
  • kaitanokkakuovi,
  • polit becfí,
  • Dílaspói,
  • kulik cienkodzioby,
  • tievknābja kuitala,
  • tenkokljuni škurh,
  • Тонкоклювый кроншнеп,
  • シロハラチュウシャクシギ,
  • 细嘴杓鹬,
  • 細嘴杓鷸,

Voix chant et cris

Le Courlis à bec grêle émet parfois un "cour-lii" proche de celui du Courlis cendré, bien que plus aigu et plus court. Un "koui" bref et très aigu, parfois répété deux fois, est émis habituellement lors du décollage ou de l'atterrissage, ou lorsque l'oiseau est en état d'alerte. Plus occasionnellement, il émet un "ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti" rapide et montant.

Habitat

L'habitat de reproduction consiste en vastes tourbières avec quelques ligneux, saules et bouleaux, ainsi que les stades transitoires entre tourbière et forêt, les grands marais et probablement la steppe. Le nid est placé sur une surélévation pour être à l'abri de l'eau.
Lors de la migration, il s'arrête dans les lagunes côtières, les marais salés et les prés adjacents, les estuaires, les étangs de pisciculture de l'intérieur, etc.
Il hiverne sur les littoraux, dans les baies et les lagunes, les marais salés et dans les marais intérieurs temporaires. Les oiseaux observés au Maroc semblent être peu difficiles quant à l'habitat et plutôt généralistes. On les trouve sur le bord de mer, les lagunes salées ou saumâtres, les estuaires, les lacs temporaires ou permanents avec des marais adjacents, les vasières, les prairies au sol meuble et les champs.

Comportement traits de caractère

Ils sont réputés pour être très grégaires en dehors de la période de reproduction, se nourrissant par exemple en compagnie de Barges à queue noire ou de Courlis cendrés. Par rapport à ces derniers, ils sont plus mobiles au sol, courent plus souvent, leurs mouvements sont plus rapides. Leurs battements d'ailes sont aussi plus rapides. Les Courlis à bec grêle sont de grands migrateurs.

Vol

Vol typique de courlis avec des battements plus rapides que ceux du cendré.

Alimentationmode et régime

Les Courlis à bec grêle se nourrissent à la manière des autres courlis ou des barges. Ils recherchent leur nourriture dans la vase en y plongeant le bec. Ils capturent des invertébrés divers, des vers, des larves d'insectes, etc.
En dehors de la saison de reproduction, le régime est plus large et comprend des annélides, des mollusques, des crustacés et de petits insectes, tels que les sauterelles, les perce-oreilles et les coléoptères, prélevés en surface ou dans le substrat suivant les taxons. Il a même été observé capturant des insectes dans les buissons. En hiver, au Maroc, les oiseaux se nourrissaient le matin dès l'aube pendant 2 à 4 heures puis à nouveau en milieu d'après-midi jusqu'au soir. Le reste du temps et la nuit, ils étaient inactifs en bordure de lagune.

Reproduction nidification

On sait peu de chose. Un seul nid a été trouvé à ce jour près de Tara au nord d'Omsk au début du 20e siècle. Les adultes arrivaient tard, à mi-mai sur les lieux de reproduction. On estime qu'ils nichaient en petites colonies, avec des nids distants de 2-3 m à 10-15 m que les nids étaient construits d'herbes sèches sur des éminences herbeuses des marais et tourbières et que 4 œufs en moyenne, de couleur olive avec des marques brunes, étaient pondus. Les jeunes devaient être volants au début de juillet et les oiseaux devaient quitter les lieux de reproduction dans la seconde moitié du mois d'août.

Distribution

Les lieux de reproduction de cette espèce ont toujours été très mal connus. On sait qu'ils se trouvaient en Russie dans les marais de Sibérie centrale et on pense maintenant qu'il y en avait aussi dans la steppe russe au nord de l'Asie centrale. On connait mieux ses haltes migratoires et ses lieux d'hivernage. Comme étape migratoire classique, on peut citer par exemple le delta de l'Evros en Grèce. D'autres se trouvaient en Asie mineure et en Iran. Les zones d'hivernages classiques étaient les zones humides du Maghreb, aussi bien celles proches de la côté comme la Merdja Zerga au Maroc que celles de l'intérieur comme le lac de Boughzoul en Algérie ou l'Ischkeul en Tunisie. On peut y ajouter le delta du Nil et la Mésopotamie.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les effectifs des Courlis à bec grêle ont beaucoup régressé, alors qu'au XIXème siècle, ils étaient au moins équivalents à ceux des autres espèces de courlis comme les cendrés ou les corlieux. Ils migraient encore par centaines vers l'Afrique du Nord dans le 2e moitié du 20e siècle. À l'heure qu'il est, il est classé "En danger critique d'extinction", et il est même possible que l'espèce soit déjà éteinte. La dernière observation validée date de 2001 et depuis, les recherches spécifiques du groupe de travail sur l'espèce sont restées vaines. Si tel était le cas, ce serait la première espèce à disparaître de l'ouest paléarctique depuis longtemps. Personnellement, j'ai eu la chance de voir à la fin des années 90 deux des derniers hivernants marocains à la Merdja Zerga.
Plusieurs explications sont avancées pour ce long déclin. Tout d'abord, les modifications d'habitats. On a longtemps été dans l'incertitude quant à ses lieux de reproduction précis. On pense à présent qu'ils étaient dans la steppe russe, milieu qui a été complètement bouleversé pour l'agriculture. La chasse a dû être un facteur négatif important, peut-être déjà sur les lieux de reproduction, mais surtout aux étapes migratoires et dans les zones d'hivernage. L'espèce était semble-t-il un peu moins farouche que ses congénères.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Courlis à bec grêleFiche créée le 21/01/2021 par
publiée le - modifiée le 03-02-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net