Oie des moissons

Anser fabalis - Taiga Bean Goose

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Anser

  • Espèce
    :

    fabalis

Descripteur

Latham, 1787

Biométrie
  • Taille
    : 89 cm
  • Envergure
    : 142 à 175 cm.
  • Poids
    : 2220 à 4100 g
Longévité

17 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Anatidés sont des oiseaux de taille moyenne à grande, occupant tous les continents, excepté l'Antarctique. La famille est forte de quelque 165 espèces. Ils sont très liés à l'eau, majoritairement aux eaux douces. Leurs pattes courtes sont palmées, ce qui constitue une adaptation à la n... lire la suite

Description identification

Oie des moissons
adulte
Oie des moissons
adulte plum. nuptial

Le taxon "Oie des moissons" a beaucoup évolué. A l'origine, il regroupait en sous-espèces tous les morphes présentant à peu près les mêmes caractères, un bec noir et orange (ou rose pour l'une d'elle) et des pattes orange. Après pas mal de péripéties, la situation actuelle est la suivante. Le taxon a donné naissance à 3 espèces, l'Oie des moissons proprement dite, l'Oie de la toundra et l'Oie à bec court. Nous traitons ici la première, Anser fabalis.
L'Oie des moissons est une "oie grise", suivant le vocabulaire en usage, c'est à dire présentant un plumage brun à brun gris dessus. Pour identifier une oie grise, il faut faire attention à la silhouette et surtout aux caractéristiques de la tête. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel.
L'Oie des moissons possède 3 sous-espèces dont la taille augmente d'ouest en est. A. fabalis fabalis, la ssp occidentale, est la plus petite et celle qui a le bec le moins long. Pour cette raison, elle est susceptible d'être confondue avec l'Oie de la toundra sur les lieux d'hivernage européens. Elle a un cou et un bec de longueur moyenne, mais ceci est assez subjectif et suppose une connaissance préalable des oiseaux sur le terrain. C'est le bec qui doit retenir l'attention. Il est moyennement haut à la base et possède un culmen légèrement concave le plus souvent, ce qui le fait paraître "assez long". Il est bicolore, noir et orange, la couleur orange occupant 1/3 à 1/2 de la surface. Rarement, l'orange est réduit à un anneau subterminal comme chez l'Oie de la toundra. C'est alors la forme du bec qui permet de trancher. l'Oeil est sombre et les pattes orange vif.
Le juvénile ressemble à l'adulte mais le bec est entièrement noirâtre et les pattes jaune terne.
La ssp orientale "middendorffii" est grande avec un long cou et un long bec caractéristique.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Anser fabalis fabalis (Scandinavia to nc Siberia)
  • Anser fabalis johanseni (w Siberia)
  • Anser fabalis middendorffii (e Siberia)

Noms étrangers

  • Taiga Bean Goose,
  • Ansar Campestre,
  • Ganso-campestre,
  • Saatgans,
  • Vetési lúd,
  • Taigarietgans,
  • Oca granaiola,
  • Sädgås,
  • Sædgås,
  • hus siatinná,
  • husa polní,
  • Sædgås,
  • metsähanhi,
  • oca de bec curt,
  • Akurgæs,
  • gęś zbożowa,
  • sējas zoss,
  • njivska gos,
  • Гуменник,
  • ヒシクイ,
  • 豆雁,
  • 寒林豆雁,

Voix chant et cris

Oie des moissons
adulte plum. nuptial

Le cri émis en vol est un ha ag puissant et sonnant, assez bas, plutôt désagréable, et qui n'a pas la musicalité de celui de la rieuse par exemple. Il est plus proche du cri de la cendrée.

Habitat

Oie des moissons
adulte plum. nuptial

L'Oie des moissons se reproduit au bord des lacs et des rivières de la taïga, habituellement dans les marais minérotrophiques ou les tourbières au milieu des conifères.
Elle hiverne au sud du continent, de l'Europe de l'ouest au Japon, dans les grandes zones humides ou mieux sur les terres agricoles, en particulier dans les cultures non retournées offrant graines, jeunes pousses, racines et tubercules.

Comportement traits de caractère

Comme les autres oies grises, l'Oie des moissons est une espèce migratrice. Les hivernants se partagent en deux grands groupes bien distincts : le groupe occidental se dirige vers l'Europe, le groupe oriental prend la direction du nord de la Chine, de la péninsule coréenne et du Japon.

La ligne de séparation des routes migratoires se situe à la hauteur de l'estuaire de l'Ob. En Europe, le groupe séjournant en Europe centrale est beaucoup plus nombreux que celui qui séjourne sur les côtes de la Mer du Nord. Un séjour en Hongrie ou en Roumanie en janvier-février est une bonne option pour voir beaucoup d'oies grises

Vol

Cou tendu, rangées en formation régulière, gardant la même distance de leur voisine et en léger décalage par rapport à celle qui la précède, elles survolent de vastes étendues. Leur vol dessine dans le ciel un V caractéristique. L'oiseau de tête étant celui qui fournit le plus d'effort est relayé régulièrement.

Alimentationmode et régime

Oie des moissons
adulte

L'Oie des moissons est une végétarienne exclusive. A la belle saison, son alimentation est constituée principalement de végétaux verts, particulièrement de graminées et de cypéracées. En été, elle complémente son régime avec des baies. En hiver, elle pâture dans les prairies ou parcourt les cultures en glanant les restes, graines, racines, rhizomes ou tubercules. C'est probablement son goût pour les graines de céréales qui lui a valu son nom français.

Reproduction nidification

Oie des moissons
adulte plum. nuptial

Le nid est un amas de végétaux garni de duvet. Il est bâti près de l'eau, caché par la végétation du marais ou de la tourbière. La femelle y pond 4 à 6 oeufs dont elle assure seule la couvaison pendant 27 à 29 jours. Plusieurs nids peuvent être assez proches les uns des autres sans qu'on puisse pour autant qualifier la nidification de coloniale.

Distribution

Oie des moissons
adulte plum. nuptial

L'Oie des moissons occupe l'aire de la taïga nordique depuis l'est de la Scandinavie jusqu'à l'extrême orient russe.
En hiver, elle descend jusqu'en Europe de l'Ouest et centrale et jusqu'en Asie du Sud et de l'Est, de l'Iran et du Turkménistan à l'est de la Chine. Elle est aussi bien présente dans la péninsule coréenne et au Japon.

Menaces - protection

Oie des moissons
juvénile
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas menacée actuellement. Mais le réchauffement actuel de la planète risque à terme de changer la donne. Déjà de nos jours, moins d'oiseaux descendent dans les aires d'hivernage traditionnelles, et ceux qui descendent le font plus tard et y restent moins longtemps.

Autres références utiles

QRcode Oie des moissonsFiche créée le 20/12/2020 par
publiée le - modifiée le 20-12-2020
© 1996-2021 Oiseaux.net