Paradoxornis à tête grise

Psittiparus gularis - Grey-headed Parrotbill

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sylviidés

  • Genre
    :

    Psittiparus

  • Espèce
    :

    gularis

Descripteur

Gray, GR, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    :
Distribution

Distribution

Description identification

La tête est grise. Le front est noir, continué à l'arrière par un long sourcil noir qui se poursuit jusqu'à la nuque. Les lores et l'anneau orbital sont blancs. Le bec est entièrement jaune. Le reste des parties supérieures est brun-roux, mais les ailes et la queue sont plus foncées. Les parties inférieures sont blanches avec une petite bavette noire sur le menton et le haut de la gorge.
Les iris sont brun-rouge, le bec jaune-chrome ou jaune-orange brillant. Les pattes et les pieds sont corne verdâtre, gris-plomb ou brun ardoisé. Les sexes sont identiques.
Les juvéniles ont un dessus nettement plus roussâtre brillant que les adultes. Le capuchon est d'un gris moins pur, la bavette de la gorge est moins proéminente. Les parties inférieures sont plus nuancées de chamois. Le bec est plus fin, les rectrices sont nettement plus étroites.
Chez la race transfluvialis, le dessous a tendance à être plus chamoisé que chez la nominale. La race rasus est plus petite, le noir de la bavette est absent. La race fokiensis est plus grande et plus lourde. Le gris de la tête est plus ardoisé, le blanc du dessous est plus pur. La race laotianus ressemble à la précédente mais le gris de la tête et le blanc des parties inférieures sont légèrement plus pâles. La race hainanus est un peu plus petite que la nominale, elle a une forte nuance châtain roux sur le dessus, la tête et le dessous ont la même coloration que laotianus.

Indications subspécifiques 6 sous-espèces

  • Psittiparus gularis gularis (e Himalayas)
  • Psittiparus gularis transfluvialis (ne India, n and e Myanmar, sw China and nw Thailand)
  • Psittiparus gularis rasus (w Myanmar)
  • Psittiparus gularis laotianus (e Myanmar, n Thailand and n and c Indochina)
  • Psittiparus gularis fokiensis (sc and se China)
  • Psittiparus gularis hainanus (Hainan I.. off se China.)

Noms étrangers

  • Grey-headed Parrotbill,
  • Picoloro cabecigrís,
  • Graukopf-Papageimeise,
  • Papagájcinege,
  • Grijskopdiksnavelmees,
  • Psittorinco testagrigia,
  • Gråhuvad papegojnäbb,
  • Gråhettebuttnebb,
  • sutora sivohlavá,
  • sýkořice šedohlavá,
  • Gråhovedet Papegøjenæb,
  • latvusnokkatimali,
  • paradoxorni de casquet gris,
  • ogoniatka czarnobroda,
  • Сероголовая сутора,
  • ハイガシラダルマエナガ,
  • 灰头鸦雀,
  • นกปากนกแก้วหัวเทา,
  • 灰頭鴉雀,

Voix chant et cris

Chez les races transfluvialis et laotianus, il y deux sortes de chants : le premier est clair, il est constitué de 3 ou 4 notes assez perçantes qui résonnent de la façon suivante "eu-chu-chu" ou "eu-chu-chu-cho". Le second est relativement haut et plaintif, "wi-wuu". Il a parfois 3 ou 4 syllabes "wi wuu wuu wuu". Les deux chants peuvent être entendus simultanément et ils sont parfois délivrés en duos par les partenaires. Chez toutes les races, les cris sont des simples notes brèves et assez rudes, "jiow" ou "jieu". On peut aussi entendre des "djer" plus doux, qui alternent avec des "chit'it'it'it'it'it'it'it..." un peu semblables à ceux des pomatorhins. Le répertoire est complété par des "chip" très doux et par des "chrrrrat" crépitants et très courts.

Habitat

Les paradoxornis à tête grise fréquentent les forêts à larges feuilles permanentes, les parcelles en cours de régénération et les broussailles qui sont à la lisière des zones boisées. On les trouve aussi dans les massifs de bambous, les zones herbeuses et les broussailles qui forment le sous-bois des forêts de pins. Au Myanmar et sur le sous-continent, ces oiseaux vivent principalement de 610 à 2 100 mètres d'altitude. Au Bhoutan, leur habitat s'étage de 610 à 1 830 m. En Inde, ils descendent localement jusqu'à 300 m et ils peuvent grimper jusqu'à 2 400 mètres. Dans les autres pays, les variations altitudinales sont les suivantes : 1 200-1 830 mètres en Thaïlande, 1 000-1 500 m au Laos et 450-1 850 mètres en Chine.

