Goéland argenté

Larus argentatus - European Herring Gull

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Larus

  • Espèce
    :

    argentatus

Descripteur

Pontoppidan, 1763

Biométrie
  • Taille
    : 67 cm
  • Envergure
    : 135 à 145 cm.
  • Poids
    : 750 à 1250 g
Longévité

32 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Goéland argenté
adulte plum. nuptial
Goéland argenté
adulte plum. internuptial

Parmi les grands goélands, le groupe "argenté" est un groupe complexe que l'on trouve sur les deux continents, nord-américain et eurasiatique. Actuellement, dans ce groupe, 5 taxons différents sont reconnus, mais suivant les classifications, 1 seule ou 3 espèces sont reconnues. Pour l'IOC que suit oiseaux.net, c'est 3, l'européenne "argentatus", l'asiatique "vegae" et l'américaine "smithsonianus". Cette fiche est consacrée à l'espèce Larus argentatus, elle-même subdivisée en 2 sous-espèces, la nominale "argentatus" du nord de l'Europe et "argenteus" de l'ouest du continent, dont la France.
En conséquence, la description détaillée qui suit concernera cette dernière.
Le Goéland argenté de la ssp "argenteus" est le plus petit des deux sous-espèces. Il est court sur pattes, a la tête assez arrondie qui lui donne un aspect "gentil" et son bec est de taille modérée, sachant que, comme chez tous les goélands, le mâle est plus grand et plus robuste que la femelle. Il a le gris du dessus le plus pâle du groupe "argenté" sus-nommé, à peu près équivalent à celui de la Mouette rieuse. L'oeil à iris ivoire à jaune pâle est entouré d'un cercle orbitaire orange. Le bec est d'un jaune tendant vers l'orange avec une tache rouge vermillon au niveau du gonys. La commissure est de la couleur du bec. Les pattes sont roses.
Sur un oiseau en vol, il faut faire attention au patron de l'extrémité de l'aile, et ce forcément sur photo. Les rémiges primaires ont du noir sur leur partie distale, sur plus de la longueur de la P10, la plus externe, puis de moins en moins sur les suivantes jusqu'à très peu, voire pas du tout, sur la P5. Les P9 et 10 sont terminées de blanc. L'extrémité de la P10 peut être toute blanche, ou alors blanche avec deux tout petits triangles noirs, un sur chaque vexille, cas le plus fréquent, enfin blanche avec une petite barre noire subterminale complète, plus rarement.
En hiver, la tête de l'adulte est envahie de petites taches brunes et la région oculaire s'assombrit.
L'adulte de la sous-espèce nominale argentatus du nord de l'Europe se distingue par une taille plus grande, un bec plus fort et par la nuance du gris des parties supérieures. Ce dernier est nettement plus sombre, ce qui est évident en comparaison directe avec argenteus. Les individus les plus sombres peuvent se rapprocher des plus clairs des Goélands bruns de la ssp graellsii.
Le juvénile "argenteus" apparaît de loin couleur café au lait. C'est le plus pâle des juvéniles du groupe. 3 caractères sont diagnostiques. Le premier, visible sur l'oiseau posé, concerne les tertiaires. Elles sont d'un brun assez sombre avec une bordure beige clair typiquement festonnée. Le second concerne les grandes couvertures, beige clair et marquées de brun, comme les autres, ce qui donne un dessus d'aile plus pâle que chez les autres jeunes goélands. Cela se voit bien en vol. En vol toujours, on note les primaires internes plus pâles que les externes et les secondaires, formant une fenêtre plus claire au niveau de la main, bien visible en particulier sur le fond clair du ciel.
Le jeune goéland devient adulte à 4 ans, soit sur 5 années. Il serait fastidieux de décrire tous les plumages immatures. Il vaut mieux se reporter aux images de la galerie qui les illustrent. Dès la 2e année, le gris apparaît dans le plumage et sa qualité aide à l'identification.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Larus argentatus argentatus (Scandinavia to the Kola Pen.. nw Russia.)
  • Larus argentatus argenteus (Iceland, nw Europe)

Noms étrangers

  • European Herring Gull,
  • Gaviota argéntea europea,
  • gaivota-argêntea,
  • Silbermöwe,
  • ezüstsirály,
  • Zilvermeeuw,
  • Gabbiano reale nordico,
  • gråtrut,
  • Gråmåke,
  • čajka striebristá,
  • racek stříbřitý,
  • Sølvmåge,
  • harmaalokki,
  • Haringmeeu,
  • gavià argentat de potes rosa,
  • Silfurmáfur,
  • mewa srebrzysta,
  • sudrabkaija,
  • srebrni galeb,
  • Серебристая чайка,
  • 银鸥,
  • 銀鷗〔黑脊鷗〕,

Voix chant et cris

Goéland argenté
adulte

Les goélands sont vocaux en tout temps, particulièrement au printemps dans les colonies au moment de l'installation et des parades.
Seulement, la voix des différents grands goélands est proche et un enregistrement seul ne permet pas l'identification.

Habitat

Goéland argenté
adulte

L'espèce est avant tout côtière pour la reproduction, bien plus que les autres goélands, mais peut aller se nourrir toute l'année à l'intérieur des terres sur les grands plans d'eau, les terres agricoles et les décharges.

