Hirondelle fardée

Alopochelidon fucata - Tawny-headed Swallow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Hirundinidés

  • Genre
    :

    Alopochelidon

  • Espèce
    :

    fucata

Descripteur

Temminck, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 13 à 15 g
Distribution

Distribution

Description identification

Hirondelle fardée
adulte
Hirondelle fardée
adulte

Ces petites hirondelles ont un plumage plutôt terne, hormis le capuchon qui est roux-fauve éclatant. Le front, le sourcil et le long collier nuchial sont roux-fauve foncé, se fondant dans le chamois-cannelle des couvertures auriculaires, des côtés de la tête, du menton, de la gorge et de la poitrine. Le capuchon est majoritairement noir-brunâtre mais les plumes ont des pointes roux-fauve. L'apport de roux-fauve est cependant très variable. Les lores sont noirâtres. Le reste des parties supérieures, comprenant les petites et les moyennes couvertures, est uniformément gris-brun, les plumes ayant des liserés pâles, ce qui est nettement visible sur le croupion et les sus-caudales mais aussi dans une moindre mesure sur les grandes couvertures et sur les tertiaires. Le dessous des ailes et les axillaires sont gris-brun. L'abdomen et les flancs sont blanc terne ou chamois clair alors que les sous-caudales sont d'un blanc plus pur. Les côtés du corps affichent un gris-brun plus pâle. Les ailes et la queue sont brun foncé. La queue a une terminaison carrée.
Le bec est noir, les yeux bruns. Les pattes et les pieds varient du gris rougeâtre au noir.
Les juvéniles sont semblables aux adultes mais les liserés roux-fauve des plumes sont remplacées par du fauve jaunâtre.
Il n'y a pas de variations géométriques très marquées. Toutefois, les oiseaux du sud semblent avoir une plus grande taille. Leur calotte est plus sombre et les plumes en bordure du capuchon forment une marge moins distincte. Les spécimens du Roraima dans le nord de l'Amazonie sont parfois classés à part en raison de leur petite taille et de leur plumage plus pâle mais, de manière générale, tous ces caractères distinctifs ne sont pas considérés comme suffisamment tranchés pour apporter une modification dans le statut. Les hirondelles fardées sont donc toujours estimées comme monotypiques.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Tawny-headed Swallow,
  • Golondrina Cabecicastaña,
  • Andorinha-morena,
  • Fuchsschwalbe,
  • Bruinkopzwaluw,
  • Rondine testafulva,
  • Rosthuvudsvala,
  • Rusthodesvale,
  • lastovička savanová,
  • vlaštovka rezavohlavá,
  • Rustsavvinge,
  • ruostenaamiopääsky,
  • oreneta de cap rogenc,
  • jaskółeczka rudogłowa,
  • Лисья ласточка,
  • キツネツバメ,
  • 棕头燕,
  • 棕頭燕,

Voix chant et cris

Aucun cri ni aucune expression vocale n'ont été répertoriés.

Habitat

Les hirondelles fardées fréquentent les contrées ouvertes des zones tropicales et subtropicales. On les trouve spécialement près des étangs et des marécages et le long des cours d'eau à l'intérieur des clairières de forêts. On peut aussi les observer dans les pampas en Argentine. Ces oiseaux résident plutôt dans les régions basses mais ils grimpent parfois jusqu'à des altitudes de 1 600 mètres.

Comportement traits de caractère

Les hirondelles fardées vivent généralement en couples ou en petits groupes, mais des rassemblements approchant la centaine d'individus ont parfois été repérés en dehors de la saison de reproduction. Ces oiseaux volent bas et effectuent de fréquents plongeons. On peut rarement les observer en compagnie d'autres espèces d'hirondelles
Les hirondelles fardées ne sont pas très grégaires, elles nichent généralement en couples isolés ou , au mieux, en colonies laches quand le nombre de sites favorables est abondant.
Seules les populations les plus méridionales sont migratrices. En automne et en hiver, elles se dirigent vers le Nord mais leur lieux d'hivernage ne sont pas connus. Une hypothèse est cependant avancée : Les populations du Rio Grande do Sul sont résidentes pendant toute l'année mais leurs effectifs sont plus copieux en Automne et en hiver, ce qui suggère l'affluence d'oiseaux non-nicheurs pendant cette période.

Alimentationmode et régime

Les hirondelles fardées sont presque exclusivement insectivores. Elles se nourrissent d'insectes qu'elles poursuivent dans les airs. Le menu comprend des curculionidés, d'autres sortes de coléoptères et des hyménoptères.

Reproduction nidification

Les populations méridionales nichent de septembre à novembre, alors que les populations nordiques nichent probablement de mai à juin. Les détails des mœurs reproductives de ces oiseaux ne sont pas bien connus. La plupart des nids sont creusés le long des berges sableuses des rivières. Des fossés plus ou moins raides ou d'autres catégories de cours d'eau sont également utilisés. Les tunnels mesurent souvent plus d'un mètre de long, il se terminent par une chambre de grand taille dans laquelle est installée le nid. Les deux partenaires unissent leurs efforts pour construire ce dernier. On ne sait pas exactement si les hirondelles fardées creusent leur propre tunnel ou s'ils utilisent des terriers abandonnés d'autres espèces. La plupart des ornithologistes pensent que les 2 cas sont possibles. En cas d'utilisation d'un terrier déjà existant, celui -ci est aménagé ou reçoit des modifications pour répondre aux exigences spécifiques de la reproduction de l'hirondelle. Le nid en lui-même est un édifice assez rudimentaire construit avec des herbes, de la paille et quelques plumes.
En Argentine, la ponte comprend 4 ou 5 œufs, de couleur blanche qui mesurent en moyenne 18 millimètres sur 13 et pèsent moins de 2 grammes.

Distribution

Les hirondelles fardées sont originaires du continent sud-américain. L'aire de distribution est divisée en deux parties bien distinctes. La partie nord comprend le Venezuela et le nord du Brésil tandis que la partie sud englobe un vaste territoire au sud du bassin amazonien. Les hirondelles fardées nichent au Venezuela dans les montagnes de la cordillière côtière et de l'est de la province de Bolivar. Dans le nord du Brésil, elles se reproduisent dans la région du Rio Branco. Dans le sud du Brésil, elles s'établissent dans les états du Mato Grosso, Minas Gerais, Sao Paulo, Rio Grande do Sul et peut-être Rio de Janeiro. L'aire de distribution se poursuit vers le sud en Bolivie (Cochabamba et Tarija), au Paraguay, en Uruguay et dans les provinces du nord de l'Argentine (Mendoza, Cordoba, Santa Fé, Entre Rios et Buenos-aires). Malgré la grande superficie du territoire, l'espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en races.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien que de grandes bandes soient parfois aperçues en dehors de la période de nidification, les hirondelles fardées ne sont vraiment communes dans aucune région. Comme elles n'utilisent pratiquement jamais les sites articiels, leur distribution est probablement largement limitée par la disponibilité de cavités naturelles ou l'existence de berges sableuses favorables à la nidification.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Hirondelle fardéeFiche créée le 31/07/2012 par
publiée le - modifiée le 2012-09-26 21:43:42 © 1996-2019 Oiseaux.net