Comportement traits de caractère

Les paradoxornis à tête grise vivent en groupes composés habituellement de 6 à 8 individus, mais certains rassemblements peuvent contenir parfois une trentaine d'oiseaux ou plus. Ces oiseaux s'associent assez régulièrement avec d'autres espèces de timaliidés ou à des plus petits passereaux. Ils sont plus arboricoles que la plupart des autres paradoxornis. En effet, la majorité du temps, ils recherchent leur nourriture au sommet de la canopée, ce qui ne les empêche pas de descendre parfois dans le sous-bois ou même à terre. Les paradoxornis à tête grise picorent les bourgeons puis ils les rapportent sur une brindille qui leur convient. Là, ils les maintiennent sous leur pied et ils les mettent en pièce avec leur bec, un peu à la manière des mésanges. Les paradoxornis à tête grise sont considérés comme sédentaires.

Alimentationmode et régime

Les paradoxornis à tête grise ont un régime principalement végétarien. Ils consomment surtout des châtaignes, des bourgeons et des graines mais aussi des insectes et leurs larves.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule du mois de février au mois de juillet. Le nid est une magnifique structure, très compacte et très soignée, qui a la forme d'une coupe aux larges bords protubérants. Il est construit avec des herbes, des lamelles de bambou ou des feuilles entières, des nervures ou des matériaux végétaux de ce type. Il est enduit avec des toiles ou des cocons d'araignées, de la laine ou d'autres composants d'une grande douceur. L'extérieur est garni avec des tiges, des radicelles et des lannières d'écorce. Le diamètre externe du nid mesure 10 centimètres , la hauteur peut aller jusqu'à 9 cm. Le diamètre interne mesure 6 cm, la profondeur de 3 à 5 centimètres et demi. Le nid est placé généralement entre 2 et 3 mètres au-dessus du sol parfois plus haut, dans un jeune arbre, sur la fourche d'un arbre de moyenne taille, dans des roseaux, des hautes herbes, des massifs de bambou ou des buissons.
La ponte contient 2 à 4 œufs lisses et légèrement brillants, de couleur variable, allant du blanc au blanc verdâtre, au gris, au jaunâtre ou au rougeâtre avec des marques sienne ou rougeâtre, des mouchetures, des stries, des lignes ou des taches. En Chine et en Inde, les œufs mesurent en moyenne 21 mm sur 17.
On ne possède pas d'autres informations.

Distribution

En Asie du Sud-Est, les paradoxornis à tête grise occupent un assez vaste territoire qui s'étend de l'Himalaya jusqu'à la mer de Chine en passant par le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. Il ya officiellement 6 sous-espèces qui sont les suivantes d'ouest en est :
P. g. gularis (Himalaya et les collines qui vont du nord de l'Inde (Sikkim et extrême nord du Bengale Occidental) en direction de l'est jusqu'à l'Arunachal Pradesh (nord-est de l'Inde)). - P. g. transfluvialis (centre-est de l'Arunachal Pradesh (Dafla Hills), collines du nord-est de l'Inde (sauf Meghalaya) jusqu'au Mizoram et au Manipur, Chin Hills, nord et est du Myanmar, extrême sud de la Chine (ouest et Nord-Ouest-Yunnan) et nord-ouest de la Thaïlande). - P. g. rasus (sud des Chin Hills (mont Victoria), dans l'ouest du Myanmar). - P. g. laotianus (extrême est du Myanmar (à l'est de la rivière Salween), sud de la Chine (Sud-Yunnan, sud-ouest du Guangxi), partie orientale du nord-ouest de la Thaïlande, Laos et Vietnam (ouest et est Tonkin, Nord-Centre-Annam)). - P. g. fokiensis (centre et est de la Chine, du sud-centre et du sud-est du Sichuan en direction de l'est jusqu'au Nord-Jiangxi, Sud-Est-Anhui, Zhejiang et Nord-Fujian, en direction du sud jusqu'au Nord-Est-Guangxi et le Nord du Guangdong). - P. g. hainanus (île d'Hainan, en Chine Méridionale).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Son aire de distribution est très étendue, mais elle est considérée comme rare à localement commune sur l'ensemble de son aire. La tendance des effectifs est douteuse car on ignore l'influence de la modification de l'habitat sur la taille des populations.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradoxornis à tête griseFiche créée le 17/11/2013 par
publiée le - modifiée le 2014-05-11 11:36:36 © 1996-2019 Oiseaux.net