Il niche de préférence en colonie sur les rivages sauvages, rocheux et abrupts, de la côte ou des îles rocheuses ou herbeuses, mais aussi dans les dunes, sur les amas de gravier du trait de côte, dans les marais, etc. et même sur bâtiments, et en plus pour les oiseaux du nord dans la toundra avec roseaux ou hummocks et sur les îles fluviales.

Comportement traits de caractère

Goéland argenté
2ème

Le Goéland argenté est le goéland commun de la côte atlantique française, sociable, facilement visible, peu farouche, quelquefois effronté s'il y a de la nourriture à récupérer.

Goéland argenté
adulte plum. transition
Pour cela, il est particulièrement attiré par les ports de pêche, les décharges diverses ou encore par les champs au moment des labours. On peut l'observer en grand nombre dans ces endroits ainsi que sur les reposoirs-dortoirs où ils se rassemblent pour la nuit.
Il est colonial pour la reproduction et l'observation d'une colonie active avec ses adultes bien colorés ne manque pas d'attrait visuel et sonore.
Nos oiseaux des latitudes tempérées sont sédentaires tandis que les "argentatus" du nord, soumis à des conditions hivernales plus sévères, sont migrateurs et rejoignent les argenteus autour de la mer du Nord.
Ces goélands sont quand même bien liés au milieu maritime pour l'alimentation. Ils n'hésitent pas à s'éloigner de plusieurs 10es de km de la côte pour chercher leur nourriture. Son non anglais n'est-il pas "Herring Gull", c'est à dire le goéland des harengs.

Vol

Goéland argenté
adulte plum. nuptial

Rien de particulier à dire sinon que le vol est aisé du fait des grandes ailes, comme tous les goélands. Il est capable de longs déplacements alimentaires en mer. Au-dessus des colonies, il peut planer longuement comme un rapace.

Alimentationmode et régime

Goéland argenté
adulte

Le Goéland argenté a un régime varié et exploite toutes les ressources disponibles de façon opportuniste.

Goéland argenté
adulte
Il va au plus abondant et/ou au plus disponible. Son régime comprend invertébrés et vertébrés marins et terrestres suivant la période et les circonstances. Il est bien sûr piscivore avant tout, surtout en période de reproduction. Il exploite le littoral et la haute mer jusqu'à plusieurs 10es de km de la côte. Il suit les bateaux de pêche. Il prélève aussi des crustacés comme les crabes, des vers marins, des mollusques, des échinodermes (oursins et étoiles de mer), etc. Il se comporte aussi en nécrophage en récupérant les animaux morts rejetés à la côte par la mer. Les ports de pêche l'attirent aussi
Dans l'intérieur des terres, il s'intéresse aux lombricidés, aux insectes, aux mollusques, aux petits rongeurs Il peut aussi s'attaquer aux oiseaux, particulièrement aux oeufs et aux jeunes des espèces coloniales comme les mouettes ou les sternes.
Enfin, côté peu reluisant, il fréquente assidûment les décharges avec déchets comestibles où il côtoie bien d'autres détritophages peu regardants et adeptes de la loi du moindre effort.

Reproduction nidification

Goéland argenté
adulte plum. nuptial

La saison de reproduction commence en mars au sud de l'aire et jusqu'en mai dans le grand nord. L'espèce est monogame.

Goéland argenté
adulte
Il n'y a qu'une nidification par an. Une seconde n'intervient que dans certaines conditions lorsque la première nichée est perdue. La reproduction est coloniale, une colonie pouvant accueillir plusieurs 10es à plusieurs milliers de couples. Le nid est une coupe faite de matériaux de l'environnement et placée à même le substrat dans une dépression, en général bien abritée par un rocher, une touffe herbeuse. La femelle y pond en moyenne 3 oeufs très cryptiques, verdâtres avec des taches sombres. L'incubation commence avec la ponte du premier oeuf et dure 4 semaines environ. Les poussins sont semi-nidifuges. Ils doivent être couvés pendant quelques jours jusqu'à ce que leur homéothermie soit acquise. Ils seront nourris par leurs deux parents pendant 11 à 12 semaines, mais ils sont volants avant, à 45-50 jours.

Distribution

Goéland argenté
4ème

La sous-espèce "argenteus" se trouve sur les côtes d'Europe de l'Ouest en Islande, aux Îles Féroé, dans les Îles britanniques, en France et en Allemagne. Elle y est sédentaire. Les "argentatus" du nord nichent à partir du Danemark, autour de la Fenno-Scandie et jusqu'à la péninsule de Kola en Russie. Ils sont migrateurs et hivernent de la mer du Nord au golfe de Gascogne.

Menaces - protection

Goéland argenté
1ère année
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas menacée. La population d'argentatus est donnée stable ces dernières décennies, tandis que L. a. argenteus est en diminution après une phase de croissance antérieure. Avec l'évolution actuelle, si rien ne change, on estime que la population d'argenteus continuera à diminuer d'environ 5 à 10% par an. Une meilleure gestion des déchets est probablement à l'origine de cette baisse.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Goéland argentéFiche créée le 03/02/2021 par
publiée le - modifiée le 03-02-